CLÔTURE DU CENTENAIRE DE SI MOHAND U M’HAND À TIZI RACHE

Les nouvelles de cette region!

Modérateur: amusniw

CLÔTURE DU CENTENAIRE DE SI MOHAND U M’HAND À TIZI RACHE

Messagede mbibany » Mer Mai 17, 2006 13:30



CLÔTURE DU CENTENAIRE DE SI MOHAND U M’HAND À TIZI RACHED


Une fin en apothéose à Icheraiouen



Le destin de Si Mohand u M’hand est scellé dans l’exil et l’errance au lendemain de sa rencontre tant attendue avec cheikh Mohand Oulhocine.

De leur vécu, les deux hommes se vouaient mutuellement une déférence irréprochable à distance.
Le poète décida un jour d’aller rendre visite au cheikh. Un des serviteurs annonça au saint de la zaouïa l’arrivée du meddah. “Cet homme n’est pas un meddah, c’est un sellah (bienfaiteur)”, rétorqua le vénéré cheikh. Cette réponse lourde de sens se veut en fait un signe fort du grand respect et l’esprit fraternel qui lient les deux personnages. Si Mohand cachait même sa pipe de kif dans le buisson avant de venir à la rencontre du vertueux homme. Cela signifie la parfaite considération qu’exprime le poète pour le cheikh.

Le premier échange de mots est une déclamation de poèmes exécutée excellemment par Si Mohand. “Pour le départ, prépare le viatique. Malade est mon cœur. Ce pays va changer d’homme…”, lança-t-il.

Cheikh Mohand Oulhocine était surpris par des poèmes aussi sublimes. Il demanda alors au poète de lui répéter les vers. Mais Si Mohand u M’hand lui fera comprendre qu’il ne répète jamais les vers qu’il a déjà déclamés. Devant le refus du poète, la discussion a pris une autre allure.

La rencontre des deux bardes s’est terminée par une sorte de propos qui présageaient à Si Mohand u M’hand un exil loin des siens. Et comme l’avait prédit cheikh Mohand Oulocine, Si Mohand u M’hand sera enterré dans une terre d’asile “Asequif n’tmana”, un 28 décembre 1905.

Une célébration loin des circuits officiels

Après 1857, le village d’Icheraiouen où il naquit vers 1845 fut rasé et à son emplacement fut édifiée la citadelle du Fort National (Larbaâ Nath Irathen actuellement). L'autorité militaire attribua aux habitants un terrain à 10 km au nord, près de Tizi Rached, qui appartenait à une zaouïa. En cette année 2006, le centenaire de la disparition du poète de l’errance a été célébré dans différentes régions du pays.

C’est ainsi qu’un colloque ayant pour thème “Un poète, une œuvre, une société” a été organisé à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Errant sans abri et sans destination, il a laissé une poésie qui témoigne d’une époque, d’une histoire, mais aussi d’un peuple. Le comité national de la préparation du centenaire a atteint son objectif après 5 mois d’activités sans l’assistance des pouvoirs publics.
Younès Adli, écrivain, l’un des initiateurs de cette action, déplore l’indifférence du ministère de la culture et des collectivités locales qui n’ont pas apporté l’aide nécessaire.
La clôture du centenaire a été fêtée en apothéose sur la terre natale du poète, au village Icheraiouen, à Tizi Rached. Le comité du village, représenté par MM Nebri Achour et Khris Mohand Saïd, respectivement président et SG, a, à ce propos, organisé au centre culturel de Tizi Rached, des conférences animées par M. Ali Sayad, anthropologue, professeur à l’université de Metz (“amitié et fidélité dans l’œuvre de Si Mohand u M’hand”), M. et Mme Malika et Idir Ahmed Zaid (“Si Mohand et Mohia”). Le bilan et les perspectives du centenaire résument également le thème d’une autre conférence animée par
MM Younès Adli et Ali Maameri.

La journée a été clôturée par la traditionnelle waada, organisée par le comité du village d’Icheraiouen où une dizaine de moutons, provenant d’amis et de citoyens, ont été sacrifiés à cette occasion.


Par : Badreddine Khris
Liberté : L’Algérie profonde (Mercredi 17 Mai 2006)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Yenna-yas Si Muh'end U Mh'end :

" R'ecdegh-k a lfahem yeghran
Wagi d yir zzman
Lektub d tt'elba caren-as

Leqbayel zigh ttur'nan
Qqwalen d Rr'uman
Teb3an tajaddit f llsas

Nnefs' deg-sen ay-ggujjan
S-ett'bel ay ddan
R'eb3in a-genza uterras "
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Actualite

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron