BOYCOTTE des produits danois

Les nouvelles du monde berbere
(en dehors de la Kabylie)

Modérateur: mbibany

BOYCOTTE des produits danois

Messagede ithviriw » Mer Fév 01, 2006 18:13

Assalam;
Je m'excuse auprès de nos frères qui pourraient considérer que ce sujet, ne serait pas adapté dans un forum dédié à la culture berbère, mais ma réponse est justement que notre culture et l'amour de notre Prophète Mohamad, aswaws, fait de nous au contraire des Amazighes FIERS qui ont conservé THMAMRIN mieux que quiconque en Algérie, et donc l'AMOUR dhithejamyth pour la Tradition et l'amour de notre Prophète et sa famille et descendance, au point où les Kabyles se croyaient les plus proches de Rassoulou Allah, aswaws, ce qui les a SAUVE des tentatives d'assimilation et de christianisation récureentes de la France coloniale et des Jésuites !

Chacun de nous a le devoir donc de défendre l'honneur de Rassoulou Allah, aswaws, qui de toutes façons n'a pas besoin de nous pour le défendre, Allah, Le Tout Puissant se chargeant de cette mission.
Mais devons nous pour autant nous sentir concernés et oublier que si des provocateurs ont tenté cette insulte, le peuple danois ne les a pas supporté ainsi que leur gouvernement, au nom de la "liberté d'expression", et au mépris de l'autre devoir de respect pour les cultes ?

Le minimum, est donc de faire respecter la liberté d'approvisionnement et de refuser d'acheter "danois".

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Image

Le Boycott : Arme de Destruction Massive
Le Danemark se retrouve empêtré dans l'affaire des caricatures du prophète Mohamed,aswaws, qui, longtemps restée au niveau diplomatique, provoque maintenant la colère de la rue dans les pays musulmans où la représentation du prophète est interdite par l'islam... — Libé

Malgré les excuses du journal danois conservateur qui a publié des caricatures du prophète Mohamed, les appels au boycott des produits danois se multiplient dans les pays musulmans. Boycott efficace qui a fait réagir, du haut de sa grandeur le gouvernement d'extrême droite danois et à sa tête son premier ministre, ainsi que la Confédération des industries danoises. Des millions, sinon des milliards d'€ sont en jeu !... Business is Business !...

Il est reproché au Premier ministre danois de ne pas avoir condamné les dessins satiriques, dont la plupart associent l'image du prophète au fondamentalisme islamique ou au terrorisme d'Al-Qaeda, et d'avoir refusé de rencontrer les ambassadeurs musulmans en poste à Copenhague.

La presse européenne "observe deux poids et deux mesures" car elle "craint d'être accusée d'antisémitisme dans le cas des juifs, mais invoque la liberté d'expression lorsqu'elle caricature l'islam", avait jugé avant l'ouverture de la réunion le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa.

Rappelez-vous, lorsque Dieudonné a fait son sketch chez Fogiel, tout le monde lui est tombé dessus en disant qu'il portait atteinte à la religion judaïque...
2poids 2mesures flagrant ...


Les produits danois sont désormais la cible d'une campagne de boycott des consommateurs musulmans. C'est le cas en Arabie saoudite, au Koweït et aux Emirats arabes unis, où le seul groupe laitier danois "Arla Foods" vend chaque année pour quelques 402 millions d'€... Des supermarchés ont placé, au-dessus de leurs rayons fromages, des affiches indiquant : «Nous ne vendons pas de produits danois». Une campagne par SMS a été lancée auprès des consommateurs.

Au Danemark, les critiques enflent contre le quotidien danois conservateur Jyllands-Posten, blâmé pour le boycott des produits danois dans plusieurs pays du Golfe. Le manque à gagner s'élèverait déjà à plusieurs millions d'€. Hans Skov Christensen, président de la Confédération des industries danoises, exige que le journal «prenne ses responsabilités».

La Commission européenne menace, de son côté, de saisir l'Organisation mondiale du commerce à l'encontre des pays musulmans boycotteurs.
Quant à l'ex-président américain Clinton, plus réaliste, il a condamné les
caricatures du prophète, qu'il considère comme «un outrage à l'islam»

En France, l'opportuniste quotidien "France-Soir" (racheté par des intérêts sionistes), placé en redressement judiciaire depuis le 31 octobre 2005, et qui n'est plus que l'ombre de lui-même, vient de publier à son tour les fameuses caricatures, en guise de dernier baroud d'honneur ou, plutôt, pour essayer de régler ses problèmes financiers sur le dos des musulmans... ça devient pathétique tout ça!...
Bravo pour le boycott des produits commerciaux pour exprimer pacifiquement son désaccord. C'est la meilleure arme de destruction massive. Les médias et politiques occidentaux semblent outrés par ce boycott musulman mais trouvent tout à fait normal quand c'est eux qui pratiquent le boycott sous forme d'embargo sauvage sur des populations entières... Combien de millions d'enfants innocents morts et handicapés en Irak suite à l'embargo US ?...
ithviriw
 

A propos des « Visages de Mahomet »

Messagede Invité » Lun Fév 06, 2006 07:41

A propos des « Visages de Mahomet »

Qui aurait pensé qu’on arriverait un jour à fédérer, d’une part, la conférence des ministres arabes de l’Intérieur, gestionnaires de l’industrie de la torture – de leur propre initiative ou sous mandat –, et, d’autre part, les masses des citoyens arabes victimes des régimes policiers ? Eh bien c’est fait ! Grâce au recueil des douze caricatures satiriques, « Les visages de Mahomet », paru le 30 septembre 2005 dans le quotidien danois Jyllands-Posten et reproduit depuis dans d’autres médias comme le journal norvégien Magazinet, le tabloïd français France Soir et les quotidiens Die Welt en Allemagne, La Stampa en Italie et El Periodico en Espagne. Alors qu’à l’issue de leur réunion du 31 janvier à Tunis, les Premiers policiers arabes ont demandé au gouvernement danois de « sanctionner fermement » les auteurs des caricatures jugées blasphématoires contre le prophète, les manifestations se multiplient dans les capitales arabes et musulmanes brûlant drapeaux danois et photos du Premier ministre Anders Fogh Rasmussen.

La campagne de boycottage des produits danois s’élargit et se renforce dans le monde musulman. Elle est suivie scrupuleusement aussi bien par le religieux qui renonce à son lait Arla que par le profane qui abandonne sa bière Carlsberg. Nestlé, qui s’est trouvé mêlé à cette affaire, a dû publier un encart publicitaire en première page du quotidien Asharq al-Awsat, concernant le lait en poudre Nido, précisant que « ce n'est ni produit au Danemark, ni importé du Danemark. »

Quel est donc ce pouvoir fédérateur qui a pu unir dans le monde musulman haut responsable et simple citoyen, shiite, salafi et Frère musulman, Turc, Persan et Arabe, Organisation intergouvernementale et ONG ?

C’est que l’on a touché à la personne du prophète, qu’un musulman est censé chérir plus que sa propre personne. On a touché à ce symbole non pas parce que sa représentation est illicite – cette interdiction ne peut être applicable aux non musulmans – mais à cause du contenu des caricatures, qui ramasse en quelques croquis, comme celui du prophète coiffé d'un turban en forme de bombe, l’ensemble des clichés véhiculés à l’encontre de la religion islamique : terrorisme, misogynie, obscurantisme, fanatisme, etc., en Occident et notamment « dans un royaume [du Danemark] où la religion musulmane est qualifiée de ‘religion terroriste’ ou ‘religion du Moyen Age’ par certains hommes politiques au parlement », comme le soulignait La Libre Belgique du 31 janvier dernier.

Les autorités danoises ont refusé d’entrer en matière dans cette affaire en évoquant la sacro-sainte liberté d’expression. Les millions d’Arabes et de musulmans, en déficit chronique de liberté, ne peuvent être insensibles à cet argument. Seulement ils constatent que ce principe, brandi à chaque fois que l’on publie des propos ou représentations qu’ils jugent blasphématoires envers leur religion, est occulté en d’autres occasions.

Les Algériens, par exemple, se souviennent comment en 1995 au même moment où les plus hautes autorités de l’Etat français recevaient en grandes pompes Salman Rushdie, l’honorant pour ses « Versets sataniques », le ministre de l’Intérieur français de l’époque interdisait un recueil de témoignages de tortures pratiquées par le régime militaire algérien, sous prétexte qu’ « en raison de l’appel à la haine qu’il contient, sa diffusion est susceptible d’avoir des incidences sur l’ordre public. »

Par ailleurs, les citoyens du monde musulman observent à quel point la loi et les médias occidentaux sont sévères à l’encontre de la judéophobie, notamment lorsqu’il s’agit de négationnisme ou même de révisionnisme, et à quel point ils sont laxistes à l’encontre de l’islamophobie. Le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a jugé que la presse européenne « observe deux poids et deux mesures » car elle « craint d'être accusée d'antisémitisme, mais invoque la liberté d'expression lorsqu'elle caricature l'islam ».

A une époque caractérisée par l’exacerbation des tensions entre communautés, où des millions de musulmans se sentent humiliés à la vue des images d’Abu Ghraib et de Guantanamo, une publication comme « Les visages de Mahomet » vient accroître la violence symbolique ressentie dans le monde musulman et risquerait de jeter des pans entiers des sociétés musulmanes dans la contre violence anti-occidentale.

On se demande s’il est opportun de publier ce genre de produit dans le simple but de « tester l’autocensure et la limite de la liberté d’expression », comme l’ont avancé certains pour justifier la publication de Jyllands-Posten, au risque de susciter encore plus de haine et d’inciter à encore plus de violence dans un monde que d’aucuns, de tous bords, voudraient plonger dans l’Apocalypse.

Il est peut-être temps de réfléchir sérieusement au principe de liberté d’expression, à son caractère absolu ou relatif, à son application universelle ou sélective, éventuellement à ses limites, et surtout de s’interroger sur le rôle et la responsabilité du journalisme dans la promotion de la paix dans le monde.

Article paru dans Le Temps du 3 février 2006
http://www.letemps.ch/template/opinions ... cle=173359

et sur Oumma.com
http://www.oumma.com/article.php3?id_article=1893

En arabe:
http://www.qawim.org/index.cfm?fuseacti ... 90&lang=AR

En allemand:
http://www.hoggar.org/modules.php?name= ... le&sid=126

En espagnol:
http://www.hoggar.org/modules.php?name= ... le&sid=128
Invité
 

Liberté d’expression ou liberté de l’insulte et de la

Messagede Invité » Lun Fév 06, 2006 07:44

Liberté d’expression ou liberté de l’insulte et de la provocation ?

La publication résolument provocatrice des caricatures associant la figure du Prophète Muhammad (et non point Mahomet!) à la violence et au terrorisme a soulevé et soulève encore les populations musulmanes à travers le monde. À cette réprobation de 1,4 milliard d'êtres humains, certains répondent que la liberté d'expression est sacrée et constitue un des fondements de la culture occidentale contemporaine. Cette réponse appelle plusieurs remarques :

– Il y a une différence entre liberté d'expression et l'insulte et la diffamation. Cet amalgame volontairement entretenu entre les deux notions doit être dénoncé. La liberté d'expression ne donne pas droit à la liberté de l'insulte et de la provocation. Je ne pourrai penser que la culture occidentale puisse ériger l'insulte et la diffamation comme valeurs culturelles suprêmes à défendre, comme sembleraient nous le faire comprendre certaines personnalités culturelles et politiques !

– La liberté d'expression, faut-il le rappeler, n'est pas totale et sans limite. Il existe en effet des lois qui limitent son usage et qui punissent (à juste titre d'ailleurs) les propos xénophobes, racistes, antisémites, nazis… Oserait-on, sous couvert de liberté d'expression, appeler à la haine contre des peuples, des cultures ?

– La liberté d'expression ne saurait être sélective. Les journaux qui ont publié ces caricatures oseraient-ils publier d'autres qui dénigreraient la tuerie des Juifs en Europe durant la Seconde Guerre ou qui en limiteraient la gravité ? Et pourtant des livres ont été interdits, des universitaires ont été licenciés pour le seul tord de vouloir débattre historiquement et scientifiquement de certains aspects de la Seconde Guerre. Alors liberté pour certains et censure pour d'autres ?

Il n'y a pas plus irresponsable et dangereux que d'entretenir le sentiment d'injustice envers des peuples et des cultures différentes, notamment par l'utilisation de deux poids, deux mesures, comme nous le vivons actuellement sur beaucoup de problèmes internationaux.

Quant à la colère des Musulmans, elle est non seulement compréhensible, mais légitime et normale. Protéger la personne du Prophète et ses valeurs procède de l'obligation religieuse.

Offenser publiquement la valeur la plus sacrée après Dieu ne peut qu'engendrer ces réactions de colère. Pour les Musulmans, l'offense est la même, qu'elle ait visé le prophète Muhammad ou ses frères Jésus, Moïse, David, Abraham et les autres, qu'elle ait visé le Coran ou les Évangiles ou la Thora. La culture musulmane interdit l'insulte non seulement contre l'être humain, mais aussi contre les animaux, contre les phénomènes naturels, contre les idoles des animistes et contre le diable lui-même. L'Islam est une culture du respect de l'autre dans sa diversité, non une culture de l'insulte.

Ce qui a offensé les Musulmans, n'est pas tant la représentation du visage de Muhammad comme le prétendent certains, mais c'est l'association provocatrice et vulgaire de son visage à la terreur et à la violence. Faut-il le répéter, le prophète Muhammad représente le modèle suprême pour les croyants. Et ces caricatures ont visé ce symbole de manière délibérée.

Ensuite, associer le visage du Prophète à la violence et à la terreur, c'est aller trop vite en besogne et oublier l'histoire occidentale et sa propre terreur et son extrême brutalité à travers les siècles (massacre d'Indiens, pillage colonial, esclavage, 64 millions de victimes pour la seule deuxième guerre mondiale, deux cents milles morts en quelques secondes à Hiroshima) ! Alors faire des raccourcis contre l'histoire comme ont voulu le faire les caricatures incriminées ne reflète aucunement la réalité historique.

Enfin, faut-il souligner la gestion désastreuse, et irresponsable, de la crise de la part du premier ministre danois et son attitude arrogante et de défi, à la limite de l'insulte, qui a jeté de l'huile sur le feu.

Mostafa Brahami
Docteur en sciences économiques

Paru dans 24 Heures (Lausanne) du 6 février 2006
original: http://www.24heures.ch/vqhome/archives_ ... 60206.html
Invité
 

la meilleure reponse

Messagede Invité » Lun Fév 06, 2006 20:59

Salam

A court terme, peut-être juste faire circuler ces citations auprès du plus grand nombre. Cela montre que s'il y a aujourd'hui en Europe des imbéciles qui caricturent notre Prophète (paix et salut sur lui), il y a aussi des hommes et des femmes qui ont savent apprécier et admirer sa grandeur.
======

Quelques citations concernant Muhammad (PBSL) (source site Oumma.com)

J’ai toujours eu haute estime pour la religion de Mohammad à cause de sa merveilleuse vitalité. C’est la seule religion qui me semble posséder cette capacité d’assimilation aux différentes étapes de l’existence. J’ai étudié cet homme merveilleux qui, à mon avis, est loin d’être un Antéchrist, et qui devrait être appelé le Sauveur de l’humanité. J’estime que si un homme comme lui devait exercer une hégémonie sur le monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes de façon à lui apporter le bonheur et la paix. En parlant de la foi de Mohammad, j’ai prédit que cette dernière serait acceptée par l’Europe de demain comme elle est déjà acceptable par l’Europe d’aujourd’hui
Georges.Bernard Shaw Prix Nobel de Littérature en 1925 -“The Guenuine Islam”, Vol. 1, N° 8, 1936.

« Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Muhammad ? Les plus fameux n’ont remué que des armes, des lois, des empires ; il n’ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles écroulées souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes,... sa longanimité dans la victoire, son ambition toute d’idée, nullement d’empire, sa prière sans fin, sa conversation mystique avec Dieu, sa mort et son triomphe après le tombeau attestent plus qu’une imposture, une conviction. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. Ce dogme était double, l’unicité de Dieu est, l’autre disant ce qu’il n’est pas ; l’un renversant avec le sabre des dieux mensongers, l’autre inaugurant avec la parole une idée ! Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Muhammad ! A toutes les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?
Lamartine Histoire de la Turquie, Paris, 1854. Tome 1 et Livre 1-p.280.

Le prophète (Mohammad) avait établi un document qui stipulait entre autres : les juifs et le chrétiens seront protégés de toutes insultes ou vexations, ils auront les mêmes droits que les musulmans à notre protection et services, en plus, ils pratiqueront leur religion aussi librement que les musulmans.”
Huston Smith - Citations de son livre “The World’s Religions” - Ed. Harper Collins, 1991, p.256


« Ce n’est pas la propagation mais la permanence de sa religion qui mérite notre émerveillement ; la même impression, pure et parfaite, qu’il laissa à la Mecque et à Médine, se retrouve, après douze siècles écoulés, chez les Indiens, les Africains et les Turcs, prosélytes du Coran... Les Musulmans ont su résister, uniformément, à la tentation de réduire l’objet de leur foi et de leur dévotion au niveau des sens et de l’imagination de l’homme. "je crois en Un seul Dieu et en Muhammad, Son prophète" ; ceci enferme la profession de foi de l’Islam, de façon simple et invariable. L’image intellectuelle de la Divinité ne s’est jamais vue dégradée par une idole quelle qu’elle soit ; les hommages rendus au prophète n’ont jamais franchi la mesure de la vertu humaine ; et ses préceptes vivants ont restreint la gratitude de ses disciples dans les limites de la raison et de la religion ».
Edward Gibbon et Simon Ocklay History of the Saracen Empire.

« Il était César et le Pape réunis en un seul être ; mais il était le Pape sans avoir les prétentions du Pape, et César sans avoir les légions de César : sans armée, sans garde du corps, sans palais, et sans revenu fixe ; s’il y a un homme qui a le droit de dire qu’il règne par la volonté divine, ce serait Muhammad, puisqu’il a tout le pouvoir sans en avoir les instruments ni les supports ».
Bosworth Smith Mohammad and Mohammadanism. Londres, 1874 ; p. 92.

« Il est impossible, pour quelqu’un qui étudie la vie et le caractère du grand Prophète d’Arabie, pour quelqu’un qui sait comment il enseignait et comment il vivait, d’avoir d’autre sentiment que le respect pour ce prophète prodigieux, un des grands messagers de l’Etre Suprême. Et même si mes discours contiennent bien des choses qui sont familières à beaucoup d’entre vous, chaque fois que moi-même je les relis, je sens monter en moi une nouvelle vague d’admiration, un nouveau sende révérence, pour ce prodigieux grand maître arabe. »
Annie Besant The Life and Teachings of Muhammad. Madras, 1932, p. 4.

« La façon dont il accepta les persécutions dues à ses croyances, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le prirent pour guide, la grandeur de son oeuvre ultime, tout cela ne fait que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu’elle n’en résout. Cependant, aucune des grandes figures de l’histoire n’est si peu appréciée en Occident que le Prophète Muhammad. »
W. Montgomery Mohammad at Mecca. Oxford, 1953 ; p. 52.


« Homme d’affaires prospère dès l’âge de vingt ans, il devait bientôt devenir directeur des caravanes de chameaux d’une veuve fortunée. Celle-ci, reconnaissant ses mérites, lui proposa le mariage. Bien qu’elle fût de quinze ans son aînée, il l’épousa et fut un époux dévoué jusqu’à sa mort. De même que la plupart des grands prophètes qui le précédèrent, Muhammad chercha à éviter l’honneur de transmettre la parole divine, se considérant comme indigne d’accomplir cette tâche. Mais l’ange lui ordonna : "Lis !". De ce que nous connaissons de sa vie, nous savons que Muhammad ne savait ni lire ni écrire, mais il commença à dicter des mots qui lui étaient inspirés, et qui allaient bientôt transformer une grande partie du globe par le verset : "il n’y a qu’Un seul Dieu". Sur tous les plans, Muhammad était un esprit éminemment pratique. Lorsque son fils bien aimé, Ibrahim, mourut, il y eut une éclipse, et des rumeurs, disant que Dieu lui avait exprimé personnellement Ses condoléances, s’étendirent rapidement. Or, on dit que Muhammad lui-même affirma qu’une éclipse étant un phénomène naturel, il est insensé d’attribuer ce genre de phénomène à la naissance ou à la mort d’un être humain". Lors de la mort de Muhammad, certains voulurent le déifier, mais son successeur administratif mit fin à cette vague d’hystérie par une des paroles les plus belles de l’histoire religieuse : "Si l’un d’entre vous alla jusqu’à rendre un culte à Muhammad, il est mort. Mais si c’est à Dieu qu’il rend un culte, Il vivra pour l’éternité" ».
James A. Michener Islam : The Misunderstood Religion". Dans la revue Reader’s Digest (édition américaine), numéro de mai 1955, p. 68-70.


« Certains lecteurs seront peut-être surpris de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence dans le monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les deux plans : religieux et séculier. »
Michael H. Hart The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons in History. New York : Hart Publishing Company, Inc. 1978, p. 33
Invité
 


Retourner vers Actualite - General

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron