ANZAR

Les nouvelles de cette region!

Modérateur: amusniw

ANZAR

Messagede mbibany » Jeu Nov 16, 2006 10:55

Mizrana/Devant le spectre de la s?cheresse

?Anzar? pour implorer la pluie


A Mizrana, comme dans beaucoup d?autres localit?s de la Kabylie, est organis? ces jours-ci un rituel qui s?appelle ?Anzar?. Cette action a ?t? organis?e par des femmes du village A?t Sa?d et d?A?t Ift?ne.

Nous sommes ? la mi-novembre mais le climat est celui d?un ?t?. Les pluies qui tardent ? venir suscitent de l?inqui?tude chez les citoyens. Devant ce besoin vital de l?eau pour qu?il y?ait la vie, les citoyens implorent Dieu d?arroser la terre et la d?livrer de la s?cheresse. Apr?s la pri?re de la pluie ou Istisquaa, organis?e vendredi dernier au niveau national, la population de diff?rentes r?gions continue de solliciter la pluie ? travers divers moyens.

Les populations de Kabylie ont, dans leur culture, le probl?me du manque de pluie qui les hante ? travers leur civilisation. Dans le village, l?on recourt ? diff?rents moyens pour voir venir la pluie. A Mizrana, comme dans beaucoup d?autres localit?s de la Kabylie, est organis? ces jours-ci un rituel qui s?appelle ?Anzar?. Cette action a ?t? organis?e par des femmes du village A?t Sa?d et d?A?t Ift?ne. Elle consiste en la transformation d?une louche en une poup?e, en l?habillant telle une mari?e. Cette marionnette est port?e par les femmes r?citant ce v?u dans la tradition kabyle :

?Anzar anzar

Arbi switsid ar azar

Ats sew na?ma u zaghar

Atsernu na?ma boudrar

Aghamdja iste qlilih

Nig w uxam u qlilih

Arbi switsid m?lih?


Les femmes entonnant cette pri?re, sillonnent les quartiers, collectent des dons et des offrandes alimentaires. Le tout est pr?par? par la suite dans un repas collectif, auquel tout le monde est invit?.

En plus de cela, on recourt ? l?organisation du N?wel. C?est un rassemblement des gens du village dans un lieu saint. Chaque foyer fait acheminer un plat de couscous, du lait caill? ou du petit-lait. Tous les habitants se r?unissent et mangent ensemble dans une ambiance de communion et de fraternit?. A la fin, un imam est invit? ? r?citer des pri?res, en implorant Dieu de faire descendre la pluie. Comme de tradition, on les organise ? A?t Sa?d. Le lieu saint est ?Tabourt M?hand u Hand?. Avant de revenir chez eux, les p?lerins provoquent des chutes de pierre ? partir de ce sommet. Le lendemain, on retourne ? l?hara n?Chikh, un lieu qui se situe non loin du premier. On organise lawzia? ou le sacrifice rituel. On ?gorge des taureaux et chaque foyer aura sa part de viande. Lorsqu?il s?agit du manque de pluie, on ?gorge des taureaux noirs. Lorsqu?il s?agit d?un exc?s de pluie et d?inondation, on ?gorge des taureaux de couleur blanche. Les gens s?attachent et croient en ces traditions, qui selon eux, dans la plupart des cas, le ciel exauce leur v?u.



par: Mourad Hammami

La Depeche de Kabylie de jeudi 16 Novembre 2006
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Actualite

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 1 invité

cron