Les HOMMES Ahl es Souna, form?s par l'IMAM DJAAFER ESSADIK,

... sur le passe, le present et l'avenir du monde berbere.

Modérateur: amusniw

Les HOMMES Ahl es Souna, form?s par l'IMAM DJAAFER ESSADIK,

Messagede ithviriw » Jeu Déc 07, 2006 12:31

Assalamou 'alaikoum wa Rahmtou Allahi wa Barakatouhou;

Chose promise chose due.

Traduction, par Ithviriw, tous droits r?serv?s.
Les hommes form?s par l?imam Essadik, alayhi Assalam


Il a ?t? form? par l?imam Assadik as, des savants de r?f?rence, sur lesquels on peut compter dans le domaine religieux. Ils ont ?t? des g?nies sans pareil. Ils ont coupl? leurs connaissances avec la pratique et la pi?t?, et ils ont grandement servi la religion et les livres en t?moignent encore ? ce jour.
Hicham Bin Salam rapporte qu?alors qu?il ?tait chez Abi Abdi Allah, as, avec un groupe de ses compagnons, il est arriv? un homme venant de Syrie. Il demanda l?autorisation de s?asseoir en notre compagnie, et nous l?y autoris?mes. Lorsqu?il se joignit ? nous, il nous salua et Abi Abd Allah, as, lui demanda de s?asseoir et il lui dit ensuite : ? Que veux-tu ? ? Celui-ci r?pondit : J?ai appris que tu ?tais capable de r?pondre ? toutes les questions qui te sont pos?es. Je suis donc venu me mesurer ? toi. Abou Abd Allah, as, dit dans quel domaine ?

Le Coran, r?pondit l?homme.
Abou Abd Allah, as, dit O Himrane bnou A?yen, occupe toi de lui. Celui-ci r?pondit, mais c?est avec toi que je veux d?battre, et non avec Himrane. Abou Abd Allah, as, r?pondit : Si tu vainc Himrane, c?est que tu m?as vaincu. Le Syrien fit face ? Himrane, il le questionna jusqu?? ce qu?il en fut fatigu?, pendant que Himrane continuait de lui r?pondre. Abou Abd Allah, as, dit alors qu?en penses-tu Syrien ? J?ai constat? qu?il ?tait clairvoyant et je ne lui ai pas pos? une seule question ? laquelle il n?ait pas r?pondu.
Puis le Syrien, dit je souhaiterai te tester en langue arabe. Abou Abd Allah, as, se tourna et dit: "O Abane ibn Ta?alab, d?bat avec lui, ce dernier le vaincut.
Le Syrien dit ensuite, je voudrais te confronter dans le domaine de la jurisprudence, Abou Abd Allah, dit: O Zarara d?bat avec lui, il d?battit jusqu?? ce qu?il l?e?t vaincu.
Le Syrien dit, je souhaiterais pol?miquer avec toi dans le domaine de la th?ologie, et l?imam as, d?signa Ma?moun Attaq, qui d?battit avec lui et le vaincut.
Le Syrien dit vouloir le confronter dans le domaine de la capacit? de choix, (d?terminisme et libre arbitre) et l?imam, as, d?signa Hicham bin Salim, qui le vaincra.
Il dit ensuite, je voudrais d?battre au sujet de l?imamat, il lui fut d?sign? Hicham bnou Alhakem qui le vaincra lui aussi. L?homme devint perplexe et il se t?t.
L?imam se mit ? rire, et le Syrien lui dit : ? Voudrais-tu me faire comprendre que parmi tes partisans, il y a des hommes de cette trempe ? ? L?imam, as, r?pondit, c?est bien cela. Oui, c?est hommes ?taient les meilleurs dans leur domaine et chacun d?entre eux, repr?sente la fleur des chiites, dans son pays et en son temps.

Parmi les compagnons de l?imam, as, Abou Ishaq Ibrahim Habib Alfazari d?c?d? en 777- 161H, qui a ?t? le premier ? fabriquer l?astrolabe en Islam. Ce nom a pour ?tymologie l?observation de l??toile (Aster, l?Etoile, Labo-un : la lunette, le miroir, vision). On dit que c?est un mot persan dont l?origine est (Staret bab) ou le d?couvreur de l??toile. Il y a aussi Ahmed Bin Hassen bin Abi Al Hassen, l?astronome Toussi qui s?est sp?cialis? en astronomie jusqu?? en devenir r?put?. Il ?crivit le livre ( Al Manar = l?Observatoire) et le livre ( Charh Atahdhib fi el' imama), dans le domaine des ?toiles et du Cosmos, il a un livre ( Le basilic des assembl?es et le chef d??uvre de la convivialit?), Sayed Ibn Taous l?a cit? comme r?f?rence.
On citera encore Mohamed bin Mass?oud Al?iyachi At Taymimi, qui a ?t? d?crit par Ibn Nadim comme ?tant l?un des ?rudits im?mites. Il s?est distingu? de ses contemporains dans l??tendue de ses connaissances. Il a ?crit le livre ( les ?toiles) et ( le livre de la m?decine).

Ses ?tudiants parmi les savants sounis.
Nombre de savants et imams sounis, ont ?tudi? chez lui. Ils n?ont pas appris chez lui, comme le ferait un ?tudiant de son ma?tre, mais ils ne l?ont pris pour professeur qu?apr?s avoir reconnu en lui son imamat, sa sup?riorit? et sa descendance, comme disait Cheikh Souleyman dans les sources, ou comme le reconna?t An Nawawi dans la formation des noms et des langues. En fait, ils ont consid?r? leur formation aupr?s de lui, comme une vertu dont ils se sont honor?s, et une faveur dont ils ont ?t? gratifi?s comme le rappelle As Shafe?i dans Matalib Assou'al.
Parmi eux :
Abou Hanifa
Hanifa An Nou?aman, bin Thabit bin Zouti, ?tait du nombre de ceux qui lui furent loyaux et il ?tait d?origine de Kabel et il ?tait n? ? Koufa, o? il grandit et ?tudia. Il y avait fond? un s?minaire puis il se rendit ? Bagdad, o? il mourra en 150 H. Son tombeau y est connu et il est l?un des quatre imams chez les sounis dont la r?putation n?est plus ? faire. Ce qu?il a appris chez As Sadik, as, est connu et As Shablandji parlera de ce fait dans ? Nour Al Absar, la lumi?re de la vue ?, Ibn Hadjar dans As Sawa?ik ( les foudres), Cheikh Souleymane dans Yanabi'a, Ibn Sabbagh, dans les ? foussouls ? et tant d?autres. Al Aloussi dans le ? Moukhtassar Touhfat AlAthna 'acharya ? p.8, ?crit : ? Voil? que Abou Hanifa, un souni, s?honore et clame sans ambigu?t? : ? N??taient-ce les deux ann?es, An Nou?amane serait perdu?. Il voulait dire les deux ann?es pendant lesquelles il accompagna et se nourrit des enseignements de l?imam Ja?afar As Sadik, as.

Malek bin Anas :
Ibn Nadim dans le ? Fihrist ?, il s?appelle Ibn Abi ?Amir de Hamir et il est compt? membre des bani Tayim des Quraychites. Il a ?t? son disciple durant trois ann?es. Il dit en outre : ? Il a ?t? ramen? chez Ja?afar bin Souleymane l?Abbasside qui ?tait alors le gouverneur de M?dine. Ils l?inform?rent qu?il refuse de vous pr?ter all?geance. Il le fit convoquer et il le d?v?tit et il le fit bastonner puis il le fit ?carteler jusqu?? le d?membrer de son ?paule, il mourut en 179H, ? 84 ans. Ibn Halkane dit la m?me chose. Le savoir qu?il recueillit aupr?s de Ibn Abd Allah, as, est connu et reconnu. An Nawawi dans Tahdhib, rapporte cela, tout comme As Shablandji dans ? nour al absar ?, Assabt dans ? At Tadhkira ?, As Shafe?i dans ? al Moutalib ? Ibn Hadjar dans ? as Sawa?ik ? Cheikh Souleymane dans ? A yanabi?a ?, Abou Na?im dans ? alhilya ?, Ibn Sabbagh, dans ? Al Foussoul ?, et d?autres que ces derniers.

Soufyane Athawri :
Soufyane bnou Sa?id bin Masrouk athawri al Koufi, il est all? ? Bagdad nombre de fois, et il raconte sur Sadik, as, nombre de choses. As Sadik, as, lui confia nombre de choses pr?cieuses qui prirent place dans le legs, et ainsi il rivalisa avec As Sadik, as, en mati?re d?asc?se, comme dit pr?c?demment. Il a ?migr? ensuite ? Bassora o? il mourut en 161H. Il ?tait n? ? Na?f, en 90H. On dit qu?il a ?t? t?moin de la bataille de Zayd As Shahid, et fait partie de la police de Hicham bin Abd el Malik. Il a ?t? cit? comme disciple de As Sadik, as, dans ? At Tahdhib ?, dans ? nour al absar ?, ? Attadhkira ?, Al Moutalib, As Sawa?ik, Al yanabi?a, al Hilya, Al Foussoul almouhima et d?autres. Il a ?t? cit? par les biographes chiites, parmi les disciples de As Sadik, as.

Soufyane bin Ayina :
Soufyane bin Ayina bin Abi Amrane Al Koufi Almequi, est n? ? Koufa en 107H et il est d?c?d? ? La Mecque en 198H. Il ?tait ? Koufa du temps de Abi Hanifa alors qu?il ?tait jeune. Il a ?t? cit? comme disciple de As Sadik, as, dans At Tahdhib, Nour al Absar, Al Moutalib, As Sawa?ik, Al Yanabi?a, Al Hiliya, Al Foussoul, etc. Les biographes chiites disent la m?me chose.
Yahya bin Sa?id al Ansari :
Yahya bin Sa?id bin Ka?s, al ansari, fait partie des Bani Nejjar, et c?est un suivant des Compagnons du proph?te, aswas. Il ?tait Juge du temps d?El Mansour ? M?dine, puis il devint le Cadi des Juges, avant de mourir ? Hachimya, en 143H. Voir les r?f?rences cit?es dans les r?cits qui le concernent et qui ont ?t? rapport?es par As Sadik, as, ainsi qu?il a ?t? rapport? et confirm? par les biographes chiites.

Ibn Jarih :
Abd al Malek Abd Al Aziz bin Jarih Al Maqui, a entendu un groupe important de savants, il ?tait du nombre des savants du commun (Ahl souna), qui consid?raient le probl?me de la lic?it? de la mout?a, ? l?instar du point de vue des autres parmi eux. Il a suivi la version de Sadik, as, au chapitre de ? ce qui est acceptable parmi les pr?tentions sans besoin de preuves ?. Dans Al Kafi, au chapitre des ? mout?a qu?Allah, a rendues licites ?, il est rapport? une question que l?un d?entre eux ? pos?e ? Sadik, as, au sujet de la ? mout?a ? ; celui-ci a r?pondu ? Rencontre Abd Al Malik Bin Jarih, pose lui la question ? ce sujet, il a ? ce sujet une connaissance sur le sujet ?. Le questeur alla voir Abd Al Malik bin Jarih, et lui posa la question, celui-ci lui donna une quantit? importante d?informations au sujet de la mout?a et de sa lic?it?. Ibn Khalkan, rapporte : Abd Al Malik est l?un des savants les plus reconnus. Il est n? en 80H., puis il est venu ? Bagdad du temps de abi Ja?afar Al Mansour, et il est d?c?d? en 149H, d?autres disent en 150H et m?me 151H. Les m?mes r?f?rences que ci-dessus, rapportent qu?il a beaucoup appris de chez As Sadik, as, ce que confirment les biographes chiites.

Al Qatane :
Abou Sa?d Yahya bin Sa?d Al Qatane al Basri, fait partie des imams du Hadith, au point qu?il fut consid?r? comme le traditionniste de sa g?n?ration. Il a ?t? cit? comme r?f?rence probante par les six auteurs des Sihah et d?autres. Il s?est ?teint en 198H. Il a ?t? rapport? par Ibn Qoteyba, qu?il a ?t? d?compt? parmi les shiites ; mais les shiites ne le reconnaissent pas comme l?un des leurs. Il a ?t? cit? parmi les disciples de Sadik, as, dans At Tahdhib, Al Yanabi?a, et dans d?autres sources sounies, comme Achaykh, Ibn Dawoud, An Nadjachi et d?autres parmi les auteurs chiis.

Mohamed Bin Ishaq :
Mohamed Bin Ishaq bin Yassar l?auteur des ? Maghazi wa Essyer ? est une M?dinois qui a habit? La Mecque. Ibn Khalkane a beaucoup compt? sur son t?moignage. Entre lui et Malik, il y avait de l?animosit?. Chacun des deux critiquait l?autre. Al Mansour en f?t intrigu?, et il ?crivit pour lui, ? Al Maghazi ?. Il vint ? Bagdad, o? il mourra en 151H selon la version la plus r?pandue. Il a ?t? dit de lui, qu?il a pris beaucoup de Sadik, as. Cela dans At Tahdhib, Al Yanabi?a, et d?autres sources sounies, mais aussi par Achaykh, dans ses biographies, et dans Al?alama fi Alkhulasa, et aussi par Alkachi dans ses biographies, ainsi que dans d?autres sources chiites.

Shou?aba bin Al Hadjadj :
Shou?aba Bin Al Hadjadj Alazadi, faisait partie des imams Ahl es Souna et de leurs ?rudits. Il faisait des fatawis pour inciter ? se joindre ? la r?bellion de Ibrahim bin Abd Allah bin Al Hassen, et il a m?me ?t? rapport? qu?il fait partie des traditionnistes (narrateurs du hadith ) qui l?ont eux-m?mes rejoint. Il a ?t? aussi d?compt? parmi les compagnons de Sadik, as, nombre de sounis, entre autres, les auteurs du Tahdhib, Assawa?ik, Alhilya, al Yanabi?a, Al Foussoul, At Tadhkira et d?autres, tout comme les sources chiis.

Ayoub Assajastani :
Ayoub bin Abi Tamima Assajastani al Basri, dit aussi Asskhtyani, le premier ?tant le plus r?pandu, ?tait le ma?tre de Amar Bin Yassar et aussi son ennemi parmi les plus grands ?rudits au nombre des successeurs. Il est d?c?d? en 131H de la peste ? Bassora ? l??ge de 65 ans. Il a ?t? d?compt? au nombre des gens de Sadik, as, dans Nour Al Absar, At Tadhkira, Al Matalib, as Sawa?ik, Al Hilya, Al Foussoul, et d?autres. Il a ?t? aussi cit? par les auteurs chiites, comme un de ses compagnons. De ceux-l? certains l?ont consid?r? comme disciple d??l?ves de Sadik, as, parmi les ?rudits sounis, et leurs savants les plus c?l?bres, mais ils ont aussi nomm?s d?autres encore que ces derniers. Voir sur ce point ? Hilyatou al ?awliya ?. D?autres que Abi Na?im ont fait r?f?rence ? d?autres que ceux-la, selon lui et d?autres. Ou quelque chose de semblable qui conduit ? la m?me conclusion.
ithviriw
 

Justement qu'en est-il de Abu Hanifa et Malek?

Messagede tikouk » Jeu Déc 07, 2006 13:55

Je suppose que notre frere ithviriw poste ce message en reponse a ma question dans un autre debat.

Je reprends donc ma question:

Etant donne que Abu Hanifa et Malek ont etudie entre les mains de Djaafar as-Sadik, alors Abu Hanifa et Malek affirment-ils OUI ou NON que Abu Bakr (RAA) a "IGNOMINIEUSEMENT d?poss?d?e (Fatima (RAA)) de son h?ritage de FADAK, en m?connaissance TOTALE du CORAN", que lui et Omar ont commis un Putsh "? Sakfet BaniSa?ad, au point o? ILS N?ONT PAS ASSISTE aux obs?ques de Rassoulou Allah, aswaws,," et qu'ils recherchaient le pouvoir?

Si ni Abu Hanifa, ni Malek, ni al-Chafi'i, ni Ibn Hanbal n'affirment une chose pareille, eux qui representent les quatre ecoles juridiques sunnites, alors il ne faut pas compter sur nos contemporains sunnites d'accepter les propos d'ithviriw sur Abu Bakr et Omar.
tikouk
 
Messages: 43
Inscription: Dim Oct 22, 2006 17:08

Messagede ithviriw » Jeu Déc 07, 2006 15:40

As-Salamo 'Aleykom wa Rahmat Allah wa Barakatouh !

J'ai averti dans le "post" o? tu avais port? atteinte ? l'honneur et ? l'impeccabilit? de Rassoulou Allah, aswaws, que je n'entends pas pol?miquer.
Basta.
Si tu refuses de faire travailler ton intelligence, et ton sens critique, reste dans ton confort, comme le firent ceux qui dirent "ainsi faisaient nos a?euls"...
La v?rit? doit au contraire faire l'objet d'une recherche constante, et surtout, elle ne doit pas ?tre feutr?e ou biais?e pour ne pas "d?ranger les sensibilit?s", elle doit ?tre crue.
Dans le temps, il en co?tait d'?tre pass? au fil de l'?p?e ou du sabre, pour quiconque tentait de remettre en question "la norme des Califes, ou la v?rit? institutionalis?e, cela se fait encore dans les dictatures moyen oientales, surtout lorsqu'il y a crime de l?se majest?"...
Aujourd'hui, heureusement, INTERNET et les bibiloth?ques permettent ? la VERITE d'?tre recherch?e, sans risquer la main des tyrans et des aveugles, ou la torture et l'ire des "chouyoukhs de Palais".

Si tu veux te cultiver sans que tu n'aies ? prendre position n?cessairement, ach?te toi, Tarikh AL MASS'OUDI, ensuite je te donnerai les r?f?rences de Boukhari, qui te feront perdre ton assurance et vasciller de ton pi?destal, tout en t'ouvrant les yeux, et un jour tu me remercieras comme des milliers d'autres avant toi.
J'?tais comme toi vers la fin des ann?es 60's... mais mes lectures m'ont appris autre chose, et je me sus fais violence durant plus de 20 ans avant d'accepter la triste r?alit? d'une histoire faite pour louanger, exalter le Prince, bref le d?tenteur du Pouvoir et de celui de l'autodaf?...

L'Islam n'a JAMAIS fait des Califes des "ma'soumin", comme on te l'a enseign? ? coups de mauvaise foi et de "falaqas", mais par contre Rassoulou Allah, aswaws, est PROTEGE par Allah, et contrairement ? l'enseignement de tes ma?tres, les thurif?raires des d?tenteurs du Pouvoir Califal, ce ne sont pas les Compagnons qui ont ?t? "purifi?s" mais les Ahl el Beyt, as, dont les noms sont rapport?s dans le Hadith Ahl el Kissa, rapport? par Oum Al Mou'minin, Sayida, Oum Salama, ra.

Dans la recherche de la "v?rit?" nous ne devons JAMAIS croire que nous la d?tenons, surtout en mati?re historique, et c'est pour cela que les sages ?crivent wa Allahou a'lem, ce que j'ai omis peut-?tre de rajouter ? dessin, car j'avais pour ambition de provoquer la curiosit? et l'int?r?t pour la recherche, ce qu'il me semble n'a pas march? avec toi, vu que tu es tellement s?r de toi, par la technique du "si l'autre ne l'a pas pens?, c'est donc que toute th?se contraire ? la th?se actuelle est fausse".
C'est avec des raisonnements aussi simplistes de l'Eglise, qu'un GALILEE fut mis aux arr?ts et.... " Et pourtant elle tourne", mais gare ? la norme...

Pour ne pas te laisser sans quelques r?ponses, pour le moment:

Voici le Hadith se trouvant dans Sahih Boukhari concernant le sujet :

2883- 'A?sha rapporte : Apr?s le d?c?s du Messager d'Allah, Fatima, la fille du Messager d'Allah, demanda ? Abu Bakr As-Siddiq de lui donner sa part d'h?ritage de ce que le Messager d'Allah avait laiss? du Fai (butin obtenu sans combattre) qu'Allah lui a donn?. Abu Bakr lui dit : "Le Messager d'Allah dit : "Notre propri?t? ne sera pas h?rit?, quoi que nous laissions en aum?ne.

Fatima, la fille du Messager d'Allah, se mit en col?re et arr?ta de parler ? Abu Bakr, et continua d'avoir cette attitude jusqu'? ce qu'elle mourut. Fatima resta en vie durant six mois apr?s le d?c?s du Messager d'Allah. (Sahih Boukhari)

Cependant, si on lit un certain Hadith d'Al-Mouwatta', imam Malik, le Noble Proph?te (S) lui-m?me aurait mis en doute le futur d'Abu Bakr ?

Voici le Hadith en question :

(1004) 32- On rapporta ? Abou-Al-Nadar, l'esclave de Omar Ben Oubeidallah que l'Envoy? de Dieu sur lui la gr?ce et la paix de Dieu a dit aux martyrs de Ouhod : ? ceux-ci, je me tiens pour leur t?moins ? ; Abou Bakr Al-Siddiq lui dit : ? Ne sommes-nous pas leurs fr?res ? Nous avons combattu comme ils l'ont fait ? ?. L'Envoy? de Dieu sur lui la gr?ce et la paix de Dieu lui r?pondit : ? Certainement ; mais j'ignore ce qui vous arrivera apr?s mon d?part ? ; Abou Bakr se mit ? pleurer, et continua puis dit : ? Serons-nous vivants apr?s toi ? ?. (Al-Mouwatta' de l'imam Malek Ben Anas)

Soit vous n'acceptez pas le fait que Fatima Az-Zahra (AS) soit rest?e en col?re contre Abu Bakr jusqu'? ses derniers jours, et alors vous acceptez de remettre en cause l'authenticit? de Sahih Boukhari, soit vous acceptez le fait que Fatima Az-Zahra (AS) est rest?e en col?re jusqu'au terme de sa courte vie si pure, col?re qui n'est autre que la col?re du Messager d'Allah (S), et alors... ? vous de prendre une conclusion ad?quate.

Le Messager d'Allah (sawa) a dit: ?"Celui qui d?sire mener une vie comme la mienne et avoir une fin comme la mienne, et habiter le Paradis d'Allah plant? par DIeu. Il doit suivre apr?s moi Ali et ses partisans, se faire guider par ma prog?niture qui a ?t? cr??e de la m?me mati?re que la mienne. Dieu les a dot? de ma pens?e et de mon Savoir. Gare ? ceux de ma communaut? qui nient leurs qualit?s et leurs vertus, qui r?cusent de par eux mon lien. Dieu les prive de mon intercession? Moustadrak Al-Hakem: Volume 3 page 128

Le Messager de Dieu ? toujours pr?sent? Ali comme son successeur et ce, depuis le tout d?but de sa mission, lorsque le Proph?te re?u l'ordre d'inviter les gens de sa famille ? entrer en Islam. Le Proph?te ? dit*: ?Voil? mon fr?re, mon lieutenant et mon successeur (ou Calife). Ecoutez-le tous et ob?issez-lui?. Al-Suy?t?, "T?r?kh al-Kholaf?'" p. 86

Et l? encore, je vous rappel que le Messager de Dieu a dit : "F?tima est une partie de moi-m?me, ce qui l'inqui?te, m'inqui?te aussi et ce qui lui nuit me nuit". Num?ro du Hadith dans le Sah?h de Muslim [Arabe uniquement]: 4482

Il est clair qu'Abou Bakr a plus que nuit ? Fatimah Az-Zahra (sur elle la paix) et point qu?elle ne lui pardonna jamais.
De ce fait, il a automatiquement nui au Messager de Dieu en personne et celui qui nuit au Messager nuit ? Allah. Et nous partisans ds Ahl elBeyt, as, tant sounis authentiques, que chiites, nous nous opposons ouvertement ? tous ceux qui nuiraient ? Dieu ou ? Son Messager.

Alors de quelles "r?visions de l'histoire" parlez-vous ?

Je parle de l?illusion dans laquelle vous baignez cher fr?re. Vous prenez Abou Bakr pour un symbole, l?gitimement ?lu ? la succession du Messager de Dieu. Mais que disent NOS livres SOUNIS d'histoire, ? ce sujet ?

1938. Il y eut des difficult?s avec 'Ali et les Banu Hachim, famille du Proph?te. Apr?s avoir obtenu le serment de la g?n?ralit? des M?dinois, le calife Abou Bakr fit venir Ali. Celui ci d?clara son m?contentement de n'avoir pas ?t? consult?, et de se trouver devant le fait accompli. Il dit notament: "Vous Muhadjirun, vous l'avez emport? sur les Ansar pour cet amr (gouvernement) en leur disant que le Proph?te ?tait des v?tres, et qu'Abou Bakr lui ?tait proche; mais je vous r?p?te les m?me arguments quant ? nous, membres de la famille du Proph?te, plus pr?s de lui que quiconque.

1939. Alors Abu Ubaidah (des Muhadjirun), et Bachir ibn Sa'd (des Ansar), assur?rent Ali qu'ils ne savaient pas qu'il pr?tendait pour lui-m?me ? la dignit? de successeur du Proph?te.
Ils cherch?rent ? le persuader d'accepter ce que tout le monde avait d?j? accept?. Abou Bakr de son cot? dit: "O Ali, si j'avais su seulement que tu me contesterais cet amr (fonction de gouverneur)! Je ne l'ai ni cherch? ni voulu. Maintenant tout le monde ? pr?t? serment.Si tu le fais ?galement, c'est ce que j'attend de toi. Si par contre, tu ne veux pas pr?ter serment tout de suite, et veux r?fl?chir, je ne te contrains pas: je te donne raison; rentre chez toi en en bonne voie.' Ali rentra chez lui. (Le Proph?te de l'Islam de Muhammad Hamidullah, T?me II, page 1000 ?1938 et ?1939.)

Peu de temps apr?s, Abou Bakr envoya Omar Ibn Khattab menacer d'incendier sa maison avec tous ces occupants (Fatima, Hassan, Houssein et de nombreux Compagnons), s'il ne venait pas pr?ter all?geance. Encore une foi vous affirmez en parfaite m?connaissance de la r?alit? et de vos propres sources.

Le terme Ahloul Bayt est une appellation Coranique d?signant en un premier temps, Le Messager de Dieu lui m?me, Fatimah, Ali, Hassan et Houssein (as).

As-Souyuti rapporte dans ad-Dur al-Manthur, ?Selon al-Tabarani, citant Oum Salama, le Messager d'Allah a dit ? Fatimah : "Am?ne-moi ton mari et tes deux fils." Lorsqu'elle l'eut fait, le Proph?te les recouvrit d'un voile de Fadak puis, posant la main sur eux, il dit : "O Allah ! Ils sont la Famille de Muhammad ! Prie donc sur la Famille de Muhammad et b?nis-la comme Tu l'as fait pour la Famille d'Ibr?h?m. Tu es en effet Digne de Louanges et de Gloire."?

Oumm Salama ajoute : ?J'ai alors lev? le voile pour entrer avec eux, mais le Proph?te l'a retir? de ma main en me disant : '"Tu es bien, l? o? tu es."?.

Dans une autre version, le Proph?te les couvrit de son voile (Ali Fatimah, Hassan et Houssein), dont il sortit la main pour la lever vers le ciel en disant : ?O Allah ! Ce sont les Gens de ma maison et les miens ! Eloigne donc d'eux la souillure et purifie-les totalement.? Il r?p?ta ces paroles trois fois. Cette deuxi?me version du hadith a ?t? rapport?e selon trois cha?nes remontant ? 'Abdull?h ibn Ahmad ibn Hanbal, citant Oumm Salama, ainsi que dans "Tafs?r al-Tha'lab?". De m?me, Ibn Marduwayh et al-Khat?b, citant Ab? Sa'?d al-Khidr?, ont donn? le m?me contenu, ? quelques nuances pr?s dans le vocabulaire, ? ce hadith.

Et ce n'est pas tout. Le Messager de Dieu lui m?me d?signe clairement l'identit? de ceux concern? par cette appellation.

Il dit notamment : ?Ce Verset a ?t? r?v?l? ? propos de cinq personnes : moi-m?me, 'Al?, F?timah, al-Hassan et al-Hussayn. O vous les Ahl-ul-Bayt ! Allah veut seulement ?loigner de vous la souillure et vous purifier totalement.? Ce r?cit a ?t? rapport? par Ibn Jar?r, Ibn Ab? H?tam, al-Tabar?n?, citant Ab? Sa'?d al-Khidr?. Il a ?t? ?galement rapport? par al-Tha'lab? dans son "Tafs?r". Il a ?t? ?galement rapport? par al-Tirmidh?, Ibn Jar?r, Ibn al-Munthir, al-H?kim, Ibn Marduwayh, al-Buhayq?, citant Oum Salama.

Des r?cits similaire ont ?galement ?t? rapport?es par Aicha, l'?pouse du Messager de Dieu.

Le Proph?te ? m?me pris la peine de pr?senter pendant six mois, les v?ritables personnes d?sign?es par le terme coranique Ahloul Bayt. En effet, Ab?-l-Hamr?', cit? par al-Tabar?, t?moigne: ?Pendant six mois, le Messager d'Allah s'arr?ta au niveau de la porte de 'Al? et de F?timah, pour dire: "O Ahl-ul-Bayt ! Allah veut ?loigner de vous la souillure et vous purifier totalement."?

[color=blue]J?mi' al-Ouso?l, tome 9, p. 156, rapporte d'al-Tirmidh? dans son "Sah?h", lequel cite Anas ibn M?lik, qui dit : - ?Lorsque ce Verset a ?t? r?v?l?, le Messager d'Allah passait par la porte de F?timah chaque fois qu'il allait ? la Pri?re -et ce pendant pr?s de six mois- et il disait: "A la Pri?re! O Ahl-ul-Bayt! Allah veut seulement ?loigner de vous la souillure et vous purifier totalement.".? Cit? ?galement par al-H?kim dans "Al-Mustadrak", tome III, p. 158, qui l'a qualifi? de"sain" (Sah?h). [/color]

Vous voyez ? Le Messager de Dieu ? ?t? tr?s clair ? ce sujet. D?monstration 1, al-kissa (le drap). D?monstration deux (la d?signation vocale). La d?signation 3, pr?sentation nominative pendant six mois. Il vous sufit de lire quelques Hadith et un peu l'histoire pour tout de suite vous rendre compte que les ?pouses du Proph?te ou autres personnes ne font pas partie des Ahloul Bayt. Le Proph?te a parfaitement d?sign? ceux qui en faisaient partie.


Qu'Allah (SwT) vous ?claire de Sa Sainte Lumi?re, et qu'IL ?loigne de nous l FITNA !
ithviriw
 

re: il y a OBJECTIVITE et objectivite!

Messagede tikouk » Jeu Déc 07, 2006 21:13

Je n'ai pas "port? atteinte ? l'honneur et ? l'impeccabilit? de Rassoulou Allah, aswaws".

Ce sont bien les exegetes coraniques qui interpretent abassa wa tawalla comme je l'ai mentionne. ithviriw confond entre exegese et insulte au Prophete (SAS), a moins que ithviriw croit etre le detenteur de la verite et que les exegeses que nous avons entre les mains ne valent pas grand chose, vue la theorie de conspiration avancee par ithviriw.

Il y a une difference importante entre les propos de ithviriw et ceux de Boukhari. Boukhari ne rapporte que les faits, et ne prend pas position comme le fait ithviriw. Le terme IGNOMINIEUSEMENT n'est evidemment pas de Boukhari.

Boukhari n'a pas accuse non plus Omar et Abu Bakr de conspirer un Putch, de vouloir le pouvoir, au point de sacrifier leur presence aux obseques du Prophete (SAS). Ce sont la les propos (extrapolations) de ithviriw.
tikouk
 
Messages: 43
Inscription: Dim Oct 22, 2006 17:08


Retourner vers Analyses

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité