chansons de CHERIF KHEDDAM:

Si Mohand U'Mhend, Slimane Azem, Cheikh El-Hasnaoui, Idir, Ait-Menguelet, Matoub, etc ...

Modérateur: amusniw

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Mer Aoû 09, 2006 02:58

Ma bien aimée

Ma bien aimée aux yeux pleins de grâce
La plus belle des monts du haut atlas

Depuis notre séparation, mon cœur est toujours fidèle
Car tu es pour moi, toujours la plus belle.

Ah !si je pouvais devenir cils et vivre entre tes paupières
J’y élirais mon domicile et je serais fier

Je ferai de l’ombre à tes yeux
De bon cœur, selon tes désirs et tes voeux

Ma bien aimée, la plus des filles berbères
Pleine de beauté et des merveilles de la terre.

Ah !devenir dans ton bras un bracelet
Et ceindre ton joli poignet

Ma bien aimée, je chante ton nom, liberté
Gazelle du désert, beauté rare, pleine de fierté

Pour toi, je compose ce poème
Car au fond, je t’aime quand même

Je prie Dieu chaque jour
Pour que tu ne m’oublies pour toujours

J’ai reconnu en toi, la beauté
La fille de mon pays ensoleillé

Quand tu m’as quitte un certain jour
J’ai perdu quelque chose pour toujours.

Le berbère06(inspiration chanson C.KHEDAM)


Nadya

Nadya a tumlîht n tît
Tuzyint ger teqbayliyin
Deg wasmi i nemfaraq
Ul ur ihûb tayêdnin

A wi yafen d ccaàra
Ad mghigh ger lecfur im
Ad zedghegh dima dinna
Ad rregh itîj f wallen im
Fellam ur yetghîd wara
Kulci ayen ihûbb lxatêr im

Nadya lwerd mi yefsa
Tin izaden f telmâzyin
Tibhîrt zzin w lbahdja
Izegged am f tiyêdnin
A wqqwlen d ameqyas
Ad isbêh f ighil im

Nadya s yisem im tghennigh
A taghzalt deg Ssêhra
Zzin im werdjin t ufigh
Fellam xedmegh isefra
Kul ass gher Rebbi tàannigh
Lxir ur t tettûd ara

Timlilit tamezwarut
Ul im yennad mrêhba
Àaqlegh d yellis n timurt
Tetbanêd iyi di ssîfa
Ferqent wallen im d wallen iw
Am win umi trûh lhâdja

(Cherif Khedam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Mer Aoû 09, 2006 03:02

Ma chère langue maternelle


Tu m’as ôte la parole de mon enfance
Croyant me réduire en silence

Si ma langue refuse une autre étrangère
Je prendrai la plume pour l’écrire même de ma civière

Du seuil de ma montagne, je monterai la sentinelle
Malgré la chape de silence, la parole sera éternelle

Il arrivera une autre génération qui refusera le silence
Sans rien dire se servira même sous la sentence

Inutile de la couvrir avec un tamis incertain
Car son soleil brillera un jour prochain

Que viendra son tour de parole avec sa langue fière
Et qu’elle suivra la voie de ses ancêtres, les berbères

Si la parole est sous la dalle scellée
De la tombe, elle fera entendre sa voie innée

Afin que justice lui soit rendue sans grâce
Par des hommes perspicaces et tenaces

Et que ces derniers le sachent immédiatement
Avant qu’il ne soit trop tard, définitivement.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)

Tekksêd awal seg mi

Tekksêd awal seg mi
Tdjaàled ad ssusmegh
Iles ma yugi ad yini
S ufus iw a tid ketbegh
Ghas tekksêd iyi izêri
F teghmert iw ad àassegh

Terrîd i wawal lghum
Akken lhedra trûh mebàid
Muqel zdat k xemmem
La iteddu ljil d ajdid
Ur iqebbel ad yessusem
Ur k iqqar aha efk iyi d

S tsusmi a d yawi lêhq is
Macci d aghummu ugherbal
Yzêra ad yecreq yitîj is
Yzêra a tid isâh wawal
Ma yetbaà abrid n widen is
D ayen i yesàa d rras n lmal

Ma qqwlent fellas tmedlin
Ad isewwel ddaw wakal
Lhêq is fellas ad nadin
Igad iwezznen awal
I wid d igwran ad walin
Uqbel a ten ifut lhâl
(Cherif Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

REVE D'ARTISTE

Messagede A.AMAROUCHE » Mer Aoû 09, 2006 03:10

REVE D’ARTISTE

C’est songer avec sa voix douce et mélancolique
Pour distraire ses nuits blanches et nostalgiques.

L’esprit habité de continuelles passions,
De tolérance, sagesse et d’ambitions.

Il procure joie et tendresse
Et garde pour lui, la tristesse.

Quand on lui esquisse un sourire,
Il est comble de joie, mais ne peut rire.

On croit qu’il est le plus heureux
Mais au fond, il est malheureux.

Il espère de jour en jour
Pour un monde plein d’amour.

Patient avec le destin, pour un monde meilleur,
Son âme se consume d’heure en heure.

Se noie dans sa mélodie
Se perd dans sa mélancolie.

Tel un dément en fureur,
Au fond, ce n’est qu’un rêveur.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)

Tirga ufennan

Tirga ufennan
D acu i d yetfekkir
D ssût hêninen
S itekksen lhîr
Ur yeggan udan
Yetnus yetwettîr

Aqerru yaàmer
S lhawa dima
Lmux ihedder
Anda yetghima
Yettekki f lewtâr
Yethîbbi nnesma

Yezha i medden
Yetru i yiman is
Im ara s d dêsen
Yessefrâh ul is
Nutni ad djaàlen
Ulac axir is

Yetradju ass s wass
Isêbber i lmektub
D win i d ddwa s
Rrûh is yetdub
Yeghreq di leghwna s
Amzun d ameslub
(Cherif Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de Da Cherif:

Messagede A.AMAROUCHE » Dim Aoû 13, 2006 08:58

LA TERRE DE NOS ANCETRES

Oh !toi,mon pays où nous sommes nés
Pays de neige et d'air purifié
Nous sommes ta seule famille innée
T'aimer est un devoir sacré
Nous t'adressons notre adoration
Et nous implorons ta bénédiction.

Au pied de ton figuier et de ton olivier
Il est bon de s'asseoir et de méditer
Heureux le coeur qui te voit et si fier
De nos vallées et montagnes ensolleillées
Toi,mon pays de soleil et de lumière
Dans la paix, nous reviendrons un jour t'admirer.

Entre les frênes,ormes et muguets
Ombres, brises,eau et fleurs d'oranger
Le malade guérira grace à toi
On viendra de partout vers toi
T'oublier, c'est nous renier
Toi,qui nous a si bien élevés.

Terre où nous avons grandi ensemble
Il n'y a pas une autre qui te ressemble
Terre de mes ancêtres oubliés
Que ce soit ravins,monts ou vallées
Il faut sans cesse le répéter
Ceux qui veulent t'admirer,
il est encore temps de décider.

(inspiration chanson C.KHEDDAM)

Akal ljdud.

Ay akal i yagh di ggan
Tamurt lhawa d wedfel
D nekwni i tes3id d imawlan
Nes3a lhaq a kem nhemmel
Kul ass nettak am d sslam
Anda nella a d nessiwel

Ger tneqlet d uzemmur
I nezha yelha uqeggel
Yefrehwul mi kem id izur
Ya3edel wedrar d ssahel
Tamurt n yitij d nnur
Di lehna ghurem ad neqqwel

Ger tselnin d wulmu
Thili avehri d wamane
Amudin degm ihellu
Qesden kem id mkul mkan
D lmuhal a kem nettu
A tin i yagh d irebban

Ay akal deg i d nefruri
Am keccini ulac wis sin
Tamurt n baba d jeddi
S ikerzen axwnaq tighaltin
Mazal ilaq a d nini
I wid yebghan a t walin
(chanson de C.KHEDDAM)

[/list]
A.AMAROUCHE
 

chansons de Da Cherif:

Messagede A.AMAROUCHE » Lun Aoû 14, 2006 02:44

Ma chère montagne


Au seul nom de Djurdjura, ou je suis né
Je ressens beaucoup de fierté

Je lève haut la tête, brise à demeure
Fraîcheur et fleurs de toutes couleurs.

Les malades retrouvent leur santé
Dans cette chère montagne adorée.

Tes plantes et fleurs sont remèdes de guérison
Ton eau, tes fruits sont dignes et excellents

J’irai un jour te voir, comme aujourd’hui je l’espère
J’admirerai ta beauté et ton mystère

Je contemplerai tes collines oubliées
Et le sol ou j’ai grandi, ou je suis né

Pour parvenir à ce stade désiré
Notre devoir c’est de te louer

J’ai évoqué ton nom et pris la route
Sans crainte, sur mer ou sur terre, sans doute

Tu hantes mes rêves et mes pensées
Même loin de toi, car je suis exilé.

Mon cœur te languit
Et ne peut te sacrifier

S’il te quitte, il devient dément
Car toi et moi, on est comme amants

Toi, la plus belle montagne de ma vie
Je donnerai mon corps et âme pour ta survie.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)

Djerdjra

S yisem irn a Djerdjra
àaddagh s nnefxa
Yemu ad zdigh lqed
Abêhri dirna yezga
Lebrud d nnesma
Ma yehlek umudîn yekker ed
Lxzêra dgem tekfa yi
Ccigh berka yi
Xir ma tefkid iyi ddheb

Lêhcic inem degs ddwa
Aman d lfakya
Ma di ldjennet i yewjed
Degm a d newwet ddura
Ncallah am wassa
Kul tighilt ad as nebded
Degm i d netturebba
Alarmi d nebbwêd akka
D lferêd ad fellam nenced

Nedhegh s yisem im ruhêgh
Ur ttagwadegh
Di lber ama di lebhêr
Ttargugh kem deg lemnam
Ghas baàdegh fellam
Ul iw yethîbbi a kem izêr
Ul ur kem isebbel
A kem yeddj ad yehmel
A tucbîht ger idurar
(Cherif Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de Da Cherif:

Messagede A.AMAROUCHE » Lun Aoû 14, 2006 02:47

ALLONS! SECOUES TOI

Allons !cesse de te livrer au sommeil, secoue-toi
Les biens de ton pays t’attendent chez toi.

Va mon frère, ouvre tes yeux fermés
Tu verras où ils sont passés.

Tu m’as dit que tu changeras de place
Mais qui va s’occuper de ta race ?

Tu as oublie la langue de tes ancêtres
Réveille toi, nul ne peut te reconnaître

Inutile de se raccrocher à autrui
Regarde vers ton passe et au jour d’aujourd’hui.

Tu as des ancêtres qui sont les berbères
Tu ne descends pas d’un chêne, berbère

Souviens toi des tiens, sans rechigner
Et regardes ce qu’ils t’ont laisse.

Ne renie pas jamais l’héritage
Il est inépuisable et tu as du courage

Peut être ne le sais tu pas ?
Les murs ne te pardonneront pas :

Ils t’ont vu naître, un jour
Ne l’oublie jamais pour toujours.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)


Aha kker zwi iman ik

Aha kker zwi iman ik
Am wakken yebbwi k naddam
Lxir i d tefka tmurt ik
Din i k yetradju wexxam
Rûh a gma llid allen ik
A ttwalîd ansi àaddan

Tennîd ad beddlegh amdîq
Wi tedjjîd deg wemdîq ik
Wi àzizen teddjîdt di ttîq
Tettûd lhedra n jeddi k
Uki d ma tellîd d ûhdiq
Qbel ad yekfu waàwin ik

Ur yenfià wayen i k yexdân
Muqel kra gher deffir
Tesàid widak i d yeddjan
Ur d tefrurîd deg cekkir [1]
Mmekt id rrihâ imawlan
Mebla ma tkersêd anyir

Ger tît gher wayen d ddjan
Latêr nnsen hâder a t tnekrêd
Macci d ayen I yetfakkan
Ahat kec ur taàlimêd
Ur k tsemmihên ighwerban [2]
S twenza k syen i d teffghêd (Cherif Kheddam)

[1] Chêne dont les glands sont amers.
[2] Murs, remparts
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Mer Oct 04, 2006 08:47

7) A CELUI QUI PARTIRAS !

O toi, qui partiras un jour,
Porte mon salut fraternel et d'amour
A tous mes parents et amis
Que mon cœur languit.

L'absence est longue et interminable
Pour vous et pour moi, mes semblables
Mon âme se désespère de jour en jour
En veillant des nuits blanches, sans amour
Sans sommeil et sans espoir, de voir le jour.

Va ami, rapporte moi de ses nouvelles
Je compte sur toi, ami éternel
Dès que tu auras franchi la mer mouvementée
Je t'attendrai avec espoir et esprit tourmenté.

Sois mon messager, oiseau faucon
Fends les cieux comme un dragon
Va vers ma bien-aimée, fleur du jour
Dis lui, que je la verrai peu être un jour.

Le berbère06 (Inspiration chanson C.KHEDDAM-1959)

A win iruhen
Siwed-iyi slam-iw
Sal ghef yehviven
Yakw d lwaldin-iw
D wid a3zizen
Icelha lxater-iw

Lghiva tdul
Fellawen d felli
Ata ixaq wul
Mara d-yemmekti
Yet3awaz id ttul
Iruh nadam felli

Ruh ay ameddakwel
Err-iyi-d lexbar
Fella-k ar netskel
Mi tzegred levhar
Rgigh-k s la3jel
La3qel yeheyyer

A lvaz a k-cegg3agh
Di tignaw 3alli
Awed gher win hemmlegh
Anda yettili
Am wassa a t-zregh
Deg wass n l3ali
(Chanson de C.KHEDDAM)


8) LE SOUVENIR DE NOTRE JEUNESSE

Une pensée pour les folles années
Fugitives comme un rêve oublié.

L'homme vit à son insu, ignorant
Ne sait pas ce qui l'attend:
Deuil ? Joie ou tourment?

Au souvenir des jours de félicité
Avec les êtres chers disparus,

J'étais tel un jeune plant au vert feuillage
Respectueux sous l'autorité des parents sages

Ores, je suis sur le tard solitaire
A grimper une pente raide et austère.

Ah ! Combien il est agréable d'être jeune et sage
Quand mon cœur était sincère et plein de courage

Et mon esprit joyeux, même nu ou déchaussé
Nous suivions à la trace, la vie et notre destinée

Elle, enragée, va à toute hâte, sans cesse
Seul l'homme patient peut triompher de justesse.

J'ai vécu de beaux jours heureux
J'en garde encore le souvenir affectueux
Lorsque j'ai un loisir ou désir,
La vie le repousse comme un délire

Point de trahison sur ma vie en péril
Fais du bien, il te sera utile.

Le berbère06 (Inspiration chanson C.KHEDDAM)

Slam f zzman n temzi
Am targit ruhen 3adan
I3ac l3avd ur yezri
D acu i s-theggin wussan
Wissen d lehzen d imetti
Wissen t-am3ict di laman

Mi d-mmektagh ussan iw
Mi lligh gher widak hemmlegh
D axalaf zegzaw yiger-iw
Rray lwaldi du3egh
Tura lweqt ifut-i
Bdigh tasawent wehdi
Abrid deg i d-3adagh yeqda3

Zzman n temzi yemleh
Mi yella wul d ssafi
Lxater-iw yezha yefreh
Ma 3rrigh ama ddigh hafi
Ddunit nebgha a t-nettef
Nettat treggwel tneccef
Yerna-t willan d a3afi

Yumayen yelhan 3acegh
D widak i d-netmekti
Mi bghigh lhaga a t-awdegh
Zzman isba3d-it felli
Ay arwih hader ak-ixda3
Xdem lxir ad ak-infe3
Tixer i w'illan d imghwelli (chanson de C.KHEDDAM)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Mer Oct 04, 2006 08:52

9) J’AI ENTENDU MA MERE !

Combien de fois ai-je entendu mère se plaindre et crier
"O mon fils qu'ai-je donc mangé ?

Pour te donner le sein
Même l'ivraie ne m'assouvit point

Comment te faire nourrir et grandir ?
J'ai entendu ma mère me dire :

"O mon fils je suis sans force et courbée
Ce n'est pas avec du son et l'ivraie

Que l'on fait pousser les hommes de demain"
Car dans le plat, il ne reste plus rien.

Nous attendons sa clémence
Sa miséricorde ou son indulgence.

Je me souviens qu'un soir d'hiver
Réunis autour de l'âtre d’hier

Récitant des contes d’autrefois
Afin d'oublier la faim et le froid

Assis sur une natte aussi belle
Les nuits étaient sans fin, éternelles.

Ores tout sombre dans l'oubli
Reléguant nos souvenirs de survie

Nous avons changé nos comportements oublieux
Comme ceux des gens malheureux.

Puisque la roue tourne toujours
Demain qui sait, il fera jour…

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDAM)

SLIGH I YEMMA THENNAD

Achal d avrid ay sligh
I yemma tenna-d anngh
A mmi ur tes3id ay ccigh
Deg yedmaren a k-t-id fkegh
Ula d akwerfa ur t-rwigh
Amek ara k-id-smeghregh

Sligh i yemma tenna
A mmi ifadden kkawen
Macci s weclim d ukwerfa
I ssi gemmen yerguazen
Ulac di tarbut tekfa
A n3enni a-nraju yiwen

Cfigh yibwass di ccetwa
Nella nezzi-d i lkanun
Nettawi-d timucuha
Akken laz medden a t-ttun
Nessa agertil gher lqa3a
Udan ugin ad kfun

Tura kra din ur s-necfi
Nerna-ten gher win i3addan
Nughal nveddel tikli
Nettu wid la3mer rwan
Imi ddunit tettezzi
I uzekka anwa i yezran (chanson de C.KHEDDAM)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Mer Oct 04, 2006 08:54

10)TOUT CE QUI SE CREE !

Ah ! Si l’homme pouvait cultiver le désert
Au Sahara, il ferait jaillir les sources sous terre

Il le couvrirait d’une foret pleine de fruits
Et arroserait tout ce qui pousse devant lui

Il se nourrirait lui et ses enfants
Ah! Si tout ce qu’inventait l’homme maintenant

Pour travailler dans l’intérêt de l’union
Il n’y aurait pas de misère et de corruption

Les pauvres mangeront à leur faim
Et les hommes vivront en paix, demain.

Si l’homme pouvait être raisonnable
Eviter de léser son semblable

Car dans le mal, il s’enlise lentement
Jusqu'à se perdre totalement.

Même savant, nous lui enseignerons des leçons
Avant qu’il ne brule les arbres définitivement.

Ah ! Si l’homme voulait, il ferait du bien
Avec tout ce qu’il dépense dans les cieux lointains,
Il pourrait nourrir des milliers d’indigènes et d’orphelins.

Puisqu’il a découvert l’hydrogène
Il brulera notre planète sans gène.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)


Lukan ixeddem wemdan
Yebbwi-d lfayda i lqada
Di sshari a d-yejbeb aman
A t-yerr d lghava n lfakya
Ad issew akal d yemghan
Ad yecc a-d yedj i tarwa

Lukan ayen i d yetsnulfun
Yexedem di lfayda n-wemdan
Ur yetsili umeghbun
An af lbenna i wussan
Widak yelluzzen ad rwun
Meddan ad ilin di laman

Lemmer amdan yes3a laaqel
I dhurren medden at idhur
I gerxdem d-gues yehsel
Alamma s werben lumur
Xass yessen ilaq a-s nmel
Qbel ad agh issergh ttjur

Lukan ad ibghu w-amdan
Ad ixdem ayen ima3nen
Ayen i yetsserrif deg guenwan
Desgs ad 3icen immelyunen
Imi sen3en lidrogene
Aki di nn3ac a t-herken (Cherif Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Mer Oct 04, 2006 08:59

11) LAISSE-MOI ESPERER !

Laisse –moi encore espérer
C’est tout, ce qui me reste, ma désirée.

Je suis loin de ton cœur vivant
Il est pris par celui de ta génération

Il ne me reste que le souvenir de tes traits
Avec lequelle, je soignerai mes plaies.

D’où ce mal m’est venu ?
Peut etre c’est moi, la cause perdue !

La vie est si simple et douce pour autrui
L’autre attend, vainement et c’est déjà fini

Il a pietiné le reve, il l’a consumé
Il a blessé l’etre cheri, il l’a oublié !

J’ai renoncé à l’espoir, désespèrement
Je sais que c’est fini pour moi, maintenant.

Ceux qui ne se comprennent jamais
Perdent tous plaisirs, désormais !

C’est comme celui qui enterre une plante
Avec ses feuilles jaunes et mortes.

Il ne me reste que le souvenir des jours d’espérance
Qui vont m’accompagner pour le reste de mon éxistence.

J’ai peur, mon cœur est affaibli, avilisant
Quelle est la raison de notre séparation ?

Ceux qui sont loin des yeux, comme dit le dicton
Sont près du cœur, certainement.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)

ANEF AD-DREGH

Anef ad ddregh deg-ummeni-m
D aya i s3igh d lheq-iw
Zrigh ba3degh f wul-im
Yebbwi-t w’illan d lmeti-im
Yegwra-d usmekti n wudem-im
Yess ad dawigh legruh-iw

Wisse ma thussed i tyita
Negh nek i terza taluft
Ddunit yiwen akka i ts-yerza
Wayed i yetsrju ifut
Ya3fes f tergit yergha
W i3zizen isebbel-it yettu-t

Rrigh i wul tibbura
Zrigh d ayen i yi-inef3en
Wid ur nessfham ara
Ulac tzet garrasen
Am win yezzan ttjera
S wafriwen-is qquren

Yegwara-d usmkti n-wussan
Ad sa3fen widh d-iqqimen
Ugadegh ay ul-iw ya3yan
D acu n ssebba iferqen
W iba3den f tit akkan innan
Yetsbaaden gw-ulawen (Chérif Kheddam)


12) BONJOUR!

Je te salue mon adorée
Visage de plaisir et de beauté

Aux yeux d'oiseau de satin
Que je croise chaque matin

Heureux, le jour de notre coincidence
Journée de bénédiction et de chance
Avoir échangé nos bonnes nouvelles
Nous avons guéri nos âmes passionnelles.

Tes mots sont purs et pleins de douceur
Ils soignent mon coeur plein de douleurs.

Tes yeux ensorcellants
Irresistibles et émerveillants

La fierté est associée à ton nom
Vers toi, mon coeur se penche lentement

Meme loin, je chante pour toi
Je rêve de ton image et de ta voix.

A la vue de tes yeux envoûtants
Je me repais, profondèment

Etre ton proche ou près de toi
C’est mon vœu, ma voie.

J’exaucerai tes volontés
C’est mon dernier souhait.et souhaits

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)


SVAH LKHIR

Svah lxir
Ay udem nerbah
Laayun n-ttir
If id nssebah

Yes3ed wass asmi nemial
D ass alerbuh
Af wayen yelhan nemsal
Nessehla rruh
Awal ghurem ihel
Dawi ul amejruh

Tsehhred-iyi s wallen-im
Wa d lmuhal
Zzux yedda ghef yiem-im
Ul ghurem imal
Cekkregh leghyabim
Ttargugh lexyal

Tshhred-iyi s wallen-im
Ccigh riwigh
Lukan lligh d ldjar-im
Dayen ay bghigh
Ddigh d lebghi-m
Kul ass tsmennigh (CHERIF Kheddam)


13) SOURIS A LA VIE !

Oublie le passé
Bon ou mauvais

Oublie les peines et chagrins
Ils te fuieront, c’est certain.

Sois doué de raison
De sagesse et de pardon.

Dis la vérité simplement
Et sois toujours constant

Dieu est juste avec chacun
Il est bon d’aimer son prochain.

Lorsque la vie te fait signe
Elle se moque de toi, sois digne.

Elle rend la montagne comme une plaine
Tout est simple pour, elle est reine.

Quand il y a un problème ou tension
Elle donne toujours la solution.

Souris, tu n'as que des amis
Souris à la vie, bannis tes soucis
Tes mauvaises pensées et pleurs
La patience est de rigueur.

Inutiles les plaintes et douleurs
Que suivent les regrets et rancoeurs.

Souris donc à la vie, elle te le rendra
Dieu t’écoute, il te protégera.

A travers la mer, il t’indiquera
Un chemin vers l’au-delà.

Loue et célèbre Dieu éternel
C'est ton devoir personnel.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)


EDS I DDUNIT !

Ttu ayen i-g3addan fellak
Ama d lxir am d ccer
Ba3d-asent ad ba3dent fellak

Li-kd l3aqel fhem
Meyyez bbed di ttexmam
I yenfa3n ala tidest
Yerna ma ternid ddwam
Rebbi ur yetghellid yiwen
Yelha wi ixeddmen lewqam

Ddunit m’ara k-d-twehhi
Am-winna yesqecmi3en
Asawen a k-yeqqwel d luda
Ulac ara k-i3awqen
Mi d-tusa lhaga tew3aer
A k-tefk ara k-iselken

Eds akw merra d lehbab-ik
I wussan i-d-ittedun
Kkes ahebber deg wul-ik
Nfu kra yellan d anezgum
Ssber d ahviv n rebbi
I yendem win yetlummun

Eds i ddunit ad ak-d-teds
Rebbi ara k-d-ismehsis
A k-d-yeg abrid di levhar
S sshala mebla lehris
Hmed rebbi tcekkred-t
Ilaq a s- terred lehqis (CHERIF Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Sam Oct 07, 2006 03:28

14) AIME TON PROCHAIN !

Je te conseille d’aimer ton prochain
Même si les dures paroles t'affectent de chagrin

Même si l'on te critique après
C'est pour alléger tes péchés

Continue dans la bonne voie
Ta vie sera longue de surcroit.

Si tu écoutes l'un et l'autre
Tu t’épuiseras sur ta route

On te ressassera les histoires du passé
Pendant que les hommes édifient des cités

Passifs nous observons
Oasifs nous demeurons.

Restes donc à ta place
Gardes la dignité et ta race

Fais la sourde oreille
Bannis tout soupçon rebelle

Pars au loin, tu auras la paix au coeur
Et jouis de la part de ton bonheur.

Si tu écoutes autrui
La bonté te sera bannie

A ton insu, tu iras vers l’abime
Alors que tu es innocent et infime

Ainsi va la vie !!
(1) Il est
Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)


DI LA3BAD HEMMEL (chantée par NOUARA)

Wessagh-k di le3bad hemmel
Ma d lhedra n medden tdur-ik
Ma d wid i k-yes3an d ccghel
Deg webrid yelhan kemmel
Ur k-issenqas di la3mer-ik

Ma tselled i wagi d wihin
Kulci a t-tegged deg webrid
A d-hkkun tiqdimin
Kra din macci d ajdid
Irgazen bnan timdinin
Nekwni me3id nestswali

Qqim deg wemdiq-ik telhid
Egg sser ghef yiman-ik
Err iman-ik ur teslid
Kkes ccek izedghen ul-ik
Ba3ed akken ats-thennid
Fares di ddunit lehq-ik

Ma tselled i lhedra n-wiyid
Deg-wul-ik tekkes rrehma
Kes mazal-ik d nniyya
Akka d zzman tetswalid
Ddunit akka i telha. (CHERIF Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Dim Oct 08, 2006 08:08

ALGERIEN

Algérien je le suis et le serai
Je veux être moi-même et non étranger

Si on m’interroge, je dirai que j’ai des ancètres oubliés
Dont j'ai chanté la gloire et la fierté
Sans écouter autrui, signe de lacheté.

Mes racines vont loin et sans frontière
Elles parcourent l'Algérie entière.

Sont ignorants, qui prétendent le contraire.
Je creuserai canal pour les arroser d’une manière
A faire pousser des arbres de la terre.

Car mes racines vont très loin
J'ai en mémoire ce que dit l'ancien :

"Prends soin mon fils, gare à la sécheresse
Nettoies les rigoles et arrose les racines, sans cesse
Sinon le soleil les brûlera, un jour de détresse."

Je ne te crois pas, menteur
Quand tu me dis que je viens d'ailleurs….

Mon père et grand-père m'ont transmis un héritage
Et dires de nos ancêtres, les sages.

Mon nom ne changera jamais
Et je n'écouterai plus les autres, désormais.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM)

D AZDAYRI

D azdayri akka i zrigh
Ur lligh d wa d wihin
Win d-innan ad as-inigh
Widen-iw macci d wiyednin
Achal yissen zuxxegh rnigh
Ur sellegh i lhedra n wis-sin

Izuran-iw ghezzifit
Ughen-d lezzayer merra
Win i d-yennan wezzilit
Winna ur yessin ara
A sen-rregh targa i tissit
Akken at-tgem ttejra

Ruhen di lqa3a ghemqen
Cfigh yekka-yi-d wemghar
Yenna-k a mmi hader-iten
Ghurek a ten-tegged iw ghurar
Nger teregwa ssew-iten
M’ulach itij a ten-issgher

Ur uminegh ma tennid-i-d
Nek usigh-d anis nniden
Baba d jeddi yenna-yi-d
Hekkun-d imezwura nnsen
Ur d-t3awadegh isem ajdid
Ur sellegh i ka d-qqaren (CHERIF Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Mer Oct 11, 2006 08:43

BOUGIE, LA BELLE

Bougie, comme tu es belle et fière
Toi, l’âme des berbères.

Tout en toi est beauté
Tes valeurs sont grandes et inestimées.

Je veux te voir au plus tôt
Et venir vers toi très bientôt

Oh ! Nôtre beauté naturelle
Toi que l'on conte comme merveille

Scintillante comme de l’or
Fascinante dans ton décor.

De Bougie, nous évoquons
Ton nom avec fierté et passion

La mer te faisant face
T'embellit et te rend grace.

Tu es belle et gracieuse
Tes cités sont hautes et majestueuses.

Bougie, la plus belle
Te voir est mon bonheur éternel

Tu as de belles filles désirées
Aux bracelets et chevillères argentées.

Telles des perdrix de satin
Quand elles sortent le matin.

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM-1959)

VGAYET

Vgayet telha
D rruh n leqbayel
Kulci dgem yelha
S lqima ghlayed

Mennagh zzyara-m
Am-wassa yeqreb
An-n3addi gher lgiha-m
A zzin tin nekseb
Hkan-i-d fellam
Tec3ald am ddheb

F Vgayet nhedder
Netsfux yisem-is
Ar yiri-s lebher
Yerna-d di zzin-is
Tecbeh tes3a sser
Ssa3lin lebni-s

Vgayet mm zzin
Wi kem-izran yefreh
Dgem tihdayin
S uxelxal d ddeh
Qqaren t-tisekwrin
Mi d-ffghent ssbeh (CHERIF Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede A.AMAROUCHE » Sam Oct 14, 2006 10:38

17) FILLE DE MON PAYS !

Lui :

Oh ! Fille de mon pays ensolleillé
Pour toi, je traversserai monts et vallées

Même si je ne suis pas près de toi
Mon coeur est toujours avec toi

Fais pour moi une prière, une bénédiction
Que Dieu m’aide à la libération.

Oh ! Fille de mon pays ensolleillé
Quand elle va cueillir les olives étalées

Avec sa fibule sur son sein frémissant
Et son doux visage très brillant

Elle chante pour son aimé
Au-delà des mers éloignées.

Elle :

Mon aimé est à Paris
Il m'a laissé que des soucis.

Je passe des jours sombres
Et des nuits blanches dans l’ombre.

Il m’écrit des lettres sans cesse
Et nous embrasse avec tendresse.

Je suis en éxil, plein de tristesse
A mon cœur, j'enseigne la sagesse.

"Fais ton devoir" je lui répondai
Un jour tu seras dans la joie et gaieté

Pour Dieu, le temps c’est l’espérance
Oh ! Croyants, gardez la "patience".

Le berbère06 (inspiration chanson C.KHEDDAM-1955)


YELLIS N TMURT-IW

Netsa

A yellis n tmurt-iw
A tin fi rwigh lemhayen
Ulamma nek d lghayeb
Ma d ul-iw i3ac yidem
Efk-iyi-d dda3wa n lxir
Ini-d Rebbi ar k-i3iwen

A yellis n tmurt-iw
Im’ ara tleqqed azemmur
Tabzimt f tedmarin-is
Ssifa-s amzun d aggur
Tcenu f-wa3ziz-is
Hat-it di lqern n lebhur

Netsath

Iruh wa3ziz gher lparis
Yegga –yi-d thebbiregh
Ussan qqwelen-iyi d ttlam
Deg-wudan ur gganegh
Yetceggi3-ed tibratin
Yetsellim-ed fellanegh

Aqli-yi deg lgherba
Lakin tsebbiregh ul-iw
Qqaregh-as xedm cceghl-ik
Am-wassagi at-tethennid
Kul ccher gher rebbi yeshel
Ar imumen u thir (CHERIF Kheddam)
A.AMAROUCHE
 

chansons de CHERIF KHEDDAM:

Messagede ABDELKRIM.AMAROUCHE » Dim Oct 29, 2006 03:24

message annulé
Dernière édition par ABDELKRIM.AMAROUCHE le Lun Aoû 06, 2007 03:42, édité 3 fois.
berbere, je l'etais
berbere, je le suis
berbere, je le serais
ABDELKRIM.AMAROUCHE
 
Messages: 5
Inscription: Dim Oct 29, 2006 03:18

Suivante

Retourner vers Chanteurs ET Poetes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron