Un Festival du tindi et de la chanson amazighe à Tamanrasse

Les Hommes bleus du Hoggar, Tassili et l'Afrique Subsaharienne (au sud de l'Algerie et la Libye, au nord du Niger, Mali, et du Burkina Faso).

Modérateur: mbibany

Un Festival du tindi et de la chanson amazighe à Tamanrasse

Messagede mbibany » Lun Déc 12, 2005 08:47

Organisé par des associations locales

Un Festival du tindi et de la chanson amazighe à Tamanrasset

Par Hassan Gherab

Tamanrasset, la capitale de l’Ahaggar, se prépare à monter son festival de la musique tindie et, par extension, fête propre à la communauté targuie, et de la chanson amazighe de l’Ahaggar dont la tenue est prévue du 27 au 30 décembre.

Ce festival, premier du genre, est l’œuvre d’associations locales qui visent la sauvegarde et la promotion du patrimoine musical de la région et, par-delà, la dynamisation du tourisme culturel, rapporte l’APS qui cite les organisateurs. Le festival a pour objectif la «revivification du patrimoine de la musique tindie qui a tendance à s’essouffler et également essayer de trouver des points communs entre la culture du Hoggar et celles des autres régions du pays et autres pays limitrophes», dira M. Teggar, président de l’association Ahectan, une des associations initiatrices de l’événement.

Pour le site, les organisateurs ont jeté leur dévolu sur le palais de Moussa Ag Amastane, l’Amenokal des tribus targuies de l’Ahaggar (fin du 19ème siècle, début du 20ème siècle), qui est situé au bord de l'oued Tamanrasset, à l’orée du quartier de Sorro. Le choix du site n’est pas fortuit. Longtemps abandonné, ce palais en pisé est devenu aujourd’hui, par l’action de la nature et, surtout de l’homme, une vraie ruine dont il faut, coûte que coûte, s’occuper si on ne veut pas voir complètement disparaître ce vestige.

En accueillant le festival, le palais d’Ag Amastane revient sur le devant de la scène. Ce qui permettra aux organisateurs de défendre, auprès des responsables, sa restauration. Quant au choix de la date, il est tout aussi réfléchi. Le festival coïncidera avec «le pic de la saison touristique dans l’extrême sud du pays», diront ces associations.

Pour ce qui est du programme d’animation, le festival devrait accueillir nombre de troupes de musique amazighe de d'Algérie et de l’étranger qui ont été invitées à y participer. Parallèlement aux soirées artistiques qu’animeront ces troupes musicales, des expositions de tentes targuies (Ahakit), d’habits traditionnels, de joyaux et bijoux artisanaux, des concours gastronomiques et des reproductions de célébrations de fêtes locales seront proposés aux invités et touristes.

En précisant que «les autorités locales seront sollicitées uniquement en matière d’hébergement et de restauration», M. Teggar expliquera que ce festival et sa réussite sont pour les organisateurs un challenge qu’elles entendent réussir. C’est là une volonté doublée d’un déploiement d’efforts de bon augure qui, soutenus et encouragés, ne peuvent qu’apporter un plus à la région et au pays.

Les organisateurs ont toutes les chances de réussir leur coup et de transformer l’essai et ce d’autant plus qu’ils ont l’exemple de ces autres associations de Tamanrasset qui, avec des voyagistes, avaient réussi à ressusciter le fameux Assihar que l’administration récupérera pour le transformer en vulgaire braderie. Espérons qu’elle n’en fera pas de même avec le Festival du tindi et de la chanson amazighe.

H. G.
Source: Le quotidien algerien LA TRIBUNE du 12/12/2005
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Les Touaregs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron