L’Europe s’est beaucoup intéressée à la civilisation

Les nouvelles du monde berbere
(en dehors de la Kabylie)

Modérateur: mbibany

L’Europe s’est beaucoup intéressée à la civilisation

Messagede mbibany » Mer Juin 21, 2006 09:45


* Entretien avec Jan Just Witkam, (écrivain et professeur d’université aux Pays-Bas)


“L’Europe s’est beaucoup intéressée à la civilisation berbère”



Rencontré lors du colloque sur Ibn Khaldoun, organisé par le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH) à l’hôtel Aurassi d’Alger, le professeur Jan Just Witkam (Pays-Bas), auteur de nombreux livres, nous a accordé cet entretien après avoir donné sa conférence intitulée :

“Ibn Khaldoun et les Européens : manuscrits et idées.”

La Dépêche de Kabylie : Votre intervention a porté sur le travail effectué par Ibn Khaldoun sur l’histoire des Berbères. Pouvez-vous nous en parler succinctement ?

*** Jan Just Witkam : Oui, c’est vrai mais mon travail a aussi pour sujet l’intérêt des Européens pour les travaux d’Ibn Khaldoun sur les Berbères. Ibn Khaldoun a été découvert au début du 19e siècle par les Français. On s’est demandé à l’époque si Ibn Khaldoun était intéressant pour les Européens pour les mêmes raisons pour lesquelles il est actuellement au centre d’intérêt. Il est le père de la sociologie et penseur sur les sociétés. Ce que j’ai voulu démontrer dans mon intervention, c’est qu’en France mais aussi en Hollande, moi-même étant professeur d’université en Hollande, que les Européens cherchaient les manuscrits d’Ibn Khaldoun de Tunis, d’Alger, de Tanger et de toute la Méditerranée. Ils s’intéressaient pour la plupart à la civilisation berbère. C’était en Europe un terrain de sciences nouvelles. On avait déjà en Europe les études arabes depuis quelques siècles mais point d’études berbères. C’était donc la découverte des études berbères à travers les travaux historiques d’Ibn Khaldoun.

Avant L’histoire des Berbères d’Ibn Khaldoun, est-ce qu’il y a eu des livres à ce sujet, d’égale importance, écrits par d’autres historiens ?

****Les Européens s’intéressaient à des historiens comme Ibn El Makin, Zakhaoui, Tabari aussi mais surtout à l’histoire des Berbères qui a été représentée de manière assez unique par Ibn Khaldoun. Le travail d’Ibn Khaldoun était pour eux quelque chose de neuf.

Quelle est la place de l’œuvre d’Ibn Khaldoun actuellement dans les universités européennes ?

*** Au commencement du 19e siècle, on ne connaissait que quelques manuscrits en l’absence d’éditions imprimées naturellement. Celles-ci viendront beaucoup plus tard. Il fallait alors chercher les manuscrits importants. Il y avait quelques manuscrits en Europe déjà, qui avaient échappé à l’attention des chercheurs mais au commencement du 19e siècle, soudainement, on voulait avoir, pas seulement La Moukkadima, mais toute l’œuvre historique d’Ibn Khaldoun. En ce temps là, et là c’est ma conviction, on ne s’intéressait pas beaucoup à l’histoire arabe et non plus à l’histoire persane mais à l’histoire berbère. On s’intéressait beaucoup à la civilisation berbère. On s’est servi des inscriptions puniques de la période préislamique de l’Afrique du Nord, qui déjà témoignaient d’une civilisation berbère et de la conquête arabe et islamique. On percevait cela comme une continuité depuis très longtemps avant l’islam. C’est cela qui a engendré les premiers chercheurs, il y a maintenant deux siècles, qui se sont intéressé à l’histoire et à la civilisation berbères. Dont Ibn Khaldoun.

Entretien réalisé
par Aomar Mohellebi
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Actualite - General

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité