Abdelhafid Amokrane

Histoire de la Kabylie (ex. Wilaya III)

Modérateur: amusniw

Abdelhafid Amokrane

Messagede mbibany » Mer Jan 24, 2007 13:18



Relire les m?moires de Abdelhafid Amokrane



On a toujours besoin de relire l?histoire pour ne plus ?tre condamner ? revivre les erreurs du pass?. Les ?crits d?Abdelhafid Amokrane nous replongent dans les m?andres de la guerre d?Alg?rie.

Abdelhafid Amokrane El-Hessian est n? dans le da?ra de B?ni-Ourtilane, situ?e dans la Wilaya de S?tif.

Il fait sa scolarit? dans sa r?gion, o? il faillit ?tre martyr lors des ?v?nements du 8 Mai 1945. Militant du mouvement national, depuis la cr?ation en 1944 des A.M.L et membre d'une cellule clandestine du C.R.U.A, en Mai 1954, avec le martyr Amirouche. Il rejoint la lutte de lib?ration d?s son d?clenchement, en qualit? de commissaire politique. Puis ?lev? au rang d'officier, apr?s le congr?s de la Soummam, assiste le Colonel Amirouche au niveau de la Wilaya III.

L?ancien moudjahid entreprend diverses missions, ? l'int?rieur et ? l'ext?rieur de la dite Wilaya, plus particuli?rement dans la Wilaya des Aur?s-Nememcha en 1959.
Au lendemain de l'ind?pendance il assume plusieurs responsabilit?s politiques et administratives, au niveau national. Entre autres : membre fondateur, en 1990, de la Fondation du 8 Mai 1945 avec le militant Bachir Boumaza et ministre des Affaires Religieuses (1993-1994).

Son livre M?moires de combat est, par son aspect autobiographique, et l'aspect politique de l'auteur, une contribution importante ? l'?criture de l'histoire. Son livre est une ?uvre d'un militant et d'un moudjahid qui occupa diff?rents postes de responsabilit?, au cours de la r?volution arm?e et eut ? conna?tre les ?v?nements les plus marquants de son histoire, entre autres le congr?s de la Soummam (depuis sa pr?paration jusqu'au couronnement de ses assises).
C?est un texte fort int?ressant qui nous livre des r?alit?s historiques, souvent, m?connus du grand public. Tout en restituant bri?vement, ses souvenirs, ? l'aide de documents, de photos, d?veloppa avec plus de d?tails certains ?v?nements d'importance majeure qui ont jalonn? son parcours politique, avant et apr?s la r?volution, ainsi que les responsabilit?s dont il a ?t? investi, au lendemain de l'ind?pendance de l'Alg?rie. M?moires de combat se veut donc une contribution modeste, mais vivante ? l'?criture de certains faits marquants de notre r?volution.


"C'est au mois de Mai 1956 que Si Amirouche nous a laiss? comprendre qu'un ?v?nement majeur allait se produire. Nous nous sommes d?plac?s vers la Kala? des B?ni-Abb?s pour tenir une r?union importante en vue de pr?parer les moyens mat?riels d'abord, et ensuite sonder l'esprit de sa population pour d?cider de se r?unir en congr?s ? c?t? de la grande mosqu?e et la tombe du h?ros de l'insurrection de 1871, El-Hadj Mohamed El-Mokrani, dont la famille des Ouled-Mokrane avait fait de cette Kala? leur premi?re capitale de "l'Imara" au quinzi?me si?cle, avant de la transf?rer ? Medjana", ?crit l?autodidacte ? propos de la pr?paration du congr?s de la Soummam. L?auteur parle aussi de certains faits dont on ne parle pas assez.

C?est le cas de la tentative de cr?ation de la radio-secr?te au P.C de la Wilaya III : "C'est au mois d'Ao?t, le 20, de cette ann?e 58, pleine d'?v?nements et de strat?gies, que nous avons essay?, Si Amirouche et moi-m?me, de cr?er une radio secr?te et libre avec le poste ?metteur de la Wilaya ; GRC9, pour contrer la propagande du 5? Bureau fran?ais", la paix des braves "l'?mancipation et la fraternit? entre alg?riens et leurs bourreaux fran?ais, lanc?es apr?s la mascarades du Forum du 13 Mai 1958.

Les premi?res ?missions furent entendues et ?cout?es sur un rayon de 60 ? 80 km. Si Amirouche avait d?cid? de me confier cette radio et ?mettre dans les trois langues : arabe, kabyle et fran?aise, ? raison d'un quart d'heure pour chaque langue avec indicatif musical et "nachids" patriotiques, dans une ?mission appel?e: La voix de l'Alg?rie combattante, au coeur de l'Alg?rie", raconte l?ex ministre. Ces derni?res ann?es beaucoup de personnalit?s connues ont publi? leurs m?moires. Une pratique fr?quente dans les pays occidentaux et une exp?rience relativement r?cente chez nous. L??criture de l?histoire d?Alg?rie m?rite plus d?int?r?t et le devoir de m?moire interpelle toutes les personnes qui peuvent apporter leur contribution ? cette noble initiative.



Y. C.
La depeche de kabylie
?dition du Mercredi 24 Janvier 2007 N? 1410
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Histoire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron