Avoir vingt ans dans les maquis

Histoire de la Kabylie (ex. Wilaya III)

Modérateur: amusniw

Avoir vingt ans dans les maquis

Messagede mbibany » Mar Oct 18, 2005 13:19

Ecriture de l’histoire
Djoudi Attoumi sort son deuxième livre

Avoir vingt ans dans les maquis

Publié à compte d’auteur, le deuxième ouvrage de Djoudi Attoumi, intitulé Avoir vingt ans dans les maquis – journal de guerre d’un combattant de l’ALN en Wilaya III (Kabylie) 1956-1962, est sorti il y a déjà quelques semaines dans les librairies.

L’auteur y retrace son propre itinéraire dans les maquis, où il intégrera vite l’équipe du PC de la wilaya III et nous parle avec passion de sa découverte du chef historique de cette wilaya, le colonel Amirouche, et d’autres figures emblématiques de la Révolution ayant marqué de leur empreinte le riche palmarès de la lutte armée dans cette région pionnière.

Il raconte aussi toutes les péripéties dont il était témoin, avec une radioscopie quasi complète de la Révolution dans ce bastion imprenable que fut la Kabylie, depuis le déclenchement de la guerre jusqu’au cessez-le-feu, avec des récits détaillés et analysés : ratissages, batailles, embuscades, les souvenirs du maquis, le PC de wilaya…, que l’on peut lire ici un peu comme des compléments d’enquête, puisque l’auteur en avait déjà parlé dans un premier livre…

Djoudi Attoumi revient dans ces mémoires sur quelques sombres affaires ayant éclaboussé, peu ou prou, l’image de la Wilaya III, dont celle dite de la «Bleuïte», et nous apprend encore des choses sur certains épisodes restés comme censurés, voire refoulés dans les tréfonds du subconscient collectif.

Il consacre un chapitre entier pour rendre hommage à la femme, avec l’histoire, merveilleusement retranscrite et digne d’une légende ou d’un scénario de cinéma, de celle que l’on a nommée «la Jeanne d’Arc de Toudja», brûlée vive par un lieutenant de l’armée française près de chez elle dans la région de Toudja (à l’ouest de Béjaïa) pour lui avoir jeté l’affront au cours d’une perquisition. Sans oublier toutes ces femmes courage et anonymes, dont l’apport à la Révolution reste si peu connu du grand public.

Emaillé de photographies et de documents inédits, et écrit dans un style romancé et limpide, Avoir vingt ans dans les maquis est le second témoignage de l’officier Djoudi Attoumi, après celui consacré au célèbre chef de la Wilaya III : Le colonel Amirouche entre légende et histoire, paru en 2004 et ayant connu un franc succès dans les librairies.

En s’essayant si bien à l’écriture, Djoudi Attoumi compte poursuivre son entreprise avec de nouveaux projets en perspective. «Le temps passe et emporte davantage de vérités à jamais perdues pour l’histoire», écrit-il en guise d’exergue.
Mussa Acherchour

- Avoir vingt ans dans les maquis –
Journal de guerre d’un combattant de l’ALN
en Wilaya III (Kabylie) 1956-1962
-- Par Djoudi Attoumi
-- Edition à compte d’auteur, 2005
414 pages



Source: La Nouvelle Republique du 17-10-2005
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Histoire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron