Sidi Hend AHARFOUCHE

Histoire de la Kabylie (ex. Wilaya III)

Modérateur: amusniw

Sidi Hend AHARFOUCHE

Messagede mbibany » Mer Aoû 31, 2005 08:04

Tigzirt
Waâda à Sidi Hend Aharfouche


Vendredi dernier a eu lieu aujourd’hui une immense waâda du saint local Sidi Hend Aharfouche.

***--Cette année, l’événement est sur toutes les lèvres, il est vrai que les organisateurs ont mis le paquet. Le village de Tifra à Tigzirt-sur-mer accueille déjà la centaine des premiers ziar.

Quarente trois moutons sacrés, des quintaux de couscous, des affiches d’annonces placardées en ville présagent du rush de centaines de pèlerins.
A 9h00, un cortège pédestre avec les descendants du saint en tête, s’ébranle du sanctuaire vers la vieille résidence du saint pour chercher l’étendard ou assendjaq sacré. Au chant religieux des hommes répondaient les youyous des femmes qui fermaient la procession.
Au retour, des centaines de pèlerins, vieux hommes, femmes, enfants s’installent sous les arbres de lentisques, rencontre de piété et de tradition comme la coutume séculaire le voulait.

Sidi Hend Aharfouche, le saint local jouit encore de nos jours d’un respect inébranlable. Quand a-t-il vécu. Nul ne le sait avec certitude. Il y a des siècles en tout cas. Ce que l’on sait en revanche, c’est que sa conduite et son enseignement ont fait de lui un saint dont la parole est toujours d’actualité et d’une justesse parfaite.

Les vieux de la région parlent encore de son testament oral. Il était marabout et sans verser dans le rigorisme habituel, il professait l’islam en appelant toujours au travail et au labeur. Il poussait d’ailleurs ses propres enfants à donner l’exemple à la collectivité. Il leur disait : Djighawend tiburtin maci tissurtines” (Je vous lègue des potagers plutôt que des versets), façon de dire que le travail est source de vie, et qu’ils devaient vivre comme leur peuple.

Résultat, ses descendants quoique très croyants ne disposent pas de clergé ou d'imam, se marient et font alliance avec les Kabyles et ce, depuis des siècles, tout en restant attachés à la religion, à l’histoire et à l’aura de leur aïeul.
On parle aussi du caractère de justice et d’équité remarquables de Sidi Hend Aharfouche.
Il disait un jour : “Tajenwits lqetlaan lchaabiw, tin ihfan iwarawin”, (Je réserve une lame effilée pour mon peuple et une lame effilochée pour mes enfants), sous entendu qu’il punirait plus sévèrement ses enfants s’ils venaient à faillir que le reste de son peuple.
Ce qui dénote un caractère saint que la population des siècles durant, a su apprécier et continue à apprécier.
Le jour de sa waâda, et comme pour continuer son message, une section de la Protection civile, commandant en grande tenue en tête se rendit au sanctuaire, distribuant des prospectus de sensibilisation pour les adultes et les enfants.
Les Tisquma furent dressées l’après-midi et on se réunit autour des plats de couscous avec de la viande à profusion, et on lit ensuite la fatiha.
Le commandant de la section au moment du départ, actionna le mégaphone de son véhicule, déclarant ses félicitations aux organisateurs et aux ziar.
Au plus fort de sa baraka, le saint protecteur Sidi Hend Aharfouche, a visiblement séduit également notre autre protecteur qui est la Protection civile.

F. T
Source : La Depeche de Kabylie du 31/08/2005
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

comments des walis peuvent-ils proteger quiconque?

Messagede Invité » Mer Aoû 31, 2005 10:59

j'ai toujours du mal a digerer ces pratiques!

rendre hommage a un homme dont la droiture est reconnue dans la region, ca peut y aller.

du point de vue des enseignements islamiques, que des ziars (visiteurs) viennent chercher la protection du wali (salih), c'est aller un peu fort, non?!
Invité
 

C'est l'ignorance qui pousse a faire ce genre d'actes ...

Messagede amsvrid » Mer Aoû 31, 2005 11:21

C'est la totale ignorance qui peut mener des gens a faire ce genre de pratiques.

Comment un wali peut-il proteger alors que lui meme il a besoin de protection?

Il ya des gens qui demandent aux walis de leur donner des enfants alors que les walis eux memes n'ont en pas !!!

Certes, s'ils sont vraiment des walis c'est bien, mais a aller les adorer ou leur demander des choses c'est ce qui represente du chirk en Islam.
amsvrid
 

la religion, les coutumes et la raison

Messagede mbibany » Mer Aoû 31, 2005 13:28

c'est un bon sujet a debatre.Entre la religion, les coutumes et la raison.
la religion qui est fixe, les coutumes qui sont variables et la raison comme un moyen de comprehension, d'analyse et de regulation de l'activite humaine.
Comment l'etre humain est arrivé a croire qu'une personne morte peut donner la vie (naissance) ou la baraka a un vivant ??
A ne pas confondre avec la lecture de l'histoire ou rendre hommage a qqèun qu 'il soit grand ou savant....dans ce cas, l'evenement sert a tirer des lecons et des conclusions pour en faire de l'avenir.
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

soyez rassures, la Protection civile, l'Etat sont presents.

Messagede Invité » Mer Aoû 31, 2005 13:29

ce fenomene a deja ete combattu dans le passe mais il revient aujourd'hui en surface sous la benediction des autorites algeriennes (lire ministere des affaires religieuses) et de Bouteflika qui aime beaucoup les zaouias a cause de leur temparement tolerant compares aux terroristes qui parlent au nom de l'islam.
Invité
 

Avec de la bonne parole et les bons gestes.

Messagede Amghar » Mer Aoû 31, 2005 14:58

A mon avis, il faut pas combattre totalement ces traditions, mais de les corriger et les purifier (Promotion) afin d'enlever les us et coutumes qui sont en contradiction avec la raison et le vrai islam.
Et , ceci avec la bonne parole et les bons gestes.
Amghar
 

questions

Messagede win yizran » Mer Aoû 31, 2005 16:23

alors

1. jusqu'ou peut-on legitimer ces manifestations sociales en Kabylie?

2. est-ce que le meme phenomene est plus/moins present dans les autres regions berberophones?
win yizran
 

sensibilisation sur quoi?

Messagede Invité » Mer Aoû 31, 2005 16:27

"Le jour de sa waâda, et comme pour continuer son message, une section de la Protection civile, commandant en grande tenue en tête se rendit au sanctuaire, distribuant des prospectus de sensibilisation pour les adultes et les enfants."

sensibilisation sur quoi? pour proteger les citoyens de quoi, de qui?

mystere et boule de gomme!
Invité
 

Le plus imporatnt ?

Messagede Amghar » Jeu Sep 01, 2005 08:15

je pense pas que le geste des pompiers n'est tres important, peut etre qu 'ils ont profité de la presence d'un grand nombre de citoyen pour diffuser leurs tracs de sensibilisation sur les incendies de forets ou autres choses..je ne sais pas... c' pas grave...
Comment peut on utiliser ses manifestations pour precher le vrai islam, autentique, tolerent, progressite et insiter les villageois a suivre le bon chemin de ces- awliya è salihine - comme ce cheikh mhend Aharfouche- puisqu' il occupe encore une grande place dans le coeur de ces villageois ??!!
c'est ca le plus important...
Amghar
 


Retourner vers Histoire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron