Témoignage d’un Kabyle au Liban

Les nouvelles de cette region!

Modérateur: amusniw

Témoignage d’un Kabyle au Liban

Messagede Mouloud » Lun Juil 11, 2005 12:19

Témoignage d’un Kabyle au Liban : *

"..Nous sommes des Palestiens d’origine kabyle qui n’avons pas le droit à la nationalité algérienne de nos grand-parents"

En 1871, l’armée coloniale française déportait des milliers de Kabyles aux bagnes en Calédonie à Cayenne, ou encore dans des zones éloignées de la Kabylie comme la Palestine. Aujourd’hui beaucoup de leurs descendants revendiquent leurs droits à retrouver la nationalité de leurs origines algérienne et et plus spécifiquement kabyle.


" Je suis médecin diplômé de la faculté de médecine de Tizi-Ouzou, je suis Kabyle et j’habite au nord du Liban. Voilà mon histoire :

Mes arrières grand-pères ont émigrés en Palestine en 1873 avec des milliers de Kabyles vers le Moyen Orient. A l’époque le Moyen Orient s’appelait Al Chame.

En 1948, on a quitté la Palestine avec les milliers de Palestiniens vers le Liban.

Comme des réfugiés palestiniens d`origine kabyle ; on est originaire de Wadia(iwadhiyene) et plus exactement de la commune de Tizi n tlatha village ighil i moula.

Mon père est revenu dans son pays natal, la Kabylie, en 1967. On s’est alors rendu à Mekla, dans la daira d’Azazga là où je suis né et où j’ai passé 30 ans. J’étais militant du RCD à Mekla.

On est revenu ici au Liban depuis une année pour y habiter avec notre famille et ces milliers d’émigrés algériens et kabyles au Liban.

On trouve aussi des milliers d`autres kabyles en Syrie et en Jordanie et le nord de la Palestine (Israël).

Nous rencontrons un très sérieux problème. C’est que nous sommes une très importante communauté berbère. On parle toujours Thamazirth et nous gardons toujours nos habitudes malgré plus de 130 ans d’émigration (les jeunes qui habitaient à Mekla et partaient à Alger au bout d’une années se retrouvaient à parler en arabe et nous ici on parle toujours le kabyle !). Le problème c’est que les autorités libanaises et autres nous appellent les maghrébins et les autorités algériennes nous considèrent comme Palestiniens ou Libanais ou Syriens et elles refusent toujours de nous donner la nationalité algérienne.

Ceci malgré que nous ayons les papiers de nos arrières grand-pères délivrés par les dairas de notre cher pays l’Algérie, qui prouvent que nous sommes d’origine algérienne.

Savez-vous pourquoi ils nous refusent la nationalité de notre pays ? Parce qu’on est des Berbères, des Kabyles des montagnes de Djurdjura.

C’est la réalité et d’autres Algériens d`origine arabe qui habitent à Beyrouth et en Syrie eux ont la nationalité algérienne ! ! !

Je parle au nom des milliers de berbères.

J’ai vu ici, il y a un mois le consul d’Algérie et je lui racontais notre histoire et il me disait :"je sais bien que vous êtes d`origine algérienne et berbère mais la question de reconnaissance de vos droits revient aux autorités algériennes.

C’était plus fort que moi je lui parlais en kabyle il me répondait en arabe sachant que c`est un kabyle de Vgayeth (Bougie).

Il m’a dit aussi :"je ne peux pas parler en kabyle car la langue officielle c`est l`arabe."

Pour moi et ma famille nous avons la nationalité algérienne car mon père a récupéré notre nationalité d’origine.

J’ai décidé de créer une association berbère ici au Liban pour revendiquer nos droits et pour cette raison, je voudrais savoir ce que vous en pensez et je suis à votre disposition. "

Docteur Al Mouloud Kacem
Alkods medical center Nahr al bared camp- tripoli- Liban

*) Cette article a été publié sur:
Yahoogroups/ Arrawtmurth-le 30mars2004
et sur le site kabyle.com le 14octobre2002
Mouloud
 

Re: Témoignage d’un Kabyle au Liban

Messagede moussaoui » Sam Mar 18, 2006 22:44

azul a kacem comment cava
Mouloud a écrit:Témoignage d’un Kabyle au Liban : *

"..Nous sommes des Palestiens d’origine kabyle qui n’avons pas le droit à la nationalité algérienne de nos grand-parents"

En 1871, l’armée coloniale française déportait des milliers de Kabyles aux bagnes en Calédonie à Cayenne, ou encore dans des zones éloignées de la Kabylie comme la Palestine. Aujourd’hui beaucoup de leurs descendants revendiquent leurs droits à retrouver la nationalité de leurs origines algérienne et et plus spécifiquement kabyle.


" Je suis médecin diplômé de la faculté de médecine de Tizi-Ouzou, je suis Kabyle et j’habite au nord du Liban. Voilà mon histoire :

Mes arrières grand-pères ont émigrés en Palestine en 1873 avec des milliers de Kabyles vers le Moyen Orient. A l’époque le Moyen Orient s’appelait Al Chame.

En 1948, on a quitté la Palestine avec les milliers de Palestiniens vers le Liban.

Comme des réfugiés palestiniens d`origine kabyle ; on est originaire de Wadia(iwadhiyene) et plus exactement de la commune de Tizi n tlatha village ighil i moula.

Mon père est revenu dans son pays natal, la Kabylie, en 1967. On s’est alors rendu à Mekla, dans la daira d’Azazga là où je suis né et où j’ai passé 30 ans. J’étais militant du RCD à Mekla.

On est revenu ici au Liban depuis une année pour y habiter avec notre famille et ces milliers d’émigrés algériens et kabyles au Liban.

On trouve aussi des milliers d`autres kabyles en Syrie et en Jordanie et le nord de la Palestine (Israël).

Nous rencontrons un très sérieux problème. C’est que nous sommes une très importante communauté berbère. On parle toujours Thamazirth et nous gardons toujours nos habitudes malgré plus de 130 ans d’émigration (les jeunes qui habitaient à Mekla et partaient à Alger au bout d’une années se retrouvaient à parler en arabe et nous ici on parle toujours le kabyle !). Le problème c’est que les autorités libanaises et autres nous appellent les maghrébins et les autorités algériennes nous considèrent comme Palestiniens ou Libanais ou Syriens et elles refusent toujours de nous donner la nationalité algérienne.

Ceci malgré que nous ayons les papiers de nos arrières grand-pères délivrés par les dairas de notre cher pays l’Algérie, qui prouvent que nous sommes d’origine algérienne.

Savez-vous pourquoi ils nous refusent la nationalité de notre pays ? Parce qu’on est des Berbères, des Kabyles des montagnes de Djurdjura.

C’est la réalité et d’autres Algériens d`origine arabe qui habitent à Beyrouth et en Syrie eux ont la nationalité algérienne ! ! !

Je parle au nom des milliers de berbères.

J’ai vu ici, il y a un mois le consul d’Algérie et je lui racontais notre histoire et il me disait :"je sais bien que vous êtes d`origine algérienne et berbère mais la question de reconnaissance de vos droits revient aux autorités algériennes.

C’était plus fort que moi je lui parlais en kabyle il me répondait en arabe sachant que c`est un kabyle de Vgayeth (Bougie).

Il m’a dit aussi :"je ne peux pas parler en kabyle car la langue officielle c`est l`arabe."

Pour moi et ma famille nous avons la nationalité algérienne car mon père a récupéré notre nationalité d’origine.

J’ai décidé de créer une association berbère ici au Liban pour revendiquer nos droits et pour cette raison, je voudrais savoir ce que vous en pensez et je suis à votre disposition. "

Docteur Al Mouloud Kacem
Alkods medical center Nahr al bared camp- tripoli- Liban

*) Cette article a été publié sur:
Yahoogroups/ Arrawtmurth-le 30mars2004
et sur le site kabyle.com le 14octobre2002
moussaoui
 

gros mensonges

Messagede azul islam » Sam Sep 23, 2006 11:43

Ceci malgré que nous ayons les papiers de nos arrières grand-pères délivrés par les dairas de notre cher pays l’Algérie, qui prouvent que nous sommes d’origine algérienne.

Quel gros mensonge ce temoignage!!!!
Comme s'il exitait des DAIRAS pendant l epoque coloniale!!! Tout cela pour distiller sa haine arabophobe. Il est connu que beaucoup de palestiniens sont d'origine algerienne et kabyle. ils ne parlent plus kabyle, malheureusement. Ils se sentent plus palestiniens qu'algeriens. Mais surtout, ils descendent de familles kabyles ayant quitte l'Algerie en 1870 apres la revolte d'Amokrane et sont animes par un tres tres fort sentiment religieux musulman et ne se revendiquent absolument pas comme kabyles mais comme algeriens, considerant berberes et arabes de la meme facon. Cet article est un faux. Je precise que je suis journaliste algerien base au moyen orient et que j'ai eu l'honneur d'enqueter sur ces population ainsi que sur les incroyables et stpefiants berberes d'Egypte, les Siwis. A l epoque ou ces berberes ont fui l'algerie, le berberisme n'existait pas!!
azul islam
 

les déportés et le bagne maghrébin en nouvelle-calédonie

Messagede dominique » Sam Oct 07, 2006 18:40

Bonjour à tous

C'est un message pour vous informer que la déportation des maghrébins à majorité algériens en nouvelle-calédonie a donné quelques milliers d'hommes ou femmes sur ce territoire,

je fais partie d'une de ces familles,
et je suis donc témoin de cette histoire,

tout ce qu'on dit sur la déportation kabyle est totalement faux,

il a fallu qu'un chercheur Mme Ouennoughi Mélica Docteur-chercheur-enseignant sur Nouméa donne les premières précisions scientifiques et historiques sur le bagne maghrébin

Maghrébin pourquoi,

vous verrez que dans l'ouvrage manuscrit de thèse doctorat
effectué sur le terrain durant de nombreuses années et regroupant les listes détaillés des déportés maghrébins,

rien ne peut tromper désormais
les listes mentionnent l'insurrection du Hadj el Mokrani dont elle est une descendante par son patronyme Ouennoughi
ces déportés politiques sont originaires de Kabylie et également des autres régions d'Algérie, on y voit même des Tunisiens résidant à cette époque en Algérie ayant pris part à l'insurrection du Hadj El Mokrani

mais on trouve également les autres insurrections des ouled sidi cheikh (fracion à la fois algérienne et marocaine) en nombre sur le territoire et regroupant les régions sahariennes d'oran de l'époque,

ces berbères d'oran se sont regroupés avec leurs compatriotes du Hadj el Mokrani dans la région de Bourail où ils édifièrent un saint patron du nom de sidi moulay, originaire lui-même de El Abiod.

Il y a enfin les insurrections sahariennes, ces déportés du ziban (biskra) et du djérid tunisien se sont bien évidemment ralliés à la cause du hadj el Mokrani et les liens de parenté que nous donnent Docteur Ouennoughi sont scientifiquement prouvés et très bien analysés.

Elle décrit dans le manuscrit universitaire la forte concentration des berbères sur le territoire calédonien, et elle ne divise pas les kabyles des autres bien au contraire, cette scientifique reconnue au Maghreb (conférences et autres) et dans le pacifique démontre un héritage d'une culture berbère introduire par l'ensemble des déportés,

la langue qui fut transmise et qui reste ches les plus vieux descendants est le maghrébin. La religion est le malékisme et la saint marabout de la dite "zaouia" qu'elle décrit (ritualisations, zerda, ziyara, et autres) cette assemblée villageoise se rapproche de la djemaa ancienne berbère qu'on retrouve dans les régions d'algérie les plus éloignées jusqu'au Maghreb où elle décrit les similitudes.

Et pour cela je vous donne les coordonnées du site web où vous pourrez trouver quelques éléments pour votre connaissance personnelle.

En conclusion, il n'y a pas sur le territoire calédonien de même qu'en Guyane un lieu kabyle, une région kabyle, parfois les métropolitains veulent absolument entrainer d'autres peuples vers les problématiques actuelles que rencontrent les kabyle mais pas tous les kabyles fort heureusement,

je respecte les kabyles mais les anciens, les sahariens les anciens, ect...
ils sont tous unis et sont tous des berbères.

Je vous salue,

et parcourez les listes des déportés (inédites) fournies dans l'ouvrage et vous verrez que les déportés ont tous une origine qui nous vient du Maghreb ancien ils sont tous d'une origine berbère et lointaine et ils l'ont maintenu en calédonie.

Bien à vous
Dominique de Nouvelle-Calédonie.

SITE WEB D'INFOS : http://www.gratt.info
dominique
 


Retourner vers Actualite

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron