L’Ahellil du Gourara , Chef-d’œuvre du patrimoine cultu

Les nouvelles du monde berbere
(en dehors de la Kabylie)

Modérateur: mbibany

L’Ahellil du Gourara , Chef-d’œuvre du patrimoine cultu

Messagede mbibany » Jeu Déc 01, 2005 09:00

L’Ahellil du Gourara
Chef-d’œuvre du patrimoine culturel de l’humanité


L’Ahellil du Gourara, genre poétique et musical symbolique des Zénètes, localisé au sud-ouest de l’Algérie, fait désormais partie des 43 nouveaux chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité, proclamé samedi dernier par le directeur général de l’Unesco, Koïchiro Matsuura. « Les menaces sont innombrables », avait-il souligné en présentant cette nouvelle liste.


C’est la troisième fois que l’Unesco proclame des chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel. Une distinction mondiale destinée à sensibiliser l’opinion à la valeur de ce patrimoine qui comprend des formes d’expression populaires et traditionnelles. Souvent fragile, ce patrimoine, porteur de diversité culturelle, est essentiel pour l’identité des communautés et des peuples, estime l’Unesco. C’est notamment le cas pour l’Ahellil qui symbolise la cohésion du groupe dans un environnement difficile et véhicule les valeurs et l’histoire des Zénètes dans une langue aujourd’hui menacée de disparaître. Cette tradition musicale est elle-même menacée de disparition, la transmission aux jeunes générations n’étant plus assurée.
Un communiqué du ministère de la Culture (algerienne) précise que cette proclamation s’est faite sur la base d’un dossier confectionné par le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques et cofinancé par l’Algérie et l’Unesco à, respectivement, 75 et 25 %. En attendant que d’autres formes d’expressions culturelles algériennes soient proposées à l’inscription sur la liste du patrimoine immatériel mondial, le communiqué souligne « la disponibilité » de ce département ministériel « à poursuivre les efforts sans relâche afin de perpétuer cette expression culturelle et de lui garantir la plus grande diffusion possible ».

A la fois poésie, chant, musique et danse, ce genre musical polyphonique est régulièrement exécuté lors des fêtes religieuses et à l’occasion des mariages et des foires locales. Etroitement lié au mode de vie des Zénètes, dont les activités essentielles sont associées à l’agriculture oasienne, il comprend un instrumentaliste joueur de bengri, un soliste et un chœur qui peut regrouper une centaine de personnes soudées épaule contre épaule et exécutant un mouvement giratoire. Il donne la réplique au soliste placé au centre du cercle, en battant des mains.

Généralement, une séance d’Ahellil consiste en une série de chants spécifiques qui se succèdent dans l’ordre décidé par l’instrumentaliste principal et le soliste. La séance, qui peut durer toute une nuit, se déroule selon un ordre immuable : « lemserreh », « l’aougrout » et le « tra ».

Avec désormais 90 chefs-d’œuvre inscrits dans le patrimoine oral et immatériel, l’Unesco fait un grand pas en direction des pays en développement, la moitié des 800 œuvres figurant sur les listes du patrimoine mondial de l’humanité (les monuments culturels et les sites naturels), initié en 1972, étant située en Europe et en Amérique du Nord.

Zineb Merzouk
Le quotidien algerien EL WATAN
01 Decembre 2005
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Actualite - General

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité