tawaghit n weqbayli,

Si Mohand U'Mhend, Slimane Azem, Cheikh El-Hasnaoui, Idir, Ait-Menguelet, Matoub, etc ...

Modérateur: amusniw

tawaghit n weqbayli,

Messagede ahcenemariche » Ven Avr 17, 2009 15:41

Tawaghit n weqbayli

Di lwaqt deg i ilaq ad nehrez tutlayt nnegh tamazight igh d djan lejdud d leqrun aya xas ma s timawit kan seg yimi gher tmezzught rrif n lkanun negh di yal tama anda nettaici aqlagh ad nettwali “le contraire” tutlayt ala gh tettennsar ala tettruh nekni ala nettferridj iaadjbagh lhal nettadhsa yerna nefrah di twaghit nnegh. Araw nnegh aheffdhen tutlayin tiberraniyin dayen igerrzen maca lukan ad issinnen ula d tutlayt nnsen acu assa ala nettwali imawlan uten id uqiaa ara lmaana deg waya.
Yiwen wemghar yenna deg awal-is ghef temsalt a : “tutlayin tiberraniyin am ubaltun, mi d kecmedh s axxam aalleq it » issin tutlayin n ledjnas merra ma tebghidh, acku mi d kecmedh s axxam hder tutlayt-ik akken ad tissininen warawik was ternudh di ldjehd.
Asefru agi i urigh « tawaghit n weqbayli” ou « le comble d un kabyle » d ayen I walagh yedhra-d zdati iqreh iyi l hal yeghlid wehdes uright. Awfan yal yiwen deg negh ad t yawi nnif . annect agi maci kan di teqbaylit, yedhrad ula di temzabt, tatargit, tacawit, tacenwit…
Atan ihi di lxater nnwen usefru agi i dhemaagh aken yaadjeb wad yessendekwal kra degwen anda ma tellam.
Ma truh agh tutlayt nnegh d acu igh d yeqqimen ?
Ahcene mariche

Tawaghit n weqbayli
Yefrah s mmis
La ihedder tarumit
Yefrah s yellis
La t hedder taglizit
Ula dtamettut is
Tarumit, tamasrit
Netta yenedh yiles-is
Taareq as teqbaylit
***
Ur yelli iten isduklen
Ferqen am yirden f lluh
Dtawaghit mi ara heddren
Dtadhsa xas ur ttcuh
D accewccew i ccewcciwen
D ameqran negh d amectuh
***
Ad ten id ijmaan ur yelli
Yal wa d i texxamt wahdes
Yal wa ghef i itt dhili
Dahwas id it yahwes
Teccaten akk tilizri
Yalwa sanda ighewess
***
Yal wa id id yudjew
Si tmetti deg i yeghreq
Yal wa laaib id yessew
Netta yeqqar ilaq
Yemmatsen thefdhed aslilew
I dderya yaaraq lmentaq
***
Idles n ledjnas merra
Gher twacult yella
Ma testeqsadh f kra
Tiririt tezga tella
Mi s d tudredh Tamazgha
Akyini d acut waya
***
Ghur sen saan “l’avance”
Tzad assen lefhama
Nekni di “retard” neghdhes
Ur nessin acemma
Ayamghar ekker bges
Ay k iruhen ass-a
***
Iyal idles gan azal
Ayla n sen heqrent
Yiwen ur d yendekwal
Aammden akk nekrent
Akud la yettazzal
Yal later dheyaant
***
Ma twaladh gher llebsa
Yal wa s irabuben is
Wa in aaryan yedda
Wayed s ujellab is
D acu iten is dukelen da
Ala isem n twacult is
***
Wa itezzel wa ikerref
Wa iaabbed wa yekkfer
Wa yezga d imcennef
Wayedh yezga isekker
Yal wa ddin deg yettef
Deg ubrid is icewwer
***
Anda id negra ass-a
S tkemmict yettawi nnif
Mkul mi neqdec f kra
Qqaren agh yewwiken wasif
Nekni i n xeddem nezra
Asiffi nezga nett siff
Lxir ghur negh id yegra
Idles izdegh agh adif.
Ahcene Mariche
Le15/05/2008 A8h45mn


Le comble d’un kabyle
Il est comblé d’exaltation
Puisque son fils parle français.
Il est comblé d’enchantement
Puisque sa fille parle Anglais.
Même sa femme, également,
Maîtrise Egyptien et Français
Quant à lui, il remarque à ses dépends
Qu’il vient d’oublier son propre parler.
***
Nul indice ne les unit,
Par contre tout les sépare.
Quand ils discutent .Quel gâchis !
En rire, ne soit pas avare !
En réalité, c’est du gazouillis,
Du plus petit au vieillard.
***
Que peut-il bien les réunir,
Chacun d’eux est dans son coin.
Tout ce qu’ils sont capables de saisir
Le happent et devient sien.
La télévision est leur seul loisir
Où chacun trouve son chemin.
***
Chacun est désormais imprégné
Par la société qu’il partage.
Chacun est, par un vice, contaminé,
Le trouvant hélas, comme avantage !
La mère s’initie aux youyous étrangers,
Les enfants semblent perdre leur langage.
***
La culture des peuples, à l’échelle mondiale
Trouve, en la famille sa racine.
A toutes les questions banales
Une réponse s’achemine
Quant à Tamazgha, terre ancestrale,
Ils ignorent son origine.
***
Ils prétendent être en avance
Et détenir l’instruction.
Mais on nage dans l’incompétence
Nous qui sommes ignorants.
Oh !vieillard sert ta ceinture et fonce
Que reste-t-il de tes valeurs à présent ?
***
Toute culture est protégée
Eux, ils négligent leur acquis.
Aucun d’eux ne semblent déterminé
Pour la déterrer de l’oubli.
Le temps fuit désormais,
Mais toutes les traces sont bannies !
***
Du côté vestimentaire,
Chacun a choisi son penchant.
L’un est presque découvert,
L’autre, une djellaba à capuchon.
Le seul et l’unique lien du frère
Demeure bien leur nom !
***
L’un s’étire l’autre s’accroupis,
L’un médite, l’autre se donne à l’ivresse.
L’un s’enfonce dans l’avanie
L’autre, dans l’hérésie progresse.
Chacun la religion dont il est épris,
Dans sa vie, il s’empresse.
***
Hélas ! Quelle triste fin
Pour la minorité honorable ?!
Chaque fois que l’on veut faire du bien
On nous traite comme des incapables.
Mais on est conscient de notre dessein,
Nous y demeurerons infatigables.
La propreté nous appartient,
La culture est notre héritage inaliénable.
Ahcene Mariche
ahcenemariche@yahoo.fr
poete cool et sympa adorant la vie et tout ce qu il ya de beau et bon ds la vie
ahcenemariche
 
Messages: 11
Inscription: Ven Juin 02, 2006 07:44
Localisation: algerie

Retourner vers Chanteurs ET Poetes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité