OFFICIALISATION DU FESTIVAL DU FILM AMAZIGH

Cassettes, CD, Films, Documentaires, Logiciel, etc ...

Modérateur: amdyaz

OFFICIALISATION DU FESTIVAL DU FILM AMAZIGH

Messagede mbibany » Lun Mar 06, 2006 13:11

ELLE A OFFICIALISÉ LE FESTIVAL DU FILM AMAZIGH
La ministre nomme un commissaire au HCA

La ministre de la Culture, vient de signer le décret portant officialisation du Festival annuel du film amazigh. Suite à quoi, Mme Toumi a nommé El-Hachemi Assad en qualité de commissaire de ce festival.

Cette nomination se veut une reconnaissance aux efforts consentis par M. Assad à travers les différents festivals annuels organisés dans plusieurs wilayas du pays par le Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA).

Il faut signaler que cette institution s’investit actuellement dans la formation des cinéphiles à même de produire et de réaliser des films en tamazight. La prochaine escale s’articulera autour de l’aide à l’écriture des scénarios. Cette rencontre aura lieu du 26 au 29 mars prochain à la Bibliothèque nationale du Hamma.

LIBERTÉ (Edition du 04/03/2006)
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Film amazigh : Conception du prototype / Assad Siel-Hachemi

Messagede mbibany » Mer Mar 08, 2006 09:50

ASSAD SI EL HACHEMI À LIBERTÉ
“Chaque escale de notre festival est une aventure pour la bonne cause”

Par : Farid Belgacem


Assad Si El Hachemi a rejoint le staff du festival du film amazigh dès sa création en 1999. Il vient d’être nommé officiellement commissaire de ce festival bien qu’il ait déjà tenu ce rôle. Il revient sur certains aspects et changements du festival.

------------------------------------------------------------------------------
Si on revient sur la question du prototype du “film amazigh”. Quelle est votre conception sur ce sujet ?
Le film amazigh ne peut en aucun cas se différencier des autres cinématographies du monde passé et présent. Toutefois, il porte d’une manière forte le corollaire de la culture orale. Cette tradition dite de “bouche à oreille” reste vivante dans l’environnement amazigh.
Elle constitue le réservoir duquel puisent les cinéastes qui font les films en tamazight et sur le monde amazigh. Ils y trouvent des structures narratives, un mode de pensée à même de servir dans l’écriture. Pour continuer à exister, le film amazigh doit sans cesse et de manière fascinante, s’adapter, contourner, se questionner, se professionnaliser, prendre parfois une forme hybride.
Le cinéma donc évolue sans cesse ; c’est lié à la nature même de la pensée humaine. Ce n’est pas un hasard si la vidéo est apparue d’une manière dense comme support de tournage des fictions en remplacement du film 35 mm : l’adoption de la vidéo est une réponse économique à un désir d’images.

Avez-vous des questionnements par ce regain d’intérêt pour le cinéma amazigh ?
Je m’intéresse justement à ce thème précis pour expliquer les motivations des réalisateurs algériens à produire des films en tamazight.

Quels sont les discours et les lectures qu’ils font par rapport au processus de la réhabilitation de l’amazighité en Algérie ?

Ça fera l’objet d’une publication prochaine.

source :
Liberte 08 mars2006
http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=53786
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Messagede Invité » Sam Mar 18, 2006 07:44

La culture berbère à l’honneur dans le bassin de Longwy : cinéma, théâtre, contes, expositions, calligraphie...seront au rendez-vous.

DU 5 AU 9 AVRIL 2006

plus d'infos CBF.FR
Invité
 


Retourner vers Audio-Visuel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron