propostion

... afin d'ameliorer ce forum.

Modérateur: amusniw

Les crimes de l'islam des origines à l'époque actuelle VII

Messagede Enigma » Ven Oct 27, 2006 07:10

1390 : fondation du premier ghetto juif à Fès
1390 c : décapitation d'un blasphémateur au Caire
1391 : lettre du roi de Bornou, Othman ibn Idriss aux Mamelouks, qui proteste contre les captures de musulmans libres par les Arabes
1391 : au Maroc, persécution des juifs venus d'Espagne
1391 : à Jérusalem, un groupe de moines franciscains tentent de contester l'islam et insultent Mahomet; ils sont aussitôt décapités
1391 : attaque des Ottomans contre la Morée
1392 : Tamerlan massacre les hérétiques de la Mer Caspienne
1393 : décapitation de 4 moines de Jérusalem ayant proposé une confrontation avec des théologiens musulmans
1393 : les Ottomans s'emparent de la Thessalie
1393 : les Ottomans s'emparent de la Bulgarie
1393 : Tamerlan attaque la ville assyrienne de Tikrit; tous les habitants chrétiens sont exterminés.
1393 : les Assyriens se réfugient vers le Nord de la Mésopotamie, autour de Mossoul.
1393 : pillage et destruction par les Ottomans de la capitale bulgare de Grand Turnovo
1393 : une chronique géorgienne (Tovma Metsobets) décrit l'irruption de Tamerlan dans le Caucase: "Un homme appelé Tamur-lank, portant la foi et les paroles de l'obscène Mahomet, précurseur de l'Antéchrist, apparut dans l'Orient, à la cité de Samarkande, sans merci, cruel, perfide, rempli de tout le mal, d'impureté et de ruses de Satan...
1394 : décapitation pour hérésie du chef soufi Fazlallah Astarabadi en Anatolie
1394 : prise et pillage de Thessalonique par les Ottomans
1394 : invasion de l'Albanie par les Ottomans
1395 : destruction de Malatya par Tamerlan
1395 : pillage de la région du Kouban par Tamerlan
1396 : la ville d'Astrakhan est rasée par Tamerlan
1396 : la ville de Saray, capitale des Kiptchak est rasée par Tamerlan
1397 : attaque des Ottomans contre la Grèce
1398 : Tamerlan attaque l'Inde, trop tolérante selon lui
1398 : décapitations de plusieurs chrétiens apostats à Damas
1398 : massacre par Tamerlan de 100 000 prisonniers indiens au cours du sac de Delhi: il écrit lui-même: "J'ai directement donné ordre à mes officiers de proclamer à travers le camp que chaque homme qui aurait des prisonniers infidèles devra les mettre à mort... quand cet ordre est venu aux héros de l'Islam, ils ont sorti leurs sabres et mis les prisonniers à mort. 100 000 infidèles , idolatres impies, ont été égorgés en un jour..."
1398 : chaque guerrier de Tamerlan retire du sac de Delhi vingt esclaves, selon le récit du conquérant lui- même
1398 : Tamerlan soumet les tribus païennes de l'Indou Kouch
1398 : massacre des défenseurs de la citadelle indienne de Bhatnir par Tamerlan
1398 : Tamerlan note dans ses mémoires qu'au siège de Dipalpur en Inde, 10 000 infidèles ont été décapités en une heure
1399 : Damas est pillée par Tamerlan
1399 : incendie de la grande mosquée de Damas au cours du pillage de Tamerlan; accident?
1399 : mars: Tamerlan ravage Lahore
1400 : invasion et pillage de la Géorgie chrétienne par Tamerlan
1400 : les soldats arméniens défendant Sivas sont enterrés vivants
1400 : selon la tradition,à Sivas, Tamerlan fait piétiner par des cavaliers un choeur d'enfant chantant des psaumes; il n'aimait pas la musique, disent les chroniques
1400 : premier siège de Sivas par Tamerlan; pillage et massacre
1400 : prise d'Alep par Tamerlan; pyramides de têtes
1400 : le gouverneur du Kashmir Sikander détruit les temples hindous de la province et soumet les brahmanes à des taxes énormes pour les forcer à la conversion
1400 : destruction de la ville d'Ayntap par Tamerlan
1400 : prise et pillage d'Alep par Tamerlan
1400 : instauration d'un tribunal religieux Seriat Mahkemesi par les Ottomans
1400 c : les Marocains détruisent l'empire animiste des Gao au Niger
1400 c : djihad de Askiya Mohammed pour convertir de force les Mosi du Niger; échec de l'entreprise
1400 c : élimination du christianisme après les passages de Tamerlan en Afghanistan
1400c : le sultan Mahmud shah Tughlaq envahit les régions de Prayag et Kara (Uttar Pradesh) " dans le but de tuer les infidèles, et il ravagea les deux endroits...."
1401 : prise de Bagdad par Tamerlan
1401 : nouvelle invasion de la Géorgie par Tamerlan, qui repart déçu par l'aspect ruiné du pays!
1401 : massacre de 90 000 habitants de Bagdad par Tamerlan; érection de 120 pyramides de têtes
1402 : destruction de l'église d'Abou N Numrus, remplacée par une mosquée, en Egypte
1402 : destruction d'Aphrodisias par Tamerlan
1402 : Tamerlan prend la ville de Sivas et massacre la population; il ne reste presque plus aucun habitant
1402 : Smyrne occupée par les Croisés est prise par Tamerlan; massacre et pyramides de têtes
1402 : l'escadre de Rhodes qui vient secourir Smyrne est accueillie par une pluie de têtes coupées
1403 : invasion et pillage de la Géorgie par Tamerlan
1405 : Tamerlan prépare l'invasion de la Chine
1406 : le temple de Manvi est transformé en mosquée sur ordre de Firuz Shah
1406 : mort du grand historien Ibn Khaldoun; il avait écrit: "Les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un stade inférieur d'humanité, leur place étant plus proche du stade animal".
1409 : décapitation au Caire d'un chérif pour blasphème
1409 : décapitations de plusieurs chrétiens apostats à Damas
1410 : le juriste Ath Tha'abili confirme que l'apostat, selon le verset 21' de la sourate 2, doit être tué
1413 : le gouverneur du Kashmir Ali Shah exécute les Brahmanes qui refusent la conversion
1415 : persécution des Kurdes yazidis par un émir syrien
1416 : pendaison du soufi Badr el Din
1416 : raids de pillage des Ottomans en Hongrie
1417 : décapitation puis écorchement du cheik Nasim Attabrizi à Alep, soupçonné d'hérésie
1419 : incendie de la ville d'Amisos par les Ottomans au cours de sa prise
1420 c : le Zafernahme décrit l'action de Tamerlan: "Le Coran répète que la plus haute dignité à laquelle un croyant peut prétendre est de pourchasser les ennemis de la foi. C'est pourquoi le grand Tamerlan était toujours soucieux d'exterminer les infidèles"
1421 : prison en Egypte pour un prétendu prophète
1424 : création de l'autorité religieuse ottomane Seyhulislamlik
1430 : bannissement du poète mystique Qasim i anwar de la ville d'Hérat
1431 : destruction du temple de Qanauj par le sultan Ibrahim Sharqi
1432 : décapitation (au Caire?) d'un chrétien pour avoir dit du mal du roi David
1436 : décapitation d'un chrétien du Caire apostat à cause de sa femme
1438 : exposition sur un âne d'un habitant du Caire lecteur de livres interdits
1438 : création de ghettos pour les juifs dans les villes du Maroc, sous le nom de "mellah"
1439 : début des persécutions contre les infidèles sous le mamelouk Jaqmaq => 1453
1439 : destruction par le gouveneur mamelouk de Tripoli du monastère maronite de Maiphouq
1440 : invasion de la Géorgie par le Shah Djehan; érection d'une tour de 1664 têtes de soldats prisonniers
1443 : destruction du monastère des 7 montagnes à Assyout par la foule
1446 : mort de l'écrivain égyptien al-Abshihi; il avait écrit "Y a t-il plus vil que les esclaves noirs, de moins bon et de plus mauvais?"
1448 : en Egypte, décret rappelant à l'obéissance des ordonnances concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort
1450 : décapitation au Caire d'un alchimiste persan pour matérialisme
1450 : procès de juifs accusés d'avoir écrit le nom de Mahomet dans leur synagogue de Fustat; ils sont convertis de force
1450 c : décapitation d'un soldat mamelouk pour blasphème
1450c : destruction du temple Taper au Kashmir; Zain Ul Abdin aurait utilisé les idoles dans la construction d'une route
1451 : invasion de Dehli par l'Afghan Bülbül
1453 : prise de Constantinople; trois jours de massacres et de pillage; foule égorgée dans Sainte Sophie
1453 : l'église de Sainte Sophie de Constantinople est transformée en mosquée
1453 : conversion de l'église et du monastère du Pantocrator de Constantinople en mosquée par Molla Zeyrek Efendi
1456 : Kanhadde Prabandha décrit les scènes de pillage par les musulmans en Inde: "l'armée conquérante brulait les villages, dévastait le pays, pillant la richesse des gens,emporta les Brahmanes, les femmes et les enfants en esclavage, les frappait avec des lanières de cuir, les emmenait en prison et les convertissaient en Turcs obéissants"
1460 : prise de Mistra par les Turcs; destruction des églises et monastères; vandalisme par la destruction des fresques religieuses: les visages des saints sont défigurés à coup de sabres.
1460 c : l'église de Saint Théodore de Constantinople est transformée en mosquée
1460 c : l'église de la Théotokos Kyriotissa de Constantinople est transformée en mosquée
1461 : prise et pillage de Trébizonde par les Ottomans
1462 : construction de la mosquée de Malan par Mahmoud Shah du Gujarat, suivant la destruction des temples et des idoles
1463 : destruction du monastère d'Al Maghtas en Egypte
1464 : réaction anti musulmane dans l'empire Songhai =>1492
1465 : à Fès, pogroms après la découverte dans le quartier juif de la tombe du fondateur de la ville, descendant de Mahomet...; les juifs sont obligés de se déplacer vers le ghetto.
1465 : émeutes à Fez à cause de la nomination d'un infidèle à un haut poste
1466 : le sultan Mehmet II fait déporter l'archevêque Dorotheos d'Ohrid en Macédoine à Constantinople
1468 : prise de Karaman en Anatolie par les Ottomans et destruction des bâtiments religieux des infidèles
1471 : mise à sac de Tokat par les Turcomans d'Uzun Hasan
1475 : le légat du Pape Alexandre d'Arioste décrit la condition des chrétiens maronites: "la tyrannie des Sarazins ne connait pas de repos; dans tous les endroits du Liban, il n'y a que désolation, qui provoque les pleurs. Sous prétexte de lever une taxe... ils pillent tout ce que les pauvres gens de la montagne possèdent; ils les battent à coup de triques et leur infligent toutes sortes de tourments pour leur extorquer ce qu'ils ont; contre ces vexations, il n'y a qu'un recours possible, l'apostasie..."
1484 : interdiction pour les hindous de se baigner dans le Gange
1490 : dissolution autoritaire du monastère universitaire du Stoudion; dispersion des moines; transformation en mosquée de l'ensemble
1492 : communauté juive de Touat au Maroc est massacrée; synagogues détruitees
1493 : réislamisation brutale de l'empire Songhai par Askiya Mohammed
1500 c : décapitation d'un blasphémateur au Caire
1500 c : la viande de porc est interdite par les missionnaires musulmans sur la côte du Sénégal
1503 : le premier voyageur européen à la Mecque, Ludovico Barthema, est menacé de mort, et doit feindre la conversion; il est ensuite prisonnier à Jeddah et s'évade.
1504 : prise et pillage de Kaboul par Babur
1505 : destruction du dernier royaume chrétien du Soudan à la bataille d'Arbaji
1505 : chute du dernier royaume chrétien de Nubie
1510 : l'église de Saint Serge et Bacchus de Constantinople est transformée en mosquée
1510 c : le sultan Sélim le Cruel fait massacrer 40 000 chiites anatoliens
1512 : début de la vague de persécuation des chiites par Séliml I dans tout l'empire =>1514
1514 : prise de Kars sur les Géorgiens
1514 : début de la persécution officielle des alévis par les Ottomans après la défaite des Perses à Caldiran
1514 : le patriarche maronite Simon écrit au Pape Léon X pour se plaindre "des taxes, tributs très lourds, vexations, persécutions et brutalités".
1515 : les Javanais sont chassés par les invasions musulmanes et se réfugient à Bali
1516 : massacre de dizaines de milliers d'Alaouites en Syrie au moment de la conquête des Ottomans sunnites
1516 : les juifs algériens reçoivent le statut officiel de dhimmi de la part des Ottomans; certains couleurs leur sont interdites (rouge et vert); ils n'ont pas le droit de monter à cheval ou de porter des armes; ils doivent payer la taxe discriminatoire; leur représentant est rituellement giflé au moment de la remise du tribut aux autorités.
1520 : le sultanat d'Adal lance un djihad contre l'Ethiopie et ramasse des milliers d'esclaves
1521 : expulsion des juifs de Belgrade par les Ottomans
1522 : expulsion des chrétiens de la ville de Rhodes
1522 : siège de Rhodes par le sultan Soliman II
1523 : répression des hérétiques druzes par le gouverneur de Damas
1523 : le sultan ottoman Soliman ordonne la fermeture de l'église du Cénacle à Jérusalem, et sa conversion en mosquée
1524 : expulsion des juifs de Buda en Hongrie par les Ottomans
1525 : selon les historiens, depuis l'an 1000, les Indiens ont perdu 80 millions d'habitants du fait de la conquête musulmane
1526 : invasion de l'Inde par Babur
1526 : révolte des soufis hérétiques Kalender contre les Ottomans et repression radicale
1526 : invasion de l'Inde par le sultan Babar
1527 : le Mollah Kabiz décapité à Constantinople pour avoir dit que Jésus était supérieur à Mahomet
1527 : mort du théologien Ahmad Baba: "la raison de l'esclavage imposé aux Soudanais (="Noirs") est le refus de croire... (c'est pourquoi) il est légal de s'emparer de quiconque est capturé en tant qu'infidèle"
1527 : mort du théologien Ahmad Baba, qui édictait: "la raison de l'escalvage infligé aux Soudanais est leur refus de croire... C'est pourquoi il est légal de s'emparer de quiconque est capturé comme infidèle... Mahomet le prophère réduisait en esclavage les personnes, parce qu'elles étaient infidèles... C'est alors légal de posséder des Ethiopiens."
1527 : attaques ottomanes en Bosnie, Croatie, Dalmatie, Slavonie
1528 : destruction du temple d'Ayodhya et construction d'une mosquée
1528 : destruction du temple hindou d'Ayodhya, et érection de la mosquée Babri sur le site
1528 : victoire de Khanwa du sultan Babur sur Rana Sanga; érection de nombreuses pyramides de têtes.
1528 : le sultan Babur écrit: "j'ai attaqué Chaderi (Mahdhya Pradesh) et je l'ai prise, par la grâce de Dieu en quelques heures. Nous avons massacré les infidèles et l'endroit qui avait été darul-harb est devenu darul-Islam."
1528 : le sultan Babuur écrit: "le jour suivant, ... nous sommes arrivés à un endroit appelé Urwa. (ces statues) j'ai ordonné qu'elles soient détruites."
1529 : les Turcs ottomans investissent Vienne
1531 : inscription sur la mosquée de Manvi dans le Karnataka: "...une mosquée a été construite à partir d'un temple comme signe de religiosité".
1535 : pogrom puis expulsion des juifs de Tunisie
1537 : ordre du sultan ottoman à tous les gouverneurs de faire exécuter toute personne qui doute des paroles du Coran
1537 : prise de Bagdad par les Ottomans
1550 : les Perses ravagent les sanctuaires géorgiens de la région d'Echmiadzin
1550 : selon léon l'Africain, au Maroc, une esclave vaut 15 dinars, un homme 20 et un eunuque 40.
1551 : invasion de la Géorgie par le shah Tamaz
1551 : prise par le shah Tamaz du monastère géorgien de Vardzia; pillage du trésor et massacre des moines prisonniers
1554 : la ville d'Erevan est totalement rasée par les Ottomans
1554 : pillage et persécutions contre la population juive de Marrakech par les Turcs qui ont pris la ville
1563 : exécution du soufi indien Muhammad Gwaliyari
1564 : destruction du royame hindou de Vijavanagar
1565 : prise et destruction de la capitale Vijayanagar; 5 mois de pillages et de destruction par Nizam Shah
1566 : vague de répression de l'alcoolisme dans l'empire ottoman, et protestation des sectes soufies et des minorités
1567 : construction de la Hammam Darwaza Masjid de Jaunpur après la destruction du temple sous le règne d'Akbar
1568 : au cours de la prise de Chittorgarh par Akbar, 8000 femmes hindoues se suicident
1568 : au cours de la prise de Chittogarh par Akbar, 30 000 non-combattants sont tués
1569 : martyre de Jérome par le renégat Ali Pasha à Alger, qui est enterré vivant
1570 : siège de Nicosie et pillage par les Ottomans
1571 : exécution par les Turcs des prisonniers du siège de Famaguste; le général Braggadino est torturé pour l'aider à se convertir, puis il est exécuté
1574 : guerre civile au Maroc entre trois prétendants; les juifs sont victimes pour tous les camps
1574 : le sultan Murat III fait exécuter ses 5 frères dès son avènement
1576 : le chah Ismail II hésite à frapper des légendes religieuses sur les monnaies, parce qu'elles pourraient être souillées par les mains des infidèles
1577 : les Ottomans abattent la cathédrale géorgienne de Sioni
1578 : le Divan ottoman relance la persécution des alévis, les suspects sans preuves peuvent être exécutés
1578 : les Kurdes attaquent la ville chrétienne d'Urmi en Iran et emportent 1000 prisonniers.
1578 c : le pasha turc de Rawandoz attaque les villages assyriens d'Alqosh et Tel Kepe
1578 c : le pasha turc de Rawandoz attaque le monastère de Rabban Hormizd; un évêque et plusieurs moines sont tués.
1580 : l'observatoire de Constantinople est détruit par des religieux fanatiques après une peste
1585 : destruction du temple Ramchandraji à Ayodhya par Babar
1586 : l'église de Saint Jean in Trullo de Constantinople est transformée en mosquée
1586 : conversion de l'église Théotokos Pammakaristos de Constantinople en une mosquée de la Victoire
1586 : destruction de 33 temples hindouistes par les sultans d'Ahmadnagar
1591 : l'église de la Théotokos Pammakaristos de Constantinople est transformée en mosquée
1591 : les Marocains détruisent l'empire du Songhaï, et réduisent les prisonniers à l'esclavage
1595 : prise de Bucarest et pillage par les troupes ottomanes
1596 : massacres systématiques en Anatolie au cours des visites d'inspection de l'armée par le vizir Caghoglu Sinan Pasha
?16 : selon la Commission des fatwas saoudiennes, un musulman mort en France doit être enterré en Terre d'Islam, et que cela n'est pas possible, il faudra lui trouver un endroit "dans le désert" et niveler sa tombe, pour éviter qu'il soit exhumé puis mélangé aux autres morts."
1600 : de 622 à 1600, de 7 à 10 millions d'esclaves ont été transférés dans le monde musulman depuis l'Afrique Noire
1600 : pillage de la ville de Sivas par les Celali
1604 : la cathédrale arménienne d'ANi est transformée en mosquée
1604 : incendie et déportation des habitants d'Erevan par le shah perse Abbas
1604 : début d'une période de famine, violence et conversions forcées de la population juive de Fès: 2000 conversions en 2 ans
1605 : le roi de Gowa (Célèbes en Indonésie) se convertit à l'islam et l'impose à tous les rois voisins
1606 : exécution du guru sikh Arjun par Jihangir
1607 : l'Allemand Johann Vild, esclave d'un Persan, visite la Mecque dont il fait une description horrifiée
1608 : persécution pendant deux ans des juifs de Taroudat par les Berbères
1610 : le voyageur anglais Finch décrit les chasses en Afrique destinées aux sultans moghols, pour les approvisionner en animaux et en esclaves
1610 c : l'anglais William Finch, voyageur à la cour des Moghols, décrit la chasse aux esclaves hindous par les musulmans, "comme des proies animales".
1611 : le soufi Samad est décapité en public devant la mosquée de Delhi
1613 : destruction d'une idole de Varaha à Pushkar sur les ordres de Jihangir
1613 : avènement du sultan Agung du Mataram (Indonésie) qui durant son règne étend ses Etats et l'islam par le combat; il reçoit donc le titre de sultan des autorités de la Mecque
1614 : invasion de la Géorgie par le shah Abbas;destructions, déportation, profanations des images saintes par le shah lui même
1620 c : le juriste Ahmed Baba de Tombouctou estime qu'il est juste de faire des infidèles des esclaves
1622 : conversion forcée des juifs de Perse
1624 : le shah Abbas tente de convertir le jeune prince Alexandre de Géorgie, qui meurt sous la torture
1624 : mort du soufi moghol Ahmad Sirhindi, qui s'était proclamé "rénovateur du second siècle de l'Islam"; il a écrit de très nombreuses lettres parmi lesquelles:(n° 163) " l'honneur de l'islam réside dans l'injure faite aux infidèles et mauvais croyants? Celui qui respecte les infidèles déshonore les croyants."
1625 : le couvent de Saint Nicolas de Constantinople est enlevé aux Dominicains et devient une mosquée
1625 : les Ottomans assiègent Bagdad
1625 c : islamisation forcée du Samtzkhé, région de Géorgie; oppression fiscale sur les infidèles et exode
1630 : les Ottomans assiègent Bagdad
1631 : décret ottoman sur les interdictions concernant les communautés infidèles: ne pas monter à cheval, avoir des costumes discrets, rester humble.
1634 : le sheyhülislam du sultan Murat IV est décapité
1635 : guerre sainte d'agression d'Al Karim au Soudan contre les Tunjurs païens
1635 : destruction du temple d'Orchha par le shah Jahan
1635 : le poète turc Néfi est décapité
1638 : les Ottomans assiègent Bagdad
1650 : les juifs de Tunisie sont déportés dans des quartiers spéciaux appelés "hara"
1650 c : conversion forcée des juifs de Perse, sous le shah Abbas II
1655 : le voyageur Peter Mundy rencontre en Mer rouge un navire: "les marchands étaient arabes, la marchandise composée d'esclaves, environ 300..."
1656 : projet de massacre de toutes les minorités à Constantinople déjoué par le grand Vizir
1656 : juifs chassés d'Ispahan en Iran
1656 : abolition (pour des raisons pratiques) du devshirme, enlèvement et conversion de force d'enfants chretiens par les Ottomans pour peupler le corps des Janissaires. La pratique avait duré 300 ans
1658 : décapitation de Dara Shikohfrère du Moghol Aurengzeb pour ses convictions soufies tendant vers l'hérésie; il avat aussi osé apprendre le sanskrit; son corps est exposé puis jeté aux ordures
1658 : l'immense bibliothèque du prince Dara Shikoh est brulée.
1659 : destruction d'un temple de la déesse Bhavani sur la côte de Konkan
1659 : persécution par les Moghols du soufi Mullan shah Lahori
1660 : églises brûlées à Galata et Constantinople par le grand Vizir; rachat des terrains à prix fort par les communautés chrétiennes
1661 : décapitation du soufi Said Sarmad par les Moghols
1661 : punition par les Moghols du soufi Yahya Chisti pour avoir joué de la musique dans une cérémonie
1661 : décapitation du soufi Kalender par les Moghols
1665 : interdiction par le sultan Aurengzeb d'illuminer la fête hindoue de Diwali
1665 : le sultan Aurangzeb interdit aux hindous la ville sacrée de Jatras.
1665 : le sultan Aurangzeb interdit aux hindous de tirer des feux d'artifice dans leurs fêtes religieuses
1665 c : interdiction par les sultans moghols de la possession d'éléphants par les hindous.
1667 : persécution des Arméniens chrétiens en Iran
1668 : interdiction d'accès à la ville sacrée de Jatras pour les Hindous
1669 : destruction du grand temple de Vishvanath à Banara
1669 : destruction du temple de Vishvanath à Bénares
1669 : début de la politique programmée de destruction de la religion hindou par le moghol Aurangzeb
1669 : le chef des Bohras et 700 de ses fidèles sont décapités par les Moghols
1669 : bannissement de Dehli du soufi Muharran
1669 : le gouverneur Hasan Ali Khan déclare avoir détruit 172 temples hindous dans sa province
1669 : le général Abu Tarab déclare avoir détruit 66 temples dans la province d' Amber
1669 : le chroniqueur Maasiri Alamgiri rapporte que le 2 septembre, Aurengzeb ordonne la destruction du temple de Vishvanath de Bénarès.
1669 : le sultan Aurangzeb donne l'ordre à tous les gouverneurs de détruire le totalité des temples et écoles hindous
Enigma
 
Messages: 37
Inscription: Sam Juil 29, 2006 13:04

Les crimes de l'islam des origines à l'époque actuelle VII

Messagede Enigma » Ven Oct 27, 2006 07:11

1670 : destruction du temple de Keshava deva près de Mathura et construction d'une mosquée par dessus
1670 : Aurengzeb fait exécuter son propre fils qui n'avait pas respecté les lois sur les vêtements et la longueur de la barbe
1671 : ordre du sultan Aurengzeb de démettre tous les prêtres hindous
1672 : révolte de la secte indienne des Satnami après une dispute entre un adepte et un soldat moghol; dans la répression, la secte disparait totalement
1674 : confiscation de toutes les terres sacrées du Gujarat
1675 : martyre du guru sikh Bahadur; tentative de conversion forcée; décapitation des ses fidèles puis de lui même
1675 : martyre du sikh Bhai Dyala, cuit dans un chaudron
1675 : martyre du sikh Bhat Sati entouré de fils de coton et brulé
1676 : expulsion des juifs de Sanaa au Yémen
1678 : décembre: le moghol Aurengzeb tue les deux héritiers enfants du Maharaja de Jodhpur
1678 : conversion forcée des juifs du Yémen
1679 : au Rajastan, destruction de temples à Khandela
1679 : au Rajastan, destruction de temples à Jodhpur
1679 : au Rajastan, destruction du temple de Udaipur
1679 : le Moghol Aurengzeb détruit 123 temples hindouistes dans la région de Udaipour
1679 : le Moghol Aurengzeb détruit 63 temples hindouistes dans la région de Chittor
1679 : le Moghol Aurengzeb détruit 66 temples hindouistes dans la région de Jaipour
1679 : imposition de la capitation sur les infidèles en Inde
1680 : l'Anglais Joseph Pitts, esclave converti de force, visite la Mecque; il y rencontre un Irlandais réduit à lesclavage comme lui.
1682 : Aurengzeb attaque la capitale des Marathes et torture puis exécute Shambu Ji leur roi
1683 : bannissement du soufi Mir Hussein en Inde
1683 : les Ottomans assiègent Vienne
1683 : pillage de l'Autriche par l'armée ottomane de Kara Mustafa; destruction d'églises, massacres, réduction à l'esclavage
1690 : le Moghom Aurengzeb interdit aux Indiens de monter à cheval et se se faire porter sur des baldaquins
1690 : tous les fonctionnaires des Moghols sont contraints de se convertir
1694 : fondation de l'empire guinéen des Fulani, en état de guerre sainte constante envers ses voisins
1700 : massacre des juifs au Yémen
1700 c : le chah Hussein détruit le temple zoroastrien de sa capitale
1700 c : guerre sainte du cheikh Amadou au Mali qui fonde l'Etat théocratique de Hamdallaye
1700 c : fondation au Soudan d'un Etat théocratique par El Hadj Omar Tail
1715 : le vizir Ali Pasha tente d'interdire les castrations en Egypte, Tunisie, Algérie: aucun succès
1716 : la bibliothèque du Vizir Corluku Ali Pasha est confisquée car troop moderniste
1716 : fatwa des oulémas de Constantinople interdisant la possession de livres d'astronomie, d'Histoire et de philosophie
1718 : destruction de temples hindous à Gopi Talav, pour construire les murailles de la ville
1720 : établisssement de la théocratie des Torodbbe chez les Toucouleurs du Soudan
1729 : destruction d'un temple hindou et construction sur le site de la Gachinala Masjid de la région de Kurnool par l'empereur moghol Muhammad Shah
1730 c : période de prédication d'Al Wahhab en Arabie contre le culte des saints, les arbres sacrés, le paganisme...
1731 : les pélerins iraniens de la Mecque sont maltraités autour des lieux saints; on les accuse de les avoir souillés avec des excréments
1732 : le jeune garçon hindou Haqiqat Rai est décapité pour avoir prié une déesse à l'école
1739 : attaque de Delhi par Nadir Shah: massacre et pillage; butin de 150 millions de roupies; vol du diamant Kohinoor
1740 c : le guru sikh Bai Mani Singh est découpé en morceaux
1744 : alliance entre le réformateur Al Wahhab et le chef de tribu Ibn Saoud ayant pour but de constituer un Etat théocratique en Arabie
1745 : le guru sikh Bhai Taru Singh est décapité
1748 : destruction du temple de Bhiramraj Oriyya et construction d'une mosquée sur le site
1750 c : les Kurdes de Tahmaz Nadir shah attaquent les villages assyriens de Mésopotamie.
1750 c : les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Behnam
1750 c : les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Elia
1750 c : les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Oraha
1750 c : les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Mikhael près de Ninive.
1750 c : interdiction de la musique et du tabac en Arabie Saoudite
1758 : exécutions d'un juif et d'un Arménien à Constantinople pour infraction à la législation sur les vêtements des infidèles
1761 : invasion de l'Inde par Ahmed Shah Abdali
1762 : février: Ahmed Shah Durrani fait massacrer 22 000 sikhs au villafe de Koop Heera
1762 : destruction du temple d'or des sikhs à Amritsar
1763 : mort du Shah Wali Ullah en Inde; accusé d'invention de nouvelles croyances
1770 : promulgation d'une loi ottomane qui autorise la pendaison de tout infidèle trouvé dehors la nuit tombée
1770 : expulsion des juifs de Jeddah en Arabie
1772 : le mollah Mohammed Tahir est décapité pour interprétation trop tolérante et libérale du Coran
1776 : le français JV Morice décrit le commerce en Afrique de l'Est: "en mars et en avril, les Maures et les Arabes se rendent dans le royaume de Kilwa pour s'y fournir en esclaves, car kilwa est le grand centre de rassemblement de tous les esclaves venus de l'intérieur du continent
1780 c : dernier djihad en Inde contre les Hindous, par l Tipu Sultan
1785 : à Constantinople, les églises secrètement réparées par les minorités sot détruites à nouveau par le vizir sous pression de la foule
1790 : massacre de juifs à Tétouan (Maroc)
1790 : destruction de la plupart des communautés juives du Maroc
1795 : pillage de la Géorgie par les Perses
1797 : conquérant toucouleur Al Hajj Umar Tal déclenche une guerre sainte au Soudan
1800 c : prise de la Mecque par les Wahhabites: destruction des tombeaux des saints, des pipes de tabacs et des instruments de musique
1801 : destruction du sanctuaire chiite de Kerbala par les Wahhabites
1801 : sac et massacre de Kerbala par les wahhabites
1802 : raid du wahhabite Abdelaziz contre la ville sainte shiite de Kerbala: pillage et incendie
1802 : les wahhabites pillent et souillent le mausolée d'Hussein à Kerbala; la population est exterminée.
1803 : répression d'une révolte en Serbie; entre autres, 1800 femmes et enfants pris comme esclaves
1803 : à la Mecque, les wahhabites décapitent les fabriquants de talismans, les joueurs, les drogués, les prostitués, tenanciers, etc...
1803 : à la Mecque, les wahhabites détruisent toutes les décorations, tapis, motifs divers, et les lampes de la Kaaba.
1804 : début de la guerre sainte des Toucouleurs du Sénégal => 1808
1804 : prise et pillage de Médine par la tribu des Saoud
1804 : les wahhabites détruisent tous les tombeaux autour de Médine
1804 : la tombe de Mahomet est détruite par les Wahhabites, qui tentent aussi d'en arracher le dôme vert. L'intérieur est pillé.
1804 : le café est interdit par les wahhabites parce que Mahomet ne le connaissait pas.
1805 : pogrom contre les juifs d'Alger après une famine
1805 : exil des juifs d'Alger vers Tunis et Livourne
1805 : une caravane de 2000 esclaves africains meurt de soif sur la route Teghazza-Tombouctou
1805 : pogroms de juifs en Algérie
1805 c : fondation de la confrérie soudaine Khatmiyyah, centralisée, politique, dirigée par une seule famille, et qui promet le paradis à ses membres obéissants
1806 : expulsion par fatwa des juifs de Sali au Maroc
1806 : interdiction pour les juifs marocains d'avoir des vêtements occidentaux
1806 : les janissaire du dey d'Alger massacrent et pillent dans le quartier juif
1806 : révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites
1807 : expulsion des juifs de Tétouan
1807 : l'espion espagnol Domingo Badia fait le pélerinage à la Mecque: il est terrorisé par les wahhabites, qui finissent par piller sa caravane.
1808 : décapitation à Constantinople du chef des wahhabites Abd Allah
1810 : invasion des Wahhabites en Syre
1810 : fondation de la secte Tijaniyah au Maroc
1810 : l'explorateur suisse Burkhart séjourne plusieurs mois à la Mecque, où il décrit les méfaits des wahhabites.
1810 c : en Arabie, les arbres secs sont automatiquement brûlés par les wahhabites pour éviter qu'ils soient l'objet d'un culte
1810 c : en Arabie, la coupe de la barbe est punie de 40 coups de fouet
1810 c : en Arabie, les wahhabites assèchent les sources pour empêcher qu'elles ne soient l'objet d'une vénération.
1811 : le marin britannique Smee note que de nombreux marchands arabes de Zanzibar possèdent jusqu'à 800 ou 900 esclaves; il estime leur nombre total à 200 000
1811 : révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites
1811 : Mehmet Ali, khédive d'Egypte, fait cadeau au sultan de 200 enfants qu'il a fait castrer
1812 : le voyageur Henry Martyn accepte une controverse religieuse avec une chambrée entière de mollahs perses, qui finissent par tenter de le lyncher.
1813 : répression de la révolte des Serbes; massacre et réduction en esclavage: des milliers de femmes sont vendues à Belgrade.
1813 : le voyageur suisse J.L. Burkhart visite en Egypte des centres de chirurgie spécialisés dans la castration des esclaves; l'activité est protégée par le gouvernement
1815 : début du mouvement d'abjuration de l'islam par les habitants de l'empire Fulani au Nigéria; répression, révoltes etc...
1815 : les juifs d'Alger sont forcés à lutter contre une invasion de sauterelles
1816 : en Algérie, interdiction de porter des armes pour les juifs et les chrétiens
1820 : le khédive Mehmet Ali d'Egypte attaque et annexe la Nubie; 30 000 esclaves sont pris; les prisonniers sans valeur sont éliminés
1820 : le khédive d'Egypte Mehmet Ali réclame 20 000 esclaves pour son armée
1821 : ordre du sultan Mahmut II de tuer tous les révoltés chrétiens de l'empire ottoman, conformément à la Charia;sans suite majeure
1821 : le patriarche Grégoire V est pendu par les Janissaires à la porte de l'église du Phanar à Constantinople
1821 : avril: exécution du patriarche orthodoxe de Constantinople Grégorios
1821 : attaque des minorités grecques en Anatolie en réplique à la libération du Péloponnèse.
1821 : en réponse aux massacres de la communauté ottomane en Morée, les Turcs massacrent les grecs en Thessalie,Macédoine, dans la mer Egée, Constantinople, Chios
1821 : mars: proclamation du jihad par les Ottomans, par l'intermédiaire du Califat
1821 : massacre des Crétois par les Egyptiens d'Ibrahim Pacha
1821 : massacre des Grecs par les Egyptiens d'Ibrahim Pacha, encouragé par les Oulémas: volonté de détruite totalement la population par la déportation des femmes et des enfants. Début de réaction des puissances occidentales.
1821 : à Constantinople, deux métropolites et douze évêques sont pendus sur ordre du sultan.
1822 : traité de contrôle de la traite des esclaves par les Britanniques sur le sultanat d'Oman, qui ne sera jamais respecté
1822 : massacre de Chio par les Turcs: 25 000 morts; 40 000 esclaves?
1822 : pélerinage à la Mecque de l'Indien Sayyed Ahmed, qui propage ensuite en Inde les idées wahhabites
1823 : le sultan de Mandara annule un raid destiné à s'approvisionner en esclave parce que les tribus païennes visées étaient en train de se convertir
1823 : Mehmet Ali réclame que le nombre d'esclaves dans son armée soit de 30 000
1824 : le wahhabite indien Sayyed Ahmed crée une armée à Peshawar et proclame le jihad contre les Sikhs
1826 : début de l'influence des Wahhabites en Inde
1826 : persécution de la secte de Bektash par le sultan Mahmoud II: destruction des monastères, décapitation des chefs Dede Baba, Chelebi et Dede.
1828 : massacre de juifs à Bagdad
1829 : massacre de la légation russe en Iran par une foule fanatisée
1829 : la conquête du Caucase par les Russes interrompt le trafic des esclaves circassiennes "blanches"
1829 : octobre: le chef kurde Rwandez attaque les chrétiens assyriens le long du Tigre. Il fait assassiner les prêtres et les moines.
1829 : octobre: les Kurdes attaquent le village assyrien de Bit Zabda; 200 morts
1829 : octobre: les Kurdes attaquent le village assyrien de Asfas: meurtre du chef Rais Arabo et du prêtre Aziz; 80 enfants sont tués dans les environs.
1829 : attaque de Nisibe par les Kurdes.
1829 c : le prêtre assyrien Bahnam est assassiné par les Kurdes avec 80 de ses étudiants
1830 : prise de Peshawar par les Wahhabites
1830 : jihad en Indonésie contre les Hollandais
1830 : début de la persécution des juifs en Perse, provoquée par l'avance russe dans le Caucase.
1831 : mort de Sayyid Ahmad Barelvi, général en Inde, accusé d'incroyance par une fatwa
1832 : massacre des Kurdes yazidis à Soran
1832 : le prince de Rawandoz attaque le monastère de rabban Hurmiz; le moine Gibrael Danbo est assassiné.
1834 : massacre de juifs à Safed
1835 : le secrétaire général de l'administration britannique de Bombay dénonce les rapts commis par les trafiquants arabes dans l'est de l'Inde
1837 : fondation de la secte de la Sanusiyya ayant pour but de revenir à l'islam primitif
1837 : répression et réislamisation forcée des Fulani au Nigéria => 1847
1837 : interdiction coranique de la musique et de la danse au Nigéria
1839 : abolition de l'impôt discriminatoire de la jizya par les Ottomans, après protestation des minorités et pression occidentale
1839 : abolition de l'lesclavage des Noubas du Soudan vers l'Egypte, sous pression anglaise; 200 000 personnes en auraient été victimes
1839 : fondation de la Société Anti-esclavagiste à Londres, qui a pour but de démanteler le trafic transsaharien des esclaves
1839 : conversion forcée des juifs de Machhad en Iran
1839 : massacre de juifs à Machhad et conversion forcée des survivants
1839 : campagne de conversions forcées des juifs iraniens
1840 : persécution des juifs de Damas; affaire des meurtres rituels
1840 : conversion forcée des juifs de Machhad en Iran
1840 : massacre de juifs à Damas
1840 : pogrom à Damas
1841 : meurtres massifs de juifs au Maroc; le sultan est obligé de considérer les juifs comme sa propriété personnel, ce qui contribue à les protéger.
1842 : massacre de shaykhis (?) à Kerbala
1842 : le résident britannique de Bouchir décompte 4 à 5000 esclaves traversant chaque année le golfe persique
1842 : tentative de génocide des chrétiens assyriens par l'émir kurde d'Hakkari Badr Khan Bey: 10 000 morts, esclavage des femmes et des enfants. Les Ottomans n'interviennent pas.
1842 : à Hakkari, martyre de la mère du patriarche assyrien Mar Shimun, découpée en morceau et jetée dans la rivière Zab.
1842 : 800 chrétiens assyriens sont éliminés dans la région de Dez selon les registres fiscaux.
1843 : massacres des chrétiens nestoriens d'Orient notamment par les Kurdes: environ 20 000 morts
1843 : décapitation d'un jeune Arménien à Constantinople pour apostasie
1843 : lettre du grand Vizir ottoman à lord Ashley confirmant l'impossibilité de grâce dans les cas d'apostasie
1843 : témoignage du professeur danois Westergaard sur les persécutions des zoroastriens de Kerman en Iran:ils sont massacrés et leurs livres sacrés sont systématiquement détruits.
1843 : massacre de chrétiens nestoriens au Kurdistan
1844 : procès, torture et humiliation du premier disciple du Bab en Iran
1844 : sous la pression européenne, le sultan abandonne en partie la loi réprimant l'apostasie (seulement pour les sujets chrétiens à l'origine)
1845 : fatwa condamnant le Bab comme infidèle
1845 : persécutions des disciples du Bab à Shiraz
1845 : arrestation du Bab à Shiraz
1845 : les disciples du Bab Quddus et Mulla Sadiq battus et humiliés
1846 : possibilité d'émancipation des esclaves en Tunisie
1846 : martyre du premier disciple du Bab, Mulla Ali Bastami
1846 : libération offiicielle des esclaves de Tunisie
1846 : malgré l'interdiction de l'esclavage par le Bey de Tunis, l'importation d'esclaves soudanais se poursuit
1846 : création en Afrique orientale du sultanat esclavagiste de Jumbe
1846 : nouvelle vague de persécution contre les chrétiens assyriens.
1846 : après la révolte du village assyrien de Tyari, Badr Khan Bey reçoit 3 paniers remplis d'oreilles coupées en signe de soumission; la population de la ville est dispersée; les responsables sont exécutés: 30 prêtres et 60 vicaires
1846 : octobre: l'emir d'Hakkari Badr Khan Bey attaque le région de Tkhoma; 300 femmes sont massacrées ainsi que leurs enfants.
1846 : fondation du sultanat du Jumbe en Afrique Orientale pour favoriser la capture des esclaves.
1847 : massacre de Bahaïs à Qazvin
1847 : arrestation du Bab
1847 : reprise des persécutions des chrétiens assyriens par les Kurdes. 30 000 morts?
1848 : disparition totale des juifs de Machhad en Iran
1848 : convention de badasht en Iran: les Bahaïs se séparent définitivement de l'Islam => début de leurs ennuis
1848 : le Bab est battu à Tabriz
1848 : meurtres de bahaïs à Barfurush
1848 : arrivée dans la ville de berbera d'une caravane de 700 esclaves enfants.
1849 : meurtre du bahaï Quddus
1849 : 100 000 esclaves vivent à Zanzibar.
1850 : martyre du Bâb, fondateur du Bahaïsme, à Tabriz; selon la tradition, le peleton d'exécution était constitué de 750 fusils: soit ils tiraient vraiment mal, soit il ne fallait vraiment pas le rater.
1850 : les bahaïs résistent avec les armes à Zanjan: tous éliminés
1850 : révolte bahaï à Zanjan
1850 : révolte bahaï à Yazd
1850 : révolte bahaï à Nayriz
1850 : échec d'une révolte bahaï à Téhéran
1850 : emprisonnements et exécutions des bahaïs; épisode des 7 martyrs de Téhéran
1850 : le missionnaire allemand Krapf signale que malgré le traité imposé à Oman et Mascate, il ya toujours autant d'Africains prélevés en Afrique de l'est vers Zanzibar
1850 c : période de conversion forcée des zoroastriens en Iran
1850 c : persécutions des bahaïs par Nasreddin Chah et les Qadjar
1850 c : persécution des zoroastriens par les Qajar en Iran; exil en Inde
1852 : exil du chef bahaï Baha Alla à Istanbul
1852 : profanation de la synagogue de Naplouse par des soldats turcs
1852 : exécution de F Qurrat Al'Ayiv poétesse perse et bahaÏ
1852 : répression contre les bahaïs après une tentative d'assassinant du shah
1852 : martyre du bahaï Sulayman Khan
1852 : martyre du bahaï Tahirih
1852 : révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites
1853 : révolte bahaï à Nayriz réprimée
1853 : description du marché aux esclaves de la Mecque par l'aventurier Burton
1854 : pogrom antijuif à Demnate au Maroc
1854 : l'ambassadeur britannique en Turquie prévient que les militaires ottomans combattant en Crimée avec les Alliés en profitent pour reprendre le trafic d'esclaves circassiennes "blanches"
1854 : tentative d'interdiction du trafic d'esclaves entre Soudan et Egypte, totalement contournée par les marchands arabes
1855 : lettre de protestation des marchands d'esclaves de Jeddah contre l'abolition
1855 : fatwa du chef des oulemas de la Mecque contre l'abolition de l'esclavage et imprécation contre les Turcs, considérés comme infidèles
1855 : abolition de l'impôt discriminatoire de la jizya par les Ottomans 1839?????
1855 : de nombreux convois d'esclaves sont repérés entre la Libye, la Crête et les îles grecques par la marine britannique
1855 : permis d'inhumer d'un chrétien par un cadi ottoman (extrait): nous accordons au prêtre de l'église de Marie que la carcasse impure, pourrie, puante de Saideh, damné ce jour, pourra être enterré."
1855 : séjour de l'orientaliste hollandais Snouck à la Mecque; il décrit l'exploitation des pélerins par les gardiens des lieux saints.
1856 : après le massacre des janissaires, persécution de la confrérie des Bektas par les sunnites
1856 : décret ottoman en vigueur en Egypte qui interdit la construction ou la réparation d'églises sans autorisation de l'Etat à très haut niveau
1856 : mort de l'imam Seyyid, grand responsable de la traite de esclaves noirs en Afrique de l'est, pendant 40 ans
1856 : l'empire ottoman, en contradiction avec le Traité de Paris, exige des minorités l'acquisition d'un permis pour construire ou réparer les lieux de culte.
1856 : après une épidémie de choléra, le régime islamiste du Nadj décide que la calamité est due à un relachement des moeurs islamiques; on crée alors une Commission de la Vertu: elle s'attaque aux chiens errants et au tabac
1856 : le chérif de la Mecque crée un conseil de 32 notables chargés de " surveiller les pratiques religieuses et la moralité de chacun"
1856 : à la Mecque, interdiction de faire de la musique, de fumer, de rire (pour les femmes)
1856 c : préparation de la révolte des Cipayes à la Mecque
1857 : interdiction de l'esclavage des Africains par les musulmans, sauf au Hedjaz, sous pression britannique
1857 : interdiction de l'esclavage dans tout l'empire ottoman sous pression occidentale
1857 : décapitation à Tunis du cocher juif Batou Sfez, accusé de blasphème, alors qu'il était ivre.
1857 : début de la lutte des zoroastriens d'Iran pour l'abolition de la taxe discriminatoire jazia. => 1882
1860 : massacre des chrétiens syriens
1860 : massacre de 22 000 chrétiens libanais, dont 5000 à Damas, par les Druzes et avec l'accord des Turcs
1860 : destruction de monastères et d'églises par les Albanais au Kosovo
1860 : avril: ordre du sultan visant à l'élimination des Maronites dans les montagnes du Liban
1860 : avril-mai: déroulement du massacre des maronites sous la responsabilité du gouverneur de Damas Ahmet Pacha
1860 : avril: début de la destruction de 60 villages d'Al Matin et Al Shuf au Liban par les Druzes et Kurdes.
1860 : destruction du village libanais de Dayr al Qamar; 2600 morts?
1860 : le quartier assyrien de Damas est attaqué; 10 000 morts?
1860 : attaque et incendie de la ville libanaise de Zahla par les Bédouins
1860 : destruction du village libanais de Rasshayya; 800 morts?
1860 : destruction du village libanais de Hasbayya; 1000 à 6000 morts?
1860 : destruction du village libanais de Jazzin; 1500 morts?
1864 : révolte bahaï à Najafabad
1864 : massacre d'Arméniens à Sassoun
1865 : 200 morts du choléra par jour durant le pélerinage de la Mecque
1867 : exécution de trois bahaï à Tabriz
1867 : martyre de bahaï à Téhéran
1867 : martyre de bahaï à Zanjan
1867 : les autorités égyptiennes estiment que malgré les contrôles, 10 à 30 000 esclaves sont prélevés au Soudan par an
1867 : massacre de Crétois
1867 : fondation du mouvement islamiste de Déoband en Inde
1867 : massacre de juifs à Barfurush
1868 : exil du chef bahaï Baha Alla à Acre
1868 : persécution des bahaï en Egypte
1868 : les bahaï de Bagdad sont exilés à Mossoul
1868 : publication d'un livre sur l'Histoire de l'Egypte par le cheikh al Tahtawi, première tentative d'étude de l'Egypte préislamique par un musulman
1869 : martyre du bahaï Badi
1870 : selon l'explorateur Denham, les marchands d'esclaves du nord de l'Afrique accusent leurs victimes d'apostasie pour ensuite les vendre
1870 : après 50 ans de troubles, les oulémas shiites et sunnites d'Inde condamnent les excès des wahhabites
1873 : lettre de protestation de Sir Rawlinson au Shah d'Iran concernant la persécution des zoroastriens:conversions forcées, expropriations, interdiction de vêtements, de monter à cheval.
1874 : mort de Ali Karamat théologien idéologue de la repression de l'hindouisme et des hérésies au Bengale
1874 : le voyageur écossais décrit la traite pratiquée par les négriers arabes e ntanzanie: "le commerce des esclaves est en train de s'étendre à l'intérieur du pays et continuera de le faire...à moins qu'il ne meure de façon naturelle par la disparition totale de la population"
1874 : assassinat public puis lynchage d'un marchand zoroastrien, Rashid Meherban du bazar de Yazd en Iran par la foule; actes commis avec la complicité des autorités; début de l'acitivisme parsi en Inde
1875 : le Bey de Tunis signe un traité avec les Britanniques qui interdisent formellement le trafic des esclaves
1875 : décembre: incendie du marché arménien de Van sur ordre du gouvernement ottoman
1875 : révolte des orthodoxes de Bosnie contre l'oppression ficale ottomane; le sultan Abdul Hamid II "le Sultan Rouge" exige une destruction totale.
1875 : sous pression européenne, le sultan accorde l'égalité aux chrétiens de Bosnie, avec la fin de l'application de la sharia à leur égard.
1876 : écrasement de la révolte bulgare
1876 : massacre des Bulgares par les Turcs (15 000 morts selon un consul US)
1876 : au cours de la guerre d'indépendance bulgare, les bandes d'irréguliers de l'armée ottomane, brigands, kurdes et fanatiques, massacrent environ 15 000 personnes dans la région de Plovdiv: 58 villages sont détruits ainsi que 5 monastères
1876 : le sultan Abdul Hamid armee les tribus kurdes pour éliminer une partie de la minorité arménienne
1876 : mai: massacre de 16000 civils bulgares; protestations des puissances européennes
1876 : conférence de Constantinople imposée par les puissances européennes sur le respect des minorités; le ministre libéral partisan de la tolérance Midhat Pacha est assassiné aussitôt après.
1876 : publication de "The Bulgarian Horrors and the Question of the East" de Gladstone en protestation contre l'inaction de Disraeli
1877 : martyre du bahaï Mulla Kazim
1877 : juin: massacre par les irréguliers ottomans des Arméniens de Bulgarie
1877 : massacre d'Arméniens à Beyazit en Anatolie
1877 : l'Anglais Fryer Kean visite la Mecque et y découvre une Anglaise capturée dix ans auparavant, réduite à l'esclavage puis mariée de force à un chef bédouin
1879 : depuis 4 ans, 80 à 100 000 esclaves ont été capturés au Soudan, selon Gordon Pacha
1879 : condamnation à mort d'un ouléma turc, Ahmed, qui avait assisté un prêtre anglican dans la traduction d'ouvrages chrétiens; sous la pression des Européens, il est seulement banni
1880 : l'émir Abdour Rahman attaque et convertit de force les infidièles du Kafiristan, qui devient le Nouristan
1880 : démission de Gordon Pacha devant l'échec de sa politique anti esclavagiste au Soudan
1880 : pendant 10 ans, le marchand arabe Muhammad Ibn Hamid implante une sorte d'Etat esclavagiste et pillard dans le Haut Congo, qui sera détruit les Bleges
1880 : la révolte du sheikh algérien Bouamama est préparée pendant son pélerinage à la Mecque
1880 c : dans les écoles normales ottomanes( fond. 1848), remplacement des cours de littérature et d'histoire par des cours de théologie et de droit coranique
1881 : l'impôt de la région militaire de Fachoda, contrôlée par l'Egypte, se fait en têtes d'esclaves
1881 : proclamation de Mohammed Ahmed comme Mahdi au Soudan
1881 : massacre de coptes et d'autres chrétiens à Alexandrie
1882 : arrestation de bahaïs à Téhéran
1882 : le trafic d'esclaves est illégal en Perse après un accord avec les Anglais, mais la possession d'esclaves est légale
1882 : juillet: émeutes anti chrétiennes à Alexandrie: 50 morts
1882 : abolition de la taxe discriminatoire jazia pour les zoroastriens d'Iran, cf. 1857, sous la pression britannique
1884 : recrudescence de la traite des esclaves au Kenya après une famine
1884 : fondation à Khartoum de l'Etat islamiste inspiré par le Mahdi; développement de la traite des esclaves, favorisée par le régime
1885 : victoire du Mahdi à Khartoum: redémarrage spectaculaire de l'esclavage en Afrique de l'est.
1885 : le mahdi du Soudan expulse les Egyptiens en préchant le jihad
1887 : le consul britannique à Jeddah note que le trafic des esclaves n'a jamais été aussi actif en Mer Rouge
1889 : révolte des bahaïs à Najafabad
1889 : martyre du bahaï Haji Muhammad Riday i Isfahani à Ishqabad
1889 : les bureaux d'affranchissement créés par les Britanniques en Egypte ont libéré 18 000 esclaves en 6 ans
1889 : après les funérailles d'un rabbin, jugées trop peu discrêtes, le cimetière juif de Bagdad est confisqué
1889 : pillage du quartier juif de Bagdad
Enigma
 
Messages: 37
Inscription: Sam Juil 29, 2006 13:04

Les crimes de l'islam des origines à l'époque actuelle IX

Messagede Enigma » Ven Oct 27, 2006 07:14

1890 : début de la guerre sainte du Mahdi somalien M Hassan contre les missionnaires chrétiens
1890 : martyre du bahaï Sidih
1890 : les Britanniques tentent de réduire l'esclavage à Zanzibar; échec devant la protestation des marchands arabes
1890 : juin: répression sanglante d'une manifestation arménienne à Kum Kapi (Constantinople)
1890 : pogroms anti arméniens à Erzurum
1890 : massacre de 444 pélerins maghrébins allant vers la Mecque,commis près de Médine par des bédouins qui criaient: "votre fortune vient d'Allah, la nôtre vient de vous."
1891 : épisode des sept martyrs de Yazd
1891 : janvier: destruction du village arménien de Vardenis par les Turcs
1891 : création par les Ottomans des régiments kurdes des Hamidiés chargés de la répression des Arméniens
1891 : 21 000 pélerins meurent à la Mecque à cause d'une épidémie
1892 : massacre des Kurdes yazidis
1892 : martyre du bahaï Sabzivari
1892 : empoisonnement de l'apostat syrien Kamil Abdel Messieh, à Bassorah
1892 : massacre de Kurdes yazidis à Mossoul
1892 : fermeture de l'église et de l'école chrétienne de Tabriz, soupçonnée de prosélytisme
1892 : juillet: environ 8000 Kurdes yazidis sont éliminés pour avoir refusé leur conversion à l'islam, dans la région de Mossoul
1893 : 14 000 morts du choléra à la Mecque au cours du pélerinage; les autorités locales refusent toute mesure d'hygiène; l'Etat ottoman empêche les réactions occidentales
1893 : 17 000 pélerins meurent du choléra au retour de la Mecque
1894 : début des massacres contre les Arméniens décidés sous le sultan Abdul Hamid =>1896; environ 300 000 morts
1894 : aout: massacre du village arménien de Gelie-Guzan
1894 : aout: massacre d'Arméniens au Mont Gebin, déportés du village d'Andok et brulés vifs dans la forêt
1894 : aout:74 villages arméniens détruits dans la région de Sassun: 10000 victimes
1894 : aout-octobre: massacre d'Arméniens par les seigneurs kurdes autour de Mush; 5000 morts selon les Européens
1894 : l'ambassadeur de France à Constantinople décrit la création des régiments kurdes comme " l'organisation officielle pour le pillage aux dépens des chrétiens arméniens"
1895 : massacre d'Arméniens à Van et Istanbul
1895 : succès final de la politique anti-esclavagiste des Britanniques en Egypte
1895 : conversion au christianisme de Naamet Ullah en Syrie; à Beyrouth, il est enrolé de force puis disparait
1895 : exécution à Birecik de 20 Arméniens refusant de se convertir
1895 : septembre: massacre d'Arméniens à Baberd par les Turcs
1895 : septembre: pogroms contre les Arméniens à Constantinople; 2000 morts; plaintes des Européens
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la province de Derjan
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la province de Trébizonde; témoignage du consul français
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Erzincan et Kamakh
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Kghi; 1000 morts
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Baghesh
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Urfa; 10 000 morts dans les combats
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Shapin-Karahisar; 2000 morts dans la ville et 3000 dans la campagne
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la ville d'Erzincan; 1000 morts
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Zklus; 200 morts
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Amasya; 100 morts
1895 : novembre: massacre d'Alep; 1000 morts
1895 : décembre: destruction de 100 villages dans la province de Bitlis
1895 : décembre: massacre de 8000 Arméniens à Urfa
1895 : décembre: destruction d'une centaine de villages autre de Mush
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Bitlis; 102 villages détruits
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Charsanjak; 700 morts
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Balu; 1200 morts
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Arabkir; 2800 morts
1895 : octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Torgom; 500 morts
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Malatya; 3000 morts; 1000 maisons détruites
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Bitlis
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Kharput; 4000 morts
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Bayburt; 165 villages detruits
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Urfa par les troupes kurdes; le consul anglais est témoin
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Erzurum; 400 morts
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Garin ; 2000 morts; 43 villages détruits
1895 : octobre: massacre d'Arméniens à Trébizonde
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Diyarbakir et sa région: 30 000 morts
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Arabkir; 2800 morts
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Marzvan; 700 morts
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Kharput; 3800 morts
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Van
1895 : novembre: conversions forcées d'Arméniens à Kharput
1895 : proclamation du jihad par les Ottomans
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Sivas; 1500 morts
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Balu
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Antep; 1500 morts
1895 : novembre: massacre d'Arméniens à Marash; 1000 morts
1895 : novembre: pillage de 160 villages de la région de Van
1895 : décembre: des centaines d'Arméniens sont brûlés vifs dans la cathédrale d'Urfa
1895 : janvier: le soldat kurde Sheikh Hassan déclare avoir tué 40 chrétiens à Urfa pendant les massacres.
1895 : novembre: les Kurdes attaquent la ville de Tel Mozilt et la ravagent; le gouverneur turc tente de les stopper mais le massacre d'Assyriens a pourtant lieu.
1896 : martyre de 5 bahaï de Turbat-i-Haydari
1896 : publication du British Blue Book sur les massacres d'Arméniens dans l'empire ottoman
1896 : juin: destruction de villages arméniens autour de Van
1896 : juin: massacre des hommes du village arménien de Sgherdi; conversion forcée des survivants
1896 : juin: massacre de 400 Arméniens autour de Khizan
1896 : juin: massacre de 160 Armémiens autour de Mamarzank; conversion des survivants
1896 : juin: destruction des villages de la région de Shatakh
1896 : juin: destruction de 11 villages arméniens autour de Gumushhane
1896 : juin: massacre d'Arméniens à Van; fuite des survivants en Iran
1896 : aout: après la prise d'otage à la Banque Ottomane, pogroms contre les Arméniens de Constantinople; 7000 morts? protestation officielle des puissaces européennes
1896 : septembre: dispersion de la population arménienne de Agn
1896 : septembre: massacre de 250 Arméniens autour de Mush
1896 : septembre: massacre dans le village de Binkaya; 250 morts
1896 : massacre des Crétois par l'occupant ottoman
1896 : les infidèles du Kafiristan ont été entièrement convertis de force ou éliminés par l'émir de Kaboul.
1898 : djihad prononcé contre les Russes en Asie centrale
1898 : martyre de Haji Muhammad i Turk à Mashhad
1898 : mort de Sayyid Ahmad khan, dirigeant de l'université musulmane d'Aligarh: il a été victime d'un très grand nombre de fatwas dhérésie comme athée, irreligieux, chrétien, naturiste, antéchrist, etc...
1898 : le Mahdi de Khartoum proclame le jihad
1899 : révolte bahaï à Najafabad
1899 : conférence à la Mecque sur les causes du déclin de l'islam
1900 : aout: massacre de femmes et d'enfants arméniens dans les villages de Spaghanak
1902 : des médecins européens calculent que 20% des pélerins pour la Mecque meurent pendant le voyage et 5% sont réduits à l'esclavage
1903 : révolte bahaï à Rasht
1903 : massacre de 100 bahaïs à Yazd et Isphahan
1903 : pogrom contre les bahaïs à Yazd; environ 70 morts
1904 : massacre de juifs au Yémen
1904 : mai: massacre de 7500 Arméniens dans la région de Sassun
1905 : mort de Hamid Mohomad, surnommé Tippu Tip, le plus célèbre négrier du XIXème siècle, qui vendait jusqu'à 30 000 esclaves par an, selon lui
1906 : le gouverneur de Tadoli (Soudan) est assassiné pour avoir tenté d'abolir l'esclavage
1906 : révolte des trafiquants arabes de la région de Kordofan (Soudan) après la libération de 120 femmes et enfants par les Anglais
1906 : l'apostat iranien Mirza Paulos est persécuté pendant 5 ans
1907 : le roi kadjar Ali Shah abolit l'assemblée et la constitution de l'empire perse comme étant contraires à l'islam
1907 : abolition de l'esclavage au Kenya par les Britanniques
1907 : Zanzibar compte, sous domination anglaise: 200 européens, 4000 Arabes, 27 000 affranchis et 140 000 esclaves
1907 : l'apostat Abdul Karim est martyrisé en Afghanistan
1907 : la Constitution du royaume perse introduit timidement la notion de liberté individuelle; elle est violemment critiquée par les ouléma qui la considèrent comme non-islamique
1908 : le sultan Abdul-Hamid possède encore un harem de 370 femmes et 127 eunuques
1908 : un évêque en visite en Palestine note qu'il y a des conversions au christianisme, mais aussi que les apostats doivent s'enfuir au plus vite en Egypte
1908 : juillet: à Adana, troubles arméniens et répression violente; 30 000 victimes; protestations européennes.
1908 : voyage du Kaiser Guillaume I en Palestine et Syrie; il insiste sur son admiration pour l'islam, religion autoritaire et militariste, qu'il favorise contre ses conccurents européens.
1909 : pogroms à Kermanshah (Iran)
1909 : profanation de la synagogue de Suleymanié en Irak
1909 : martyre du bahaï Haji Haydar à Isphahan
1909 : massacre d'Arméniens à Adana, souvent mené par les mollahs et muftis
1909 : avril: massacre de 30 000 Arméniens en Cilicie
1909 : avec des milliers d'Arméniens, quelques missionnaires américains sont massacrés dans la région d'Adana
1909 : commentaire du vice consul britannique de Mossoul: "L'attitude des musulmans envers les chrétiens et les juifs est celle d'un maître envers ses esclaves."
1911 : les Britanniques estiment que le djihad du Mahdi au Soudan a causé 300 000 morts, surtout indigènes
1911 : fin définitive de l'esclavage en Libye avec l'occupation italienne
1911 : congrès copte à Assiout, qui sera utilisé par les islamistes égyptiens pour alimenter les fantasmes sécessionnistes et justifier les persécutions
1911 : octobre: assassinat de l'évêque de Grevena Emilianos par des agents turcs
1912 : création de l'armée saoudienne à partir de bataillons sacrés de fanatiques, les Ikhouans
1912 : fin de l'esclavage au Maroc, avec l'occupation française
1912 : persécution de l'apostat A. T. en Egypte malgré la protection anglaise; il faillit être empoisonné deux fois
1912 : fondation de la Mohammadiya en Indonésie pour réislamiser la société
1912 : massacres en Thrace contre les populations chrétiennes commis par l'armée turque en retraite
1912 : pogroms de Fès au Maroc
1913 : les wahhabites d'Egypte s'attaquent aux confréries soufies
1914 : début de la période de massacre des Nestoriens d'Irak, considérés comme alliés des Britanniques
1914 : expulsion de 250 000 Grecs de Thrace Orientale
1914 : mai: rapide expulsion de la population chrétienne de Pergame, qui se réfugie à Lesbos
1914 : juin: massacre de Grecs par les Turcs à Foça et Cesme.
1914 : juillet: création des bataillons de travaux forcés pour les mobilisables orthodoxes, qui permettent leur élimination progressive.
1914 : aout: massacre de 12 000 chrétiens assyriens en Irak par le Jevdet Khalil Bey
1914 : novembre: poursuite de l'expulsion des Grecs de Thrace Orientale
1914 : novembre: déclaration de jihad par les Ottomans proclamée à Constantinople, et reprise par tous les imams de l'empire. L'allié allemand tente d'en adoucir les termes: "Puisque conformément au verset du coran, il s'est formé un peuple vertueux, digne de servir d'exemple au monde, doué qu'il est de toutes les qualités qe doit posséder le genre humain, tous ceux qui professent cette religion... doivent... se grouper autour de l'étendard de Mohammad, le coeur tourné vers Allah et la face vers la Kaaba.... Fidèles serviteurs d'Allah, ceux qui prendront part au jihadpour le bonheur et le salut des croyants et en reviendront vivants jouiront du bonheur; quant à ceux qui trouveront la mort, ils ont droit au titre de martyrs; conformément à la promesse divine, ceux qui se sacrifient pour la cause du droit auront la gloire ici bas et le paradis là-haut... Combattants musulmans! avec l'aide d'Allah et l'assistance spirituelle du prophète, vous vaincrez et écraserez les ennemis de la religion....
1914 : octobre: attaque de la ville assyrienne d'Urmia par les Turcs et Kurdes.
1914 : expulsion des juifs de Palestine en âge de porter les armes par les Ottomans.
1914 c : un garçon d'écurie de Peshawar se convertit au christianisme et disparait au cours d'un séjour dans sa famille
1915 : début de déportation et massacre des Arméniens d'Anatolie
1915 : vague de conversions par contrainte dans l'est anatolien
1915 : martyre du bahaï Shaykh Ali Akbar Quchani à Mashhad
1915 : janvier: début d'exécution des bataillons arméniens de l'armée ottomane
1915 : avril: déportation violente des Arméniens de la région de Zeitoun puis élimination
1915 : avril: déportation et élimination des Arméniens de la région de Van
1915 : mai: fin de la résistance arménienne à Van; élimination des survivants du siège
1915 : avril: élimination de 800 intellectuels et fonctionnaires arméniens de la capitale
1915 : mai: déportation des Arméniens de la région d'Erzurum
1915 : mai: loi ottomane sur les biens abandonnés par les Arméniens
1915 : mai: protestation des puissances alliées contre les massacres arméniens, qui tiennent le régiume ottoman pour responsable
1915 : juin: massacre de 12000 soldats arméniens de l'armée ottomane
1915 : juin: élimination des Arméniens de la région de Shapin-Karahisar
1915 : juin: pendaison publique de 21 chefs du parti nationaliste arménien à Constantinople
1915 : juin: déportation des Arméniens de Sivas
1915 : juin: déportation des Arméniens de Trébizonde
1915 : juin: déportation des Arméniens de Samsun
1915 : juillet: déportation des Arméniens de Malatya
1915 : juillet: déportation des Arméniens de Cilicie et d'Antioche
1915 : juillet: déportation des Arméniens d'Antep
1915 : juillet: déportation des Arméniens de Kilise en Cilicie
1915 : juillet: déportation des Arméniens de Marash
1915 : juillet: déportation des Arméniens de Konya
1915 : septembre: le gouverneur de Diyarbakir annonce que le nombre des déportés arméniens de sa région est de 120 000
1915 : octobre: protestations internationales contre le massacre général des Arméniens, dans les deux camps
1915 : décembre: ordre du ministre de l'intérieur turc de déporter aussi les orphelins et de ne laisser que les très jeunes enfants
1915 : les chrétiens assyriens d'Irak sont massacrés par les Kurdes et les Turcs; 250 000 morts?
1915 : persécutions par les Ottomans des Nestoriens et Syriens des régions d'Hakkari et Mardin
1915 : exécution par les Ottomans de l'archevêque de Sirt Adai Ser
1915 : février: les Arméniens de l'armée ottomane sont désarmés
1915 : les forces ottomanes privilégient l'exécution par crucifixion pour les femmes arméniennes et assyriennes.
1915 : janvier: destruction de 70 villages autour d'Urmia; exode de 25 000 Arméniens et Assyriens.
1915 : des missionnaires allemands découvrent dans le village d'Haftawan près de Salmas 750 corps décapités dans les puits et les citernes. Le général turc avait promis une indemnité pour chaque tête.
1915 : A Teberma, martyre de plusieurs dignitaire religieux assyriens par les Turcs, dont l'évêque Mar Dinkha.
1915 : massacre d'Assyriens dans le village de Gulpashan près d'Urmia; les hommes sont fusillés et les femmes sont violées
1915 : mars: massacre de 800 invalides dans le village assyrien de Salamas.
1915 : attaque du village assyrien de Tel Mozilt par Turcs et Kurdes; tous les hommes valides sont fusillés le lendemain. Ensuite, on élimine les enfants (1500?); l'agha Ayoup Hamza éxecute personnellement le prêtre Gabrial.
1915 : juin: le vali de Mossoul détruit le village assyrien de Tyari
1915 : Cedet Bey, gouverneur de Van attaque Sirt avec le "bataillon des bouchers" (Kasap Tabouri) et y massacre tous les Assyriens. Il continue dans la région, avec une vingtaine d'autres villages.
1916 : aout: abolition de la constitution de la "nation" arménienne dans l'empire ottoman et de ses droits religieux
1916 : déportation des habitants chrétiens de Trébizonde
1916 : décembre: déportation et dispersion des Grecs d'Amisos
1917 : martyre du bahaï Mirza M. i Bulur Furush à Yazd
1918 : 15000 Arméniens environ sont massacrés à Bakou en Azerbaïdjan.
1918 : mars: assassinat du patriarche assyrien Mar Benyamin Shimon et de 150 hommes de sa suite par le chef kurde Simkoo
1918 : massacre des Assyriens de Khoi en Iran par une tribu kurde. Les exécutions et tortures sont menées sous la surveillance de religieux; 700 victimes
1918 : massacre des soldats assyriens au port de Sharabkhane par les Turcs et les musulmans de Tabriz
1918 : massacre des 6000 Assyriens réfugiés à la Mission Française; mutilations diverses menées par Arshad el Hemayoun.
1920 : fatwa du sheyhül'Islam contre les républicains laïcs en Turquie: "est-il permis de tuer ces rebelles? c'est un devoir de le faire"
1920 : martyre du bahaï Haji Arab à Sultanabad
1920 : assassinat à Smyrne d'un jeune Turc anonyme ayant apostasié
1920 : un apostat de Bassorah est menacé de mort par son propre frère
1920 : février: après le départ des troupes françaises, les derniers Arméniens de Cilicie sont massacrés
1920 : condamnation à mort de l'évêque de Trébizonde par la cour martiale d'Ankara
1920 : l'évêque de Zile en Anatolie meurt en prison
1920 : les wahhabites égorgent 900 pélerins près de la Mecque
1921 : martyre du bahaï Mirza Yakup i Muutaahidih à Kirmanshah
1921 : le turc Shemseddin se convertit à Smyrne; son corps est retrouvé peu après
1921 : juin: massacre de centaines de Grecs prisonniers à Samsun
1922 : loi yéménite imposant la conversion aux orphelins infidèles
1922 : discours d'Ataturk à l'assemblée: "ces fonctions (sultanat...) s'acquièrent par la violence et la contrainte".
1922 : destruction de l'église de la dormition de Nicée-Iznik
1922 : expulsion violente des Arméniens de la région de Smyrne
1922 : un apostat d'Assiout en Egypte est persécuté, mis en jugement et disparait.
1922 : avril: loi turque sur la confiscation des biens de toutes les personnes ayant quitté la Cilicie
1922 : loi de conversion forcée des orphelins au Yémen, concernant les juifs y compris à l'âge adulte
1922 : septembre: massacre de chrétiens à Smyrne par les Turcs
1922 : septembre: lynchage du patriarche orthodoxe de Smyrne Chrysostomos
1923 : scandale en Egypte: la féministe Hojda Chaaroui jette son voile en public
1923 : septembre: loi turque interdisant le retour des minorités en Anatolie orientale
1923 : les Turcs attaquent le monastère assyrien de Dair al Salib et tuent tous ses occupants, en réponse aux attaques des Kurdes de Sheikh Saed.
1923 : aout: à Kirkuk, des femmes assyriennes sont attaquées par des bouchers turkmènes au bazar; nombreux blessés, deux enfants tués.
1924 : la secte syrienns des Nusayris change de nom pour tromper les persécutions sunnites et devient la secte des Alaouites
1924 : abolition des tribunaux religieux en Turquie, vestiges de l'inquisition ottomane
1924 : la commission temporaire sur l'esclavage de la SDN écrit: "la traite des esclaves est ouvertement pratiquée dans plusieurs Etats musulmans, dans la péninsule arabique en particulier , et surtout dans le Hedjaz"
1924 : malgré l'occupation britannique en Inde, la loi sur l'apostasie est toujours en vigueur dans l'Etat de Bhopal
1924 : à la Mecque, les wahhabites détruisent à nouveau toutes les décorations, tapis, motifs divers
1925 : révolte islamiste et kurde du sheyk de la secte des Naksibendi contre la république turque
1925 : la cour suprême religieuse du Caire déclare que la foi bahaï est une hérésie dangereuse
1925 : le cheik d'Al Azhar Ali Abd ar Raziq est radié de l'université et interdit de publication par ses pairs pour avoir proposé une séparation entre la religion et de l'Etat
1925 : en Egypte, interdiction du livre d'Abdel Raziq "Islam et Principes de gouvernement" pour hérésie.
1925 : appel au jihad des Kurdes contre "le gouvernement athée d'Ankara"
1925 : les wahhabites détruisent à nouveau les cimetières en s'appliquant, avec l'appui des théologiens, à raser les tombes des saints
1925 c : les wahhabites organisent la destruction des souks de Médine, des hamamns, des cafés et l'incendie de bibliothèques.
1926 : agressions contre les bahaïs à Jahrum
1926 : mise en évidence d'un important trafic d'esclaves au Soudan du sud
1926 : mars: le recteur de l'université Al Azhar contre le dévoilement des Egyptiennes
1926 : fondation de l'association islamiste indonésienne Nahdatul Ulema
1926 : interdiction en Egypte du livre de Taha Hussein "Poésie Pré-Islamique".
1926 : les wahhabites, regroupés dans la caste des Ikhouans, contestent l'usage de l'électricité, des automobiles, de la photographie, des miroirs; ils acceptent seulement les fusils.
1927 : fatwa d'Ibn Saoud contre les chiites
1927 : fondation de la Taglibhi Jamaat, "société de la propagation de la foi"
1927 : 300 femmes sont tuées au Turkménistan communiste pour avoir enlevé leur voile; tous les meurtriers étaient des membres de leurs familles
1927 : l'URSS reconnait Ibn Seoud comme roi d'Arabie
1927 : les Ikhouans wahhabites attaquent le Koweit, l'Irak, le Yémen, la Jordanie.
1928 : incendie du palais du roi d'Afghanistan jugé trop réformiste par les religieux
1928 : fondation des Frères Musulmans en Egypte
1928 : fondation en Egypte des Frères Musulmans; principe: "pas de Constitution, si ce n'est le Coran"
1928 : le roi d'Afghanistan demande à sa femme de se dévoiler en public; le scandale auprès des religieux est tel que le roi doit abandonner ses idées d'émancipation des femmes
1929 : le roi d'Afghanistan est contraint à la fuite par les religieux
1929 : le poète Khamza est assassiné par des islamistes ouzbeks
1929 : passage de la dernière caravane d'esclave noirs à travers le Sahara
1929 : élimination par la tribu des Saoud des groupes de guerriers fanatisés et puritains Ikhwans
1929 : les Ikhwans d'Ibn Saoud saccagent le cimetière de Baqi à Médine, où est enterrée Fatima, fille de Mahomet et adorée par les shiites
1929 : août: les juifs demandent l'aménagement du mur des Lamentations; pogroms à Jérusalem, Hébron, Safed; pour faire cesser les violences, les Britanniques repoussent cette demande.
1930 : dissolution des corps d'Ikhouans dans l'armée saoudienne après leurs excès
1930 : émeute islamiste à Menemen en Turquie: lynchage et décapitation publique de trois agents de police
1930 : élimination des derniers trafiquants d'esclaves du Maroc par l'armée française
1930 : assassinat d'un prêtre assyrien dans le village de Sarsang
1930 : le paquebot français Asia, chargé de convoyer des pélerins, explose près du Yémen; 150 morts écrasés, éclatés par des bonbonnes d'éther, dévorés par les requins. Les marins tentent de sauver les pélerins, mais ils sont en prière...
1930 : émeutes dues à l'exigence saoudienne de prélever des germes dans les selles des pélerins; refus des Iraniens de procéder pour leurs femmes.
1930 : constitution de la milice religieuse saoudienne "pour le commandement du bien et la prévention du mal"; les médecins saoudiens expliquent leur très mauvais état physique et intellectuel à la consanguinité traditionnelle dans les tribus bédouines dont ils sont issus (très nombreux cas d'obésité et de rachitisme); ils doivent faire observer à la population de multiples interdictions et poursuivre les individus qui ne se rendent pas à la prière.
1931 : création du premier mouvement islamiste en Algérien, d'origine salafiste et rigoriste, l'Association des Oulémas Musulmans, par Ben Badis.
1931 : l'écrivain Taha Hussein est expulsé de l'université par le ministre pour ses intérêts pour la littérature pré-islamique
1932 : scandale en Egypte après la conversion d'un jeune homme au protestantisme à l'université américaine
1932 : massacre de chrétiens assyriens d'Irak
1933 : massacre des chrétiens nestoriens d'Irak
1933 : massacre des Nestoriens irakiens après le départ des Britanniques
1933 : l'orientaliste anglais Rutter écrit: "dans toute l'Arabie, à l'exception d'Aden, l'esclavage existe en tant qu'institution parfaitement normale"
1933 : massacre des chrétiens "assyriens" en Irak au moment de la proclamation de l'indépendance
1933 : l'armée irakienne mitraille 1000 réfugiés chrétiens chaldéens
1933 : en Irak, exil du patriarche Kinkha IV aux USA devant les persécutions contre les nestoriens
1933 : aout: au village de Kouba près de Bab Chikchik, 4 Assyriens sont attaqués; deux morts, deux blessés.
1933 : aout: l'armée irakienne massacre des Assyriens à Mossoul.
1933 : aout: le sous préfet de Zakho Al Dibuni torture à mort 46 Assyriens.
1933 : aout: massacre des Assyriens au village de Simel; toute la population est éliminée. les prêtres sont mutilés; les femmes violées et humiliées; les voitures roulent sur les enfants; la liste des victimes est en cours de publication par les autorités assyriennes actuelles.
1933 : aout: 600 Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Dohuk.
1933 : aout: le prêtre assyrien Assani , de la tribu Lawan est étranglé
1933 : mars: emprisonnement du patriarche assyrien en Irak pour avoir demandé l'autonomie de sa communauté; il est libéré par les Britanniques
1933 : massacre de 600 chrétiens dans la région de Mossoul; destruction de 65 villages nestoriens et conversions forcées.
1933 : aout: le prêtre assyrien Shmiwal de la tribu Nodis est assassiné
1933 : aout: le prêtre assyrien Giwargis de la tribu Baz est assassiné
1933 : aout: le prêtre assyrien Masikh de la tribu Tiyari est assassiné
1933 : aout: le prêtre assyrien Shmoel de la tribu Diz est assassiné
1933 : aout: le prêtre assyrien Sada de la tribu Lawan est décapité
1933 : aout: le prêtre assyrien David de la tribu Tkhuma est assassiné
1933 : aout: le prêtre assyrien Adam de la tribu Tkhuma est enterré vivant.
1933 : aout: des Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Amadiyah. 12 villages détruits
1933 : aout: des Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Shaikan: 15 villages détruits.
1933 : naissance du célèbre prédicateur saoudien Kichk, qui remercie son Dieu de l'avoir rendu aveugle au cours de son enfance. Il se sert ensuite de sa cécité pour éclipser ses rivaux
1934 : persécution des Bahaïs en Iran
1934 : fermeture des écoles bahaïs à Téhéran
1934 : pogrom de Constantine; pillage et 25 morts
1934 : interdiction de l'enseignement de l'hébreu en Irak
1934 : la loi égyptienne impose 10 conditions strictes pour l'édification d'une nouvelle église; la loi ne s'applique pas aux mosquées
1934 : les chrétiens assyriens d'Irak demandent la protection du Mandat européen.
1934 : pogrom à Constantine
1934 : pogrom de Constantine: 25 morts
1935 : élimination totale de la tribu yazidi des Mihirkân
1935 : pogroms en Algérie
1935 : les islamistes égyptiens s'attaquent aux confréries soufies mais échec de la tentative
1935 : le voile n'est plus obligatoire pour les Iraniennes
1936 : fondation en Yougoslavie de l'association Al Hidaje, la "Voie Droite",islamiste rigoriste, inspirée par les salafistes et Frères Musulmans
1936 : mort de Mohammad Hossein Naini, théoricien de l'Etat islamiste
1936 : C.G. Jung à propos d'Hitler: " La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à goûter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée." (Entretiens et Interview, p. 94...)
1936 : le théologien indien Maulavi Zafar Ali Khan déclare à Lahore: " Si les musulmans, au cours de leurs périondes de gouvernement et de domination, ont levé l'épée pour étendre leurs territoires et pour réduire à l'esclavage les autres peuples, cela n'a rien à voir avec le jihad"
1937 : interdiction en Iran des sépultures zoroastriennes
1937 : l'esclavage reste légal au Koweit, au Qatar, en Arabie, à Oman, au Yémen
1937 : août: massacre de chrétiens en Syrie
1938 : début des émissions en arabe dans les radios nazies
1938 : boycott des juifs en Egypte
1939 : découverte de 3 bombes dans des synagogues du Caire
1939 : publication de Mein Kampf en arabe par le frère de Nasser
1940 : création à Berlin d'une commission pour la coopération des pays arabes
1940 : fondation de l'organisation Jeunes Musulmans par Izetbegovitch sur le modèle des islamistes égyptiens, qui collabore ensuite avec les nazis.
1941 : installation du dirigeant palestinien Al Husayin en Allemagne
1941 : persécution des juifs en Libye
1941 : un marché aux esclaves fonctionne toujours à la Mecque
1941 : massacre de juifs à Bagdad, avec l'appui des autorités: env. 170 morts
1941 : fondation par l'Egyptien Mawdoudi de la Jamaat-e Islami "avant garde de la révolution islamique"
1941 : mars: fondation en Yougoslavie du parti Mladi Musulmani, ""Jeunes Musulmans", toléré ensuite par les nazis
1941 : avril: les fascistes de l'Etat Croate tolèrent la minorité musulmane alliée aux nazis
1941 : constitution sous la protection du mufti de Jérusalem al Husseini d'une division SS musulmane Handjar ("le Poignard")
1941 : l'ancien mufti de Jérusalem al Husseini dirige l'Institut Islamique de Berlin
1941 : devant la pression des religieux, le shah d'Iran doit imposer à nouveau le tchador
1941 : recréation des bataillons de travailleurs forcés pour les mobilisables arméniens et grecs
1941 : pogrom à Badgad
1941 : novembre: rencontre scellée par une poignée de main entre Hitler et le grand mufti de Jérusalem
1941 : massacre de la gorge de Koritska Jama en Bosnie par la division SS Hanjar
1942 : loi fiscale discriminatoire du Varlik Vergisi en Turquie contre juifs et chrétiens; nombreuses ruines; imitation des régimes fascistes =>1944
1942 : destruction de la maison du Bab en Iran
1942 : pillage des biens juifs à Benghazi et déportation dans le désert
1943 : début d'activité du groupe terroriste iranien Fida'iysani Islam =>1955
1943 : reprise du trafic d'esclaves en Arabie saoudite, après la levée de la surveillance de la marine britannique
1943 : déclaration d'Himmler: "Je n'ai rien contre l'islam, parce que cette religion se charge elle-même d'instruire les hommes, en leur promettant le ciel s'ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille: bref, c'est une religion très pratique et séduisante pour un soldat.
1943 : organisation par le mufti de Jérusalem Al Husseini de la division SS Hanjar (Sabre) de 20 000 hommes environ
1943 : un pélerin iranien est décapité après une fatwa d'un tribunal religieux de la Mecque; il était d'avoir souillé les lieux saints avec des vêtements portant des traces d'excréments; le roi Ibn Seoud se vante de cette affaire auprès des Américains, en précisant que cette saleté est typique des Iraniens.
1943 : Izetbegovitch accueille à Sarajevo Faiçal Al Hussein, inspirateur des divisions SS musulmanes
1943 : l'Iran interdit le pélerinage à la Mecque pour ses ressortissants
1944 : martyre de 3 bahaï à Shahrud
1944 : persécutions contre les bahaïs à Abadih
1944 : attaque du quartier juif de Damas
1944 : discours féministe de Jinnah au Pakistan: " Nous sommes victimes de coutumes maléfiques. C'est un crime contre l'humnaité d'enfermer nos femmes entre quatre murs comme des prisonnières"
1945 : émeutes antijuives et antichrétiennes en Egypte; églises et synagogues détruites
1945 : pogrom à Tripoli en Libye
1945 : pogroms en Libye
1945 : la Voie Droite Bosniaque est dissoute pour collaboration avec les nazis
1945 : massacre des Assyriens en Azerbaidjan iranien (plaintes auprès de l'ONU par le patriarche Mar Eshai Shimun XXIII)
1945 : élaboration des statuts de la Ligue Arabe: aucune allusion aux minorités dans les pays arabes et aucune référence aux Droits de l'Homme
1946 : début de la vague de destruction d'églises coptes en Egypte
1946 : assassinat de Kasrawi tabriz, historien et juriste iranien accusé d'incroyance par les Fida'iyyani Islam
1946 : mars: l'écrivain iranien Ahmed Kusravi est assassiné par des membres de s associations Unionistes Islamiques
1946 : à Adda en iran, un Assyrien du nom de Charles est mutilé, ses deux bras sont coupés, il est ensuite brûlé à l'essence.
1946 : à Mushawa en Iran, l'Assyrien Eramyah est énucléé puis torturé à mort.
1946 : à Khananisha en Iran, l'Assyrien Abraham est obligé de manger ses doigts devant ses parents.
1946 : à Khanashiva en Iran, le prêtre assyrien Giwargis est découpé en morceaux dans son église Sainte Marie.
1946 : dans la ville de Rezaieh en Iran, les autorités organisent un défilé de femmes et de petites filles nues assyriennes (information tirée de la plainte déposée auprès de l'ONU) .
1946 : à Khanashiva en Iran, des femmes assyriennes sont humiliées puis violées dans l' église Sainte Marie. Les hommes sont torturés.
1947 : mesures de ségrégation contre les juifs en Egypte
1947 : pogrom en Libye; env. 130 morts
1947 : de jeunes enfants continuent d'être débarqués à Oman en provenant du Baluchistan
1947 : mort de Joséphine Bakhita Soudanaise originaire du Darfour, vendue comme esclave à plusieurs reprises et torturée; racheté par un consul italien et canonisée par le pape en 2001
1947 : pogrom à Aden ; environ 100 morts
1948 : assassinat par un Frère Musulman du premier ministre égyptien
1948 : pogrom à Alexandrie pendant une semaine; environ 150 morts
1948 : pogroms en Libye
1948 : pogroms au Maroc
1948 : pogroms en Libye
1948 : février: assassinat de l'imam Yahya, chef religieux du Yémen, par des islamistes
1948 : attentats des Frères Musulmans égyptiens contre des commerçants juifs
1948 : assassinat du premier ministre Nokrachy Pacha par un des Frères Musulmans
1948 : fondation du Parti de la Libération islamique au Liban, qui prône la prise de controle de l'Etat par le violence
1948 : Liquiat Ali Khan tente d'établir une constitution laïque au Pakistan; opposition des mollahs et la constitution ne sera jamais promulguée
1949 : abolition de l'esclavage au Koweit
1949 : pogroms en Syrie
1949 : assassinat du premier ministre iranien Hajir par les Fadayene Eslam
1949 : les islamistes indonésiens du Dar ul Islam se révoltent contre le gouvernement
1949 : après une lutte contre les oulémas, les femmes syriennes obtiennent le droit de vote
1949 : l'écrivain algérien Kateb Yacine qualifie le pélerinage de la Mecque "d'escroquerie"
1950 : la sharia est la source principale de la loi en Syrie
1950 c : départ massif des juifs des pays arabes
1951 : assassinat en Iran du premier ministre par la Fida iysani Islam
1951 : assassinat du premier ministre iranien Ali Razmar par le Fadayene Eslam
1951 : assassinat du roi Abdallah de Jordanie par un membre du Jihad Mukadess, organisation terroriste de l'ancien mufti de Jérusalem
1951 : le parti démocratie de Turquie crée des écoles spéciales religieuses pour les imams, dont le nombre s'accroit sans controle pendant 30 ans
1951 : assassinat du général Razmara dans la grande mosquée de Téhéran par les Fedayan Eslam
1951 : fondation du parti islamiste PAS en Malaisie, qui tente pendant dix ans d'islamiser la société
1951 : assassinat par un islamiste du premier ministre laïc Liquiat Ali Khan
1951 : juin: la commission des fatwas égyptiennes n'accepte pas l'abandon de l'excision des filles, considérant qu'il est souhaitable de la pratiquer parce qu'elle modère la nature: "les théories médicales relatives aux maladies... ne sont pas constantes... De ce fait, il n'est pas possible de s'y fier pour dénigrer la circoncision féminine. Le Législateur sage, expert et savant a une sagesse et s'en sert pour redresser la création humaine. Les expériences nous ont appris avec le temps que les faits nous dévoilent ce qui a été caché concernant la sagesse du Législateur en ce qu'il a légiféré."
1951 : impression massive du Protocole des Sages de Sion en Egypte
1952 : destruction de l'église copte de Suez
1952 : pogroms anti juifs et chrétiens à Suez
1952 : en Turquie, reprise des cours de religion dans les écoles de campagnes
1952 : tentative d'assassinat du docteur Fatemi par un membre des Associations Unionistes Islamiques
1952 : le gouvernement égyptien s'empare de 1500 acres de terre appartenant à l'église copte; une partie (800) est restituée ensuite ; procès intenté en 1996
1952 : les lois jordaniennes sont fondées sur la sharia
1952 : les féministes égyptiennes réclament le droit de rentrer au parlement; les ulémas d'Al Azhar rédigent alors une longue fatwa qui leur interdit pour ces raisons (entre autres): -les femmes n'ont pas de capacité intellectuelle suffisante -les femmes, en raison de leur nature, sont exposées à des dangers qui peuvent leur faire perdre la raison et toute bienséance... - la loi islamique n'accorde au témoignage d'une femme que la moitié de la valeur de celui d'un homme,etc...
1952 : juin: loi adoptée en Egypte sur les infidèles bahaïs: "les jugements des apostats bahaïs doivent être entièrement appliqués, jusque dans le détail"
1952 : Nasser prend le pouvoir en Egypte avec l'appui des Frères Musulmans, qu'il combattra ensuite
1953 : note de l'ambassadeur français en Arabie saoudite, qui signale l'activité de raccolage de missionnaires saoudiens d'origine sénégalaise, qui prélèvent toujours de jeunes garçons vendus ensuite à Jeddah ou à la Mecque"
1953 : les frères Musulmans demandent la dissolution des ordres soufis égyptiens; demande rejetée
1953 : mars: fatwa sunnite d'hérésie à Karachi contre l'école de réforme islamique de Déoband; fatwa affichée sur les murs avec dénonciation des membres de la "secte"
1953 : politique d'islamisation du quartier chrétien de Jérusalem par le gouvernement jordanien: interdiction d'achat de terrain et contrôle des institutions.
1953 : le journal saoudien el Ryad est interdit par les wahhabites par méfiance envers l'imprimerie
1954 : tentative d'assassinat par un frère musulman de Nasser
1954 : tentative d'assassinat contre Nasser par les Frères Musulmans
1954 : le dignitaire religieux de la région de Feni au Bangladesh édicte une fatwa régionale qui interdit aux femmes de voter; interdiction toujours en vigueur en 2002
1954 : les Frères Musulmans en Egypte deviennent une organisation de masse avec 500 000 militants
1955 : persécutions des Bahaïs en Iran
1955 : attaques dans la presse pakistanaise de l'Encyclopédie de l'Islam rédigée par des universitaires surtout occidentaux
1955 : émeutes anti juives et chrétiennes en Turquie; pillage des églises et des magasins
1955 : destruction du sanctuaire bahaï par l'armée
1955 : martyre de 7 bahaïs à Yazd
1955 : abolition des tribunaux islamiques en Egypte par Nasser
1955 : tentative de meurtre du premier minitre iranien Ala par les Associations Unionistes Islamiques
1955 : 55 églises d'Istanbul sont brûlées; 46 autres saccagées
1955 : septembre: émeutes antijuives à Izmir
1955 : suppression en Egypte du Tribunal Suprême Musulman
1955 : le trésor saoudien est en faillite par la faute des gouts luxueux du roi et par sa mauvaise gestion
1956 : en réponse à l'attaque sur Suez, Nasser expulse des dizaines de milliers de juifs et confisque leurs biens.
1956 : pendaison en Egypte du chef des Frères Musulmans, partisan du jihad contre tout régime qui n'applique pas la charia
1956 : fondation du parti de l'Oumma au Soudan
1956 : malgré les réactions des religieux soutenus par les oulémas d'Al Azhar, les Egyptiennes obtiennent le droit de vote
1957 : avril: les Britanniques tentent d'interdire l'excision des filles à Aden; devant les risques de révolte, ils stoppent la réforme.
1957 : mort du Malin Abderramane al Ifriki, qui après son retour du pélerinage à la Mecque, devient un théoricien du wahhabisme en Afrique, et produit de nombreux ouvrages d'incitation au jihad.
1958 : coup d'Etat du général Abboud au Soudan; début de l'islamisation forcée du Sud, sous le slogan "Un pays, une langue, une religion"
1958 : pogrom à Aden
1959 : les romans de l'écrivain égyptien Naguib Mahfouz sont censurés par l'université Al Azhar
Enigma
 
Messages: 37
Inscription: Sam Juil 29, 2006 13:04

Les crimes de l'islam des origines à l'époque actuelle X

Messagede Enigma » Ven Oct 27, 2006 07:15

1960 : essai de réforme du ramadan par Habib Bourguiba en Tunisie; échec face aux réactions du mufti de Tunis
1960 : vente en Arabie saoudite d'esclaves à des Touaregs, pour les rembourser du prix de leurs voyages
1960 : les bahaïs d'Egypte sont dispersés; propriétés confisquées, assemblées dissoutes
1960 : Nasser édicte une loi prohibant l'activité des BahaÏs en Egypte; tous leurs biens sont confisqués
1960 : février: à Chichawatni, assassinat d'Esther John, une femme pakistanaise, par un de ses frères, parce qu'elle avait apostasié
1960 : un journal saoudien décrit Eichmann: "l'homme qui peut être fier d'avoir tué cinq millions de juifs."
1960 : des islamistes égyptiens exilés fondent l'université islamiste de Médine
1961 : selon un article d'un journal nigérian, des jeunes enfants sont retrouvés en Arabie comme esclaves
1961 : en Irak, une loi interdit l'amputation de l'oreille pour les réfractaires au service militaire; mais la tradition perdure
1961 : promulgation de l'Ordonnance islamique de la Famille au Bangladesh, qui légalise la domination de la femme et la polygamie
1961 : la constitution de la Somalie affirme que l'Etat est islamique
1961 : pogroms en Tunisie pendant la crise de Bizerte.
1961 : juin: en Algérie, assassinat du musicien juif Sheik Raymond
1962 : attaque d'Al Bahi, universitaire à Al Ahzar contre les orientalistes occidentaux
1962 : abolition officielle de l'esclavage en Arabie Saoudite; le phénomène devient plus discret
1962 : il y avait entre 100 et 250 000 esclaves en Arabie saoudite avant l'abolition officielle
1962 : tentative d'assassinat du président indonésien Sukarno par le Darul Islam
1962 : fondation de la Ligue Islamique Mondiale par l'Arabie Saoudite: organisme de propagande, de soutien à la construction de mosquée et publications de centaine de millions de textes wahhabites dans le monde
1962 : à Barwaq en Irak, le chef kurde Mustafa Barzani exécute 33 Assyriens.
1962 : profanation du cimetière juif d'Oran
1962 : juillet: pogrom d'Oran
1962 : promulgation de la constitution du Koweit: "Art. 2: la religion de l'Etat est l'islam et la sharia doit être la source principale de la législation. Art. 4: le Koweit est un émirat héréditaire, la sucession doit se trouver parmi les descendants de Mubarak al Sabah.Art. 9: la famille est la base de la société. Elle est fondée sur la religion, la moralité, le patriotisme. Art. 12: l'Etat protège l'héritage de l'islam et des Arabes et contribue à l'avancement de la civilisation humaine. Art. 19: l'héritage est un droit régi par la sharia islamique Art. 35: la liberté de croyance est absolue; l'Etat protège la liberté de religion, en accord avec les coutumes établies, en vérifiant qu'elle n'entre pas en contradiction avec l'ordre public et la moralité.
1962 : révolte dans le Nadj saoudien contre la scolarisation des filles
1962 : création d'un ministère de la justice en Arabie Saoudite pour rationaliser les décapitations et moderniser les amputations
1963 : en Turquie laïque, mise en évidence de l'existence de la polygamie: 3,7 millions d'hommes mariés, et 4,2 millions de femmes mariées
1963 : fondation en Algérie, à partir du FLN, du groupe "Les valeurs islamiques", pour repousser l'occidentalisation et instaurer un Etat islamique
1963 : publication en bloc à Lahore du manuel du théologien pakistanais Abdul Ala Mawdudi "La punition de l'Apostat selon la loi islamique", qui énumère toutes les sources coraniques légitimant son exécution. La troisième partie a pour titre: "L'exécution de l'apostat: considération rationnelle": " Les critiques les plus probables contre l'exécution de l'apostat sont: 1. l'idée est contre la liberté de religion, etc... (L'islam) n'est pas seulement une religion, dans le sens moderne du mot, mais un ordre complet de vie..." Ce penseur a une influence très forte dans l'islam contemporain, tout particulièrement au Pakistan.
1964 : déposition du roi Saoud pour alcoolisme avéré
1964 : la conférence des pays arabes de Mogadiscio condamne l'esclavage des hommes, mais ne mentionne pas les femmes dans le texte
1964 : massacre en Indonésie de 200 à 600 000 paysans chinois et communistes par des milices de jeunes musulmans soutenus par l'armée: "ils jetèrent tellement de corps à la mer que les gens avaient peur de manger du poisson"
1964 : expulsion de 10 000 Grecs d'Istanbul
1964 : expropriation des Grecs des îles turques d'Imbros et Ténédos en contradiction avec le Traité de Lausanne sur la protection des minorités dans ces îles
1964 : fin réelle de la traite des esclaves à Zanzibar.
1964 : l'hebdomadaire de l'armée égyptienne note: "Par essence, le juif n'a aucune qualité pour porter les armes."
1964 : Nasser déclare à un journal néo-nazi allemand: "Personne ne prend au sérieux le mensonge des 6 millions de juifs assassinés."
1964 : pogroms anti-communistes en Indonésie par les milices islamistes; conversions forcées nombreuses et favorisées par la dictature
1965 : le manuel militaire égyptien présente la guerre contre Israel comme un djihad et cite le Coran: "tuez les partout où vous les atteindrez"
1965 : vague d'antisémitisme en Algérie; fuite de la communauté juive
1965 : pogrom à Aden
1965 : fatwa de meurtre du premier ministre iranien Ali Mansour par l'ayatollah Alozma Milami
1965 : assassinat du premier ministre iranien Ali Mansour par les Associations Unionistes Islamiques
1965 : selon les autorités égyptiennes, les Frères Musulmans projetaient l'assassinat de Nasser et de la chanteuse Oum Kalsoum
1965 : assassinat du premier ministre iranien Mansour par un étudiant en théologie
1965 : les oulémas et les milices muslmanes servent d'auxiliaires à l'armée indonésienne au cours de la répression sanglante contre le parti communiste
1965 : en Indonésie, début de la grande vague de massacre des partisans communistes décidée par la dictature et mise en place avec l'aide des Bansa, la milice du parti islamique Ansar: un million de morts environ (chiffres connus en 1998)
1965 : les oulémas de al Azhar édictent une fatwa autorisant l'assassinat du président de la Tunisie Bourguiba, qui avait émis l'idée d'une paix avec Israel
1965 : proclamation à la Mecque du roi Fayçal d'Arabie Saoudite: "Vous avez été appelé à dresser le drapeau du jihad dans la voie de Dieu. Le jihad n'est pas seulement le fait de prendre un fusil ou lever le sabre. Le jihad est de s'inspirer du livre de Dieu et de l'exemple du prophète..."
1965 : déclaration du théologien pakistanais Al Maudowdi: " dans la terminologie de la sharia, qital et jihad sont des choses différentes. Qital s'applique à l'agression militaire entreprise contre les armées ennemies. Jihad s'applique à l'effort global entrepris par la nation vers le succès des objectifs pour lesquels la guerre a commencé."
1965 : malgré l'interdiction officielle de l'esclavage, l'Arabie Saoudite importe encore des castrats pour la garde des lieux saints.
1967 : un militaire syrien auteur d'une phrase anticléricale dans un journal de l'armée est condamné à la prison à vie
1967 : slogan syrien employé au cours de la guerre des six jours:"d'abord les gens du samedi, puis les gens du dimanche"
1967 : les juifs égyptiens sont parqués dans des camps au cours de la guerre des 6 jours
1967 : pogrom en Libye à l'occasion de la guerre des six jours
1967 : pogroms en Tunisie
1967 : le Congrès Islamique Mondial d'Amman déclare qu'il faut considérer les juifs vivants dans les pays arabes comme "des ennemis mortels"
1967 : pogrom à Aden
1967 : incendie volontaire de la grande synagogue de Tunis
1967 : saccage de l'église de Sainte Anne à Imbors avec la complicité des autorités
1967 : septembre: Congrès Mondial Islamique en Jordanie; on y décide que tous les gouvernements musulmans doivent traiter les juifs "en ennemis mortels".
1967 : publication en Egypte du texte antisémite "Le protocole des Sages de Sion"
1967 : le temple Shivala de Srinagar est souillé et pillé
1967 : pogrom et pillage des magasins juifs en Tunisie
1968 : fondation de la secte musulmane Darul Arqam par Ashaari Mohammed, en Malaisie; son but est le retour aux sources, au VIIème siècle, dans la vie quotidienne; les tables et chaises sont interdites
1968 : création de l'Organisation de la Jeunesse Musulmane à Kaboul
1968 : au Soudan, le théologien réformateur Taha est condamné pour apostasie et ses livres sont brûlés (pendu publiquement en 1985)
1968 : confiscation de 15 églises coptes au Caire par le ministère des affaires islamiques.
1969 : coup d'Etat en Somalie, et tentative de mise en place d'une synthèse entre islam et socialisme
1969 : création de l'Organisation de la Conférence Islamique
1969 : fondation en Malaisie du mouvement Dakwah, "Appel à l'islam et à la prédication"
1969 : au Liban, procès et exil du marxiste syrien Sadiq al Azm, pour sa critique de la pensée musulmane; il a été acquitté grâce à ses appuis politiques
1969 : Khomeyni prononce à Nadjaf 13 discours qui seront la base de son livre "Le Gouvernement Islamique"; il y développe le thème de la haîne des juifs, accusés de conspirer partout contre l'islam
1969 : avril: la militante assyrienne Margaret Giwargis est assassinée par des Kurdes à Aqare Sorya; elle était surnommée "la Lionne Assyrienne".
1969 : exécution de juifs à Bagdad
1970 : victoire aux élections étudiantes des islamistes afghans
1970 : publication clandestine à Sarajevo de Déclaration Islamique d'Alija Izetbegoviç, en partie influencée par les Frères Musulmans; en exergue:"NOTRE BUT: L'ISLAMISATION DES MUSULMANS. NOTRE DEVISE:CROIRE ET COMBATTRE". "Il ne peut pas y avoir de paix ou de coexistence entre la foi islamique et les institutions sociales et politiques non-islamiques"
1971 : la constitution égyptienne estime que "les principes de la charia islamique sont une source principale de la législation". => 1980
1971 : exécution d'un inconnu pour apostasie au Qatar
1971 : l'armée du Pakistan envahit le Bangladesh et massacre des centaines de milliers de civils, et violant 200 000 femmes selon les estimations internationales; l'armée indienne met fin à ce génocide; aucun pays musulman n'a tenté de l'arrêter.
1971 : Khadafi crée un fond du jihad pour aider les islamistes dans le monde
1971 : en Egypte, libération progressive des Frères Musulmans emprisonnés
1971 : fondation en Malaisie de l'ABIM, Ligue de la Jeunesse Musulmane Malaisienne, d'inspiration Frères Musulmans, pour purifier la religion des jeunes paysans malais
1971 : le shah interdit toute critique de la religion en Iran
1971 : assassinat d'un rabbin dans une rue de Tunis
1972 : destruction d'une église copte au Caire
1972 : le syriaque est autorisé dans l'éducation en Irak; la mesure n'est toujours pas appliquée
1972 : incendie de l'église de Khanka en Egypte, en réaction à l'apostasie de deux jeunes musulmans à Alexandrie
1972 : Conférence Islamique de Lahore: mise hors la loi de la secte réformiste des Ahmadis et début de leur persécution officielle
1973 : création en Egypte de camps d'été pour étudiants voulant suivre une "voie islamique pure" avec formation idéologie et vie quotidienne adéquate
1973 : en Algérie, assassinat par des islamistes du poète Jean Sénac
1973 : fondation du Jihad Islamique égyptien
1973 : début du mouvement de transformation forcée d'églises coptes en mosquées
1973 : selon la Constitution du Pakistan, les listes électorales des musulmans et des minorités sont séparées
1973 : constitution du Pakistan: "L'islam est religion d'Etat au Pakistan...Nul n'a qualité pour être élu président s'il n'est pas musulman."
1973 : premiers contacts d'Oussama ben Laden avec les islamistes
1973 : promulgation de la constitution de Bahrain: "Art. 1: Bahrain est un Etat arabe islamique... le régime de Bahrain devra être héréditaire. Art.2: l'islam devra être la religion de l'Etat. La sharia islamique devra être la source principale de la législation. Art.22: la liberté de conscience est absolue. L'Etat devra garantir l'inviolabilité des lieux de culte et la liberté de pratiquer des rites, de faire des processions religieuses et des réunions, en accord avec les coutumes pratiquées dans le pays.
1974 : création au Liban par l'imam pro-iranien Moussa Sadr du Mouvement des Deshérités et de sa milice Amal
1974 : début de la participation du parti islamiste turc au pouvoir , le MSP; chaque ministre impose ses vues dans son domaine d'intervention: censure des films considérés comme obscènes, limitation de la vente de bière, salles de prières dans les administrations
1974 : avril: tentative de coup d'Etat islamiste à l'académie militaire d'Héliopolis en Egypte.
1974 : mort du théologien égyptien renommé Muhammad Abu Zahra, qui conseille l'application de la peine de mort à l'apostasie, l'adultère et le meurtre hors des vengeances familiales
1974 : le code pénal pakistanais reconnait l'inégalité des témoignages entre musulmans et non-musulmans.
1974 : modifications dans le code pénal pakistanais: ajout de 5 ordonnances issues de la sharia, contre entre autres la boisson, le jeu et l'adultère. Imposition des sanctions islamiques comme le fouet ou l'amputation.
1974 : expansion du wahhabisme au Proche-Orient due à l'afflux des pétro-dollars
1974 : les wahhabites saoudiens prennent le contrôle de la presse et du cinéma égyptien: "c'est une formidable régression" (Louis Awad, philosophe égyptien)
1975 : persécutions des chrétiens de Midyat (Turquie) par les Kurdes
1975 : début de l'islamisation forcée de la minorité bouddhiste du Bangladesh
1975 : des Palestiniens tirent sur une foule inaugurant l'église d'Ain el-Remmaneh, tuant 4 personnes; cet événement marque le début de la guerre du Liban
1975 : Siad Barre, dirigeant la Somalie promulgue une loi familiale plus favorable aux femmes: protestation des autorité religieuses; arrestation de 23 chefs et 10 exécutions
1975 : fondation en Iran du groupe terroriste iranien "Détenteur de la Vérité du Coran"
1975 : insurrection islamiste en Afghanistan, qui échoue
1975 : création des premières banques commerciales islamiques à Dubai
1975 : invasion du Timor Oriental chrétien: au moins 200 000 morts
1975 : la Ligue Musulmane dominée par les Saoudiens demande aux Etats membres de persécuter activement la secte hérétique des Ahmadis
1975 : avril: déportation violente par les Palestiniens des chrétiens libanais du village de Ayn el Assad
1975 : mars: assassinat de Fayçal par un des 7000 princes de sa famille
1975 : le meurtrier du roi Fayçal est décapité avec un sabre en or et sa tête est plantée sur une pique
1976 : protestation de l'église copte contre les enlèvements, suivis de mariage et de conversion de force de jeunes filles chrétiennes
1976 : février: aux Philippines, le Front Islamique de Libération Moro tue 21 passagers d'un bus
1976 : détournement d'avion aux Philippines par le Front Islamique de Libération Moro: 13 morts
1976 : massacre de chrétiens libanais dans les villes de Damour et Jiyé
1976 : octobre: massacre de chrétiens libanais dans le village de Aichyé: 52 morts
1976 : massacre de chrétiens libanais à Masser Beit-Ed Din
1976 : en Irak, destruction par l'armée du village kurde chaldéen de Sheranesh; exil de toutes les familles
1976 : décembre: l'église copte adresse une protestation officielle envers les autorités et Al Azhar concernant les rapts et viols de jeunes filles coptes par des islamistes, dont les mariages forcés sont ensuite avalisés
1976 : janvier: découverte au sud de Beyrouth d'un charnier contenant les corps mutilés de 582 chrétiens "non-combattants"
1976 : Khurshid Ahmad, directeur de la Islamic Foundation de Leicester, déclare à une conférence de dialogue avec les chrétiens: " le jihad n'est pas directement la guerre, puisqu'il implique des manoeuvres d'abord pacifiques, mais la guerre a clairement sa place dans la largeur du jihad"
1976 : au Koweit, l'émir annule la constitution, dissout l'assemblée, dénonce la liberté de la presse et ne prévoit pas d'autres élections
1977 : février: le président de l'université de Damas est assassiné sur le campus par des islamistes
1977 : massacre de 147 chrétiens par les Druzes dans la montagne du Chouf
1977 : assassinat d'un ministre égyptien par le groupe " Apostasie et Exil"
1977 : les islamistes prennent le contrôle de l'Union des Etudiants Egyptiens
1977 : fondation du groupe islamiste radical égyptien Société des Musulmans (surnommé par la police "Apostasie et Hégire")
1977 : la Société des Musulmans capture et assassine un ouléma égyptien
1977 : la Société des Musulmans, appelée couramment Takfir ("celui qui excommunie les musulmans) prend pour chef Choukri Moustapha, qui excommunie tous les musulmans hors du groupe et les menace de mort selon la doctrine musulmane; le groupe devient une secte souhaitant revenir aux racines de l'islam.
1977 : prise du pouvoir au Pakistan par Zia Ul Haq; début d'application stricte de la sharia, qui est la base idéologique du régime militaire
1977 : pour amadouer l'opinion pakistanaise, Ali Bhutto fait interdire l'alcool, les courses de chevaux, les night clubs, et annonce l'application prochaine de la sharia
1977 : septembre: Khomeini encourage les oulémas iraniens à attaquer le pouvoir pour concurrencer les communistes
1977 : au Pakistan, le général Zia interdit le sport pour les femmes
1977 : massacre de 200 civils chrétiens environ dans la montagne du Chouf
1977 : février: mémoire du Saint Synode copte au gouvernement égyptien de protestation contre la soumission totale aux normes islamiques
1977 : juillet: assassinat du ministre égyptien des affaires religieuses Mohamed Dahbi, par le groupe Attakfir wal Hijira. Il avait été enlevé 4 jours plus tôt.
1978 : une mine posée par le Front Islamique de Libération Moro tue 4 employés d'une compagnie US
1978 : mars: le doyen de la faculté dentaire de Damas est assassiné par les Frères Musulmans
1978 : l'islam devient la religion d'Etat au Bangladesh, après 7 ans de régime laïc
1978 : les islamistes iraniens incendient un cinéma à Ispahan: 377 morts
1978 : au Bangladesh, massacre de la tribu des Chakma, par l'armée et les milices islamistes
1978 : janvier: émeutes sanglantes à Qom après un article hostile à Khomeini
1978 : fondation de l'Université Islamique de Gaza, soumise aux Frères Musulmans
1978 : massacre d'alévis par des islamistes à Marash en Turquie.
1978 : l'islam devient la religion d'Etat au Bangladesh; le principe constitutionnel de laïcité est écarté
1978 : incendie à la Mecque (Mina) pendant le pélerinage: au moins 1800 morts et plus de 3000 blessés.
1979 : vague de persécution des Bahaïs en Iran par Khomeini
1979 : établissement d'une constitution pour un Califat
1979 : assassinat de l'ayattolah Mutahhari, théologien chiite, par d'autres fanatiques chiites
1979 : attaque d'islamistes contre la mosquée de la Kaaba; pour intervenir,les gendarmes français doivent se convertir en urgence; environ 300 morts
1979 : début de la fuite de 200 000 juifs iraniens après la révolution islamiste
1979 : troisième destruction de la maison du Bab
1979 : début de la vague de persécution des bahaïs en Iran: environ 200 exécutions pour hérésie
1979 : alliance entre le président du Soudan Nimeiri et Al Tourabi, chef des Frères Musulmans, qui devient ministre de la justice, et qui commence à introduire la charia dans le pays
1979 : détournement d'un avion de la MEA par des Libanais chiites de la milice Amal
1979 : janvier: massacre de 23 fonctionnaires sur l'île de Mindanao (Philippines) par le Front Islamique de Libération Moro
1979 : février: prise d'otages à l'ambassade US de Téhéran par des étudiants islamistes
1979 : l'Arabie Saoudite empèche le plus possible l'arrivée de pélerins iraniens
1979 : des amendements de la Constitution de l'Egypte sont promulgués, connus sous le nom de "lois des droits de femmes"; opposition des groupes islamistes et peu d'effets dans la société =>1985
1979 : la loi iranienne sur la famille, relativement favorable aux femmes est abrogée et remplacée par la sharia, avec ségrégation totale entre les sexes
1979 : selon la constitution iranienne, les chrétiens doivent obéir aux lois islamiques sur les vêtements, la ségrégation sexuelle, et l'interdiction de l'alcool
1979 : assassinat de l'ayatollah Motahari, jugé trop modéré par les "Détenteurs de la Vérité du Coran"
1979 : novembre: destruction de 4 immeubles bahaïs en Iran
1979 : l'Egypte est exclue de l'OCI pour avoir signé la paix avec Israël
1979 : début de l'attaque de temples hindous en Malaisie par les islamistes
1979 : au Pakistan, l'ensemble des lois sont examinées pour vérifier leur conformité à la sharia;le code pénal islamique est instauré, avec peine traditionnelles: mutilations, lapidation de l'adultère, fouet pour l'alcoolique); l'enseignement est islamisé
1979 : pendaison d'Ali Bhutto au Pakistan, avec les encouragements des Frères Musulmans et de Mawdoudi
1979 : février: création du Parti de la Révolution Islamique en Iran
1979 : mai: création de la milice du PRI en Iran: l'Armée des Pasdarans
1979 : le conseil des oulémas d'Arabie Saoudite met 5 jours à délibérer sur l'intervention contre les assaillants de la mosquée de la Mecque
1979 : croyant que l'attaque de la mosquée de la Mecque était causée par les Américains, les islamistes pakistanais mettent à sac l'ambassade US
1979 : mort d'Ab I Ala al Maududi, idéologue islamiste, théoricien de l'islam politique et inspirateur de la constitution pakistanaise.
1979 : les femmes doivent d'asseoir à l'arrière des bus iraniens, pour ne pas perturber les hommes
1979 : création des tribunaux révolutionnaires islamiques en Iran: ils traitent les affaires politiques, le trafic de drogue, et les "crimes contre Dieu". Les procès sont secrets, rapides et sans appels.
1979 : publication en Français des Principes Politiques Philosphiques Sociaux et Religieux de Khomeyni. Extraits: "c'est aussi le devoir de tous les musulmans du monde, dans tous les pays musulmans, de mener la révolution politiique islamique à la victoire finale" "La guerre sainte signifie la conquête des territoires non-musulmans...Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d'un bout à l'autre de la Terre... L'Europe n'est qu'un ensemble de dictatures pleines d'i njustices... Si la civilisation islamique avait dirigé l'Occident, on ne serait plus contraint d'assiter à ces agissements sauvages indignes même des animaux féroces".
1979 : le Conférence Islamique tenue à Jeddah confirme l'application de la peine de mort à l'apostat.
1979 : les lois pakistanaises sur les preuves judiciaires reconnaissent officiellement la faible valeur du témoignage des femmes; il faut au moins deux témoignages féminins pour le témoignage d'un homme.
1979 : destruction par les Turcs de l'église byzantine de la Vierge de Kanakaria à Lithragkomi; les mosaïques sont arrachées
1979 : la ville de Genève viole la loi de 1876 sur la laïcité en autorisant la séparation des musulmans dans un de ses cimetières
1979 : incendie du quartier des prostituées de Téhéran et pogrom contre elles; le phénomène se développe pourtant durant la révolution islamique.
1979 : novembre: à la fin de la révolte des lieux saints de la Mecque, les émeutiers sont noyés dans les sous-sols du sanctuaires par les pompiers saoudiens protégés par les gendarmes français
1979 : novembre: el Oteybi prend le contrôle des lieux saints pendant 2 semaines; les extrémistes wahhabites s'installent avec leurs armes et leurs femmes dans les sous-sols
1979 : novembre: le régime saoudien demande aux oulémas l'autorisation de prendre les lieux saints d'assaut
1979 : novembre: le régime saoudien utilise des gaz spéciaux pour éliminer les occupants des lieux saints et tente de les noyer.
1980 : 63 attaquants islamistes de la mosquée de la Mecque sont décapités en place publique
1980 : martyre de 7 bahaïs à Yazd
1980 : massacre de Kaukhali au Bangladesh; l'armée rassemble les habitants sous le prétexte de discussions concernant la reconstruction d'un temple bouddhiste; elle laisse ensuite les colons musulmans les tuer à l'arme blanche
1980 : la constitution égyptienne estime que "les principes de la charia islamique sont LA source principale de la législation".
1980 : juillet: la Mauritanie abolit officiellement l'esclavage; aucune disposition légale n'est prise contre les contrevenants, et aucune mesure d'aide envers les victimes.
1980 : exécution du chef shiite Bagher Sadr en Irak
1980 : exécution de madame Parsa, ancienne ministre de l'éducation du shah en Iran
1980 : mai: le président Sadate accuse les coptes de secessionisme, encourageant les violences qui s'ensuivent
1980 : juillet: attaques contre les coptes à Zamia el Hamra: 14 morts
1980 : l'idéologue des étudiants islamistes égyptiens écrit: "quand le nombre d'étudiantes qui portent le voile est élevé, c'est un signe de résistance à la civilisation occidentale et le début de la stricte observance de l'islam"
1980 : instauration d'une Cour Fédérale de la Sharia au Pakistan
1980 : septembre: meeting islamiste à Konya, appelant à la libéraation de Jérusalem et à l'établissement de la sharia; les participants refusent de chanter l'hymne républicain, et dressent des pancartes en arabe; 6 jours après, l'armée prend le pouvoir....
1980 : massacre des villageois chrétiens de Safra
1980 : juillet: massacre de 30 alévis par des islamistes à Corum en Turquie
1980 : juin: premier cas de lapidation pour deux iraniennes
1980 : février: rapport d'Amnesty International sur les Droits de l'Homme en Iran: " Dans la plupart des écoles, l'apostat reçoit la chance de revenir sur son erreur et de suivre le droit chemin. S'il ne le fait pas... il sera exécuté. .."
1980 : sur ordre de Khomeini, rétablissement de la sharia intégrale en Iran.
1980 : ajout de l'article 298A au code pénal pakistanais: "le fait de rabaisser, par des paroles... ou par des imputations ou des insinuations directes ou indirectes des personnes révérées dans l'islam est assimilé à un délit pénal punissable d'une peine maximale de trois ans de prison."
1980 : décembre: la revue islamiste égyptienne Al Itissam défend l'excision des filles et demande l'aide des théologiens d'Al Azhar: "(ils doivent) ouvrir les yeux et être attentifs à toutes les idées qui nous viennent de l'extérieuur afin de les combattre en prouvant leur non-sens et sauver les moeurs islamiques".
1980 : janvier: 63 rescapés de la révolte des lieux saints sont décapités
1980 c : destruction totale de tous les restes archéologiques subsistant à Médine
1981 : émeutes anti-coptes par des islamistes à Nag Hammadi, en Egypte
1981 : assassinat de Sadate pour impiété
1981 : la féministe Nawal al Saadaoui est emprisonnée en Egypte sur les ordres de Sadate
1981 : affrontement entre la police et les Frères Musulmans en Egypte: 200 morts
1981 : attaque à la grenade à Zamboanga (Philippines) par le Front de Libération Islamique Moro
1981 : tentative d'attentat contre le pape à son arrivée au Pakistan par l'organisation Al Zulfikar
1981 : attentat des Frères Musulmans dans un bus à Alep en Syrie: trois morts
1981 : attaque des rebelles du Mouvement Indépendant Musulman à Mindanao (Philippines); après trois jours d'occupation, 40 morts environ
1981 : détournement d'avion au Pakistan par l'organisation Zulfikar
1981 : le premier ministre iranien Bani Sadr fuit la république islamique et se réfugie en France
1981 : septembre: en Iran, les exécutions sont déléguées par la Cour Suprême de Justice aux cours révolutionnaires de justice
1981 : Amnesty International compte 2946 exécutions pendant l'année en Iran
1981 : rédaction du pamphlet "Le devoir Négligé" en Egypte où l'auteur M. Faraj, justifie le meurtre de Sadate; il est exécuté ensuite avec les conjurés; pour lui, le jihad est la base de l'islam
1981 : à partir de la modification de la constitution en Egypte, l'apostatpeut être considéré comme civilement mort
1981 : pendaisons collectives et publiques de bahaïs en Iran
1981 : septembre: fatwa contre Sadate par le cheik Abd el Rahman
1981 : premiers incidents à la Mecque entre pélerins chiites iraniens et autorités saoudiennes
1981 : octobre: deux jours après l'assassinat de Sadate, les islamistes du Jihad déclenchent une insurrection à Assiout
1981 : novembre: sous la pression des Etats musulmans, la Déclaration des Droits de l'Homme a été modifiée dans son article 18: la liberté de religion et le droit d'en changer ont été supprimés; seul est conservé le droit d'avoir une religion
1981 : création au Pakistan d'une association féministe contre le viol War Against Rape
1981 : créatrion d'une association féministe au Pakistan Women Action Forum
1981 : au Pakistan, un couple est condamné à la lapidation pour fornication
1981 : convention entre la France et le Maroc prévoyant l'application en France du droit marocain inspiré de la sharia pour les mariages, divorces et répudiations
1981 : interdiction en Egypte du livre de Fikri Al Aqad "Histoire de la Langue Arabe": l'auteur écrivait que certains mots du Coran étaient d'origine égyptienne.
1981 : assassinat à Paris de Chapour Bakhtiar, fondateur du parti laïc Mouvement de la Résistance Nationale d'Iran
1981 : septembre: Déclaration Islamique Universelle rédigée à Paris pour le Conseil islamique pour l'Europe; elle reconnait un droit pour les minorités non-musulmanes; mais elle ne reconnait aucun droit aux musulmans considérés comme hérétiques ou aux bahaïs. Elle n'a pas eu de conséquences importantes dans les pays musulmans.
1981 : janvier: une fatwa d'Al Azhar au Caire refuse l'abandon de l'excision des filles; pour lui, il n'est pas possible d'abandonner les enseignements de Mahomet pour d'autres enseignements, même médicaux
1981 : en Egypte, le patriarche copte Chenouda III proteste contre les massacres de juin et l'inaction du pouvoir; il est mis en résidence surveillée par Sadate
1981 : juin: massacre de coptes à Zawiya al Hamra, banlieue du Caire
1981 : émeute à l'intérieur des lieux saints de la Mecque entre la police et les Iraniens; un pélerin est tué
1981 : émeutes à Médine entre Iraniens et Saoudiens
1982 : projet égyptien de retour au droit musulman, avec loi du talion, lapidation, pendaison pour apostasie
1982 : la Ligue Arabe reprend le projet égyptien de retour général au droit pénal musulman (talion, lapidation, pendaison pour apostasie...)
1982 : abolition de l'esclavage en Mauritanie; mais le phénomène persiste
1982 : projet de codification de la charia en Egypte par le Parlement, sans suite
1982 : formation du Front Islamique du Salut en Algérie
1982 : 20 juifs sont tués dans une synagogue d'Istanbul par le Jihad Islamique
1982 : révolte des Frères Musulmans à Hama: environ 20 000 morts
1982 : avril: purge prenant prétexte d'un faux complot contre Khomeini: son ancien ministre Qotbzadeh et 70 officiers sont exécutés
1982 : le beau-fils de Qotbzadeh est exclu du Séminaire des Enseignants de Qom, son centre de recherches islamiques est fermé puis il est gardé à résidence
1982 : juin: capture du chef tribal des Qashqai en Iran
1982 : octobre: le chef des tribus qashqai d'Iran est pendu en public
1982 : en Iran, le régime crée des "Unités Mobiles de la Vengeance de Dieu" qui patrouillent dans les rues pour imposer un comportement et une apparence islamiques
1982 : décembre: Khomeyni tente de limiter la puissance et la violence des organisations de répression; 300 000 plaintes sont alors déposées
1982 : mise en place de la loi sur le blasphème au Pakistan
1982 : création du parti Hizballah chiite pro-iranien au Liban
1982 : fondation en Algérie du Mouvement Islamique Armé dirigé par Mustapha Bouyali, qui réclame la sharia et l'Etat islamique par le jihad
1982 : novembre: combats à l'unversité d'Alger entre étudiants communistes francophones et islamistes; un mort parmi les communistes.
1982 : première manifestation publique des islamistes en Algérie: Abbassi Madani réclame l'application d'un programme en 14 points dont la sharia, l'épuration de tous les éléments non-islamiques, la supression totale de la mixité
1982 : l'UNESCO classe 4 sites dans l'héritage mondial de l'Humanité: Bamyan, Herat, Jam et AI Khanum: tous ont été depuis pillés ou détruits entièrement dans leurs parties non-islamiques.
1982 : projet de code pénal islamique en Egypte, préparé notamment par le grand mufti et des oulémas d'Al Azhar: la loi du talion, les peines de mort par lapidation ou la flagellation sont proposées.
1982 : ajout de l'article 298B au code pénal pakistanais: "le fait de salir le Coran est considéré comme un délit pénal."
1982 : le roi d'Arabie Saoudite promulgue un édit de censure de la presse et de la littérature, qui reste en usage en 2003
1982 : janvier: le droit de vote des femmes au Koweit est refusé
1982 : les pélerins iraniens arrivent à la Mecque en formation para-militaire; ils sont rejoints dans leur manifestation par d'autres pélerins qui veulent protester contre la famille royale. La police religieuse intervient alors.
1983 : lois discriminatoires au Soudan contre les chrétiens et animistes
1983 : exécution de 10 jeunes institutrices bahaïes par la république islamique d'Iran, pour refus de conversion
1983 : application du droit pénal musulman au Soudan => 1985
1983 : début de la guerre menée par le Soudan islamiste contre les minorités chrétiennes et animistes du sud: deux millions de morts => 2000
1983 : promulgation de la charia sur tout le territoire soudanais
1983 : attaque d'un poste de gendarmerie par un groupe du Mouvement Islamique Algérien: deux morts
1983 : une cellule du Mouvement Islamique Algérien est détruite, alors qu'elle projetait l'assassinat du premier ministre, l'attaque de bars et d'associations féministes
1983 : attaque du hezbollah libanais contre les Marines US à l'aéroport de Beyrouth; pas de victimes
1983 : attaque à la roquette contre les parachutistes français; revendication par le Jihad Islamique
1983 : avril: attentat à la bombe du Hezbollah à Beyrouth contre l'ambassade US: 63 morts
1983 : octobre: attentat à la bombe contre les Américains à Beyrouth, avec 1,2 tonnes de TNT: 241 morts; revendication par le Hezbollah
1983 : octobre: explosion contre les forces françaises au Liban: 58 morts; revendication par le Hezbollah
1983 : décembre: un camion suicide s'écrase contre l'ambassade US du Koweit: 7 morts
1983 : attaque d'un poste de la FINUL par le Hezbollah: 10 morts
1983 : élimination de l'organisation marxiste iranienne Fadayan Paykar par la justice islamique
1983 : interdiction en Iran du parti communiste Tudeh et élimination de 1000 membres environ; très nombreuses exécutions
1983 : arrestation de l'apostat iranien Mehdi Dibaj et emprisonnement pendant 10 ans sans jugement, avec torture et exécutions simulées
1983 : décembre: expulsion de France des "Etudiants dans la Ligne de l'Imam" iraniens, qui avaient tenté de convertir les ouvriers maghrébins au jihad social
1983 : application de la sharia au Soudan; premières mains coupées, premières lapidations d'adultères; interdiction de l'alcool
1983 : fatwa de condamnation à mort contre l'écrivain algérien athée Rachid Boudjedra
1983 : manifestation des femmes contre la loi martiale au Pakistan
1983 : expulsion des derniers chrétiens libanais de la plaine de la Beeka
1983 : interdiction officielle de la religion bahaï en Iran; campagne de destruction de cimetières, transformés en parcs
1984 : exécution à Khartoum de M. Taha, chef d'une organisation islamiste modérée, pour apostasie; il est pendu en public à plus de 80 ans.
1984 : le parlement soudanais rejette la constitution fondée sur la charia; elle est pourtant appliquée.
1984 : mars:attentat contre un diplomate britannique et sa femme de l'Organisation Révolutionnaire des Musulmans Socialistes
1984 : septembre: attaque à la bombe de l'ambassade US de Beyrouth,revendiquée par le Djihad Islamique: 23 morts
1984 : promulgation du code familial algérien, largement fondé sur la charia: infériorité des femmes, difficulté du divorce pour les femmes, interdiction pour une musulmane d'épouser un non-musulman; la femme répudiée doit quitter le domicile, d'où le phénomène des "femmes des rues", accusées de prostitution..
1984 : les Ahmadis, secte hérétique pakistanaise, n'ont pas le droit de se déclarer musulmans, ou d'agir comme tels, sous peine de poursuites. on peut donc clairement les poursuivre comme hérétiques.
1984 : février: sermon à la télévision iranienne: "tuer est une forme de service parce que cela améliore la personne; parfois une personne ne peut pas être réformée à moins d'être tuée et brulée"
1984 : 20 000 manifestants à Téhéran pour exiger le respect des lois concernant le tchador
1984 : arrivée des combattants jihadistes arabes en Afghanistan
1984 : l'assemblée algérienne vote un code de la famille très inspiré par la sharia, qui limite fortement le droit des femmes
1984 : libération rapide du mufti Abdel Rahman en Egypte, qui autorise par ses fatwas le pillage et le meurtre des bijoutiers coptes
1984 : En Iran, mort en prison de mauvais traitements d'Ali Dashti, à 83 ans auteur d'un livre très critique envers l'Islam "23 ans"
1984 : au Pakistan, une loi contre les hérétiques ahmadis les menace de mort s'ils pratiquent leur religion ouvertement
1984 : une loi pakistanaise n'accorde officiellement que la moitié de sa valeur au témoignage d'une femme par rapport à celui d'un homme.
1984 : avril: fuite du chef de la secte Ahmadiyya hors du Pakistan pour échapper aux persécutions.
1984 : fondation en Allemagne de l'Etat du Califat "Hilafet Devlet" par Cemaliddin Kaplan dont le but est de renverser la république en Turquie.
1984 : vague de suicides de femmes en Iran dans le milieu éducatif
1984 : exécution d'au moins 4000 prisonniers dans la prison d'Abou Ghraib en Irak; le but était de faire de la place dans l'institution pénitenciaire
1984 : ajout de l'ordonnance 20 au code pénal pakistanais interdisant aux ahmadis de se considérer comme musulmans et interdisant leur pratique religieuse sous peine d'amendes et de prison.
1984 : destruction du temple de Shri Hanuman à Srinagar au Kashmir
1984 : destruction par le feu du temple de Arya Samaj à Srinagar au Kashmir
1985 : baisse du nombre d'exécutions de bahaïs en Iran après les plaintes des Nations Unies
1985 : sacrilèges de l'armée du Bangladesh dans un temple bouddhiste à Pablakhali
1985 : exécution du journaliste britannique Alec Colett au Liban par l'Organisation Révolutionnaire des Musulmans Socialistes
1985 : avril: le prêtre hollandais Kluiters est étranglé par des inconnus à Beyrouth
1985 : attentat contre l'émir du Koweit revendiqué par le Djihad Islamique; 2 morts
1985 : juin: détournement d'avion à Athènes par une faction du Hezbollah; un américain juif est assassiné
1985 : le premier secrétaire de l'ambassade jordanienne à Ankara est tué; revendication, entre autres, par le Djihad Islamique
1985 : meurtre au Caire d'un attaché d'ambassade israélien, par le Jihad Islamique
1985 : octobre: un soldat égyptien tue 7 touristes israéliens dans le Sinai
1985 : la loi sur les droits des femmes en Egypte est remise en cause pour vice de forme; une nouvelle loi abaisse encore la condition des femmes
1985 : octobre: le recteur de la mosquée de Paris, H. Abbas, rejette la jurisprudence française sur le divorce dans le cas des mariages mixtes
1985 : organisation de Jihad Tours en Afghanistan pour les jeunes Saoudiens, dans des "summer camps"avec prise de photos en combats simulés
1985 : la télévision égyptienne diffuse cette année-là 14000 heures d'émissions islamistes, notamment celles du "télécoraniste" Sha'rawi, très réactionnaire et hostile aux coptes.
1985 : en Egypte, une version intégrale des 1001 Nuits à accusée d'obscénité
1985 : attaque et destruction par les Druzes du village de Iklim el Kharroub
1985 : en Egypte, la loi 102 donne le pouvoir de censure religieuse à Al Azhar.
1985 : fondation en Arabie Saoudite du groupe extrémiste "les Exilés" por Omar Bakri Mohammed.
1985 : l'ONU commence à se préoccuper des persécutions des bahaïs en Iran
1985 : dans une thèse soutenue à l'université Lyon III, intitulée "L'image de l'Arabe et du Musulman dans la presse écrite en France", l'étudiant A. Bdioui cite le "Protocole des Sages de Sion", qui "paraît assez bien correspondre à la réalité des faits étudiés."
1986 : destruction par l'armée du Bangladesh du temple bouddhiste du district de Baghaichari; pillage, sacrilège et renversement des statues
1986 : destruction du temple bouddhiste pendant le massacre du village de Matiranga au Bangladesh
1986 : tentative de conversion forcée d'un groupe de bouddhistes à Panchari
1986 : destruction du temple de Boalkhali et de l'orphelinat par les musulmans du Bangladesh
1986 : attaque du temple bouddhiste de Pujgang au Bangladesh
1986 : sacrilèges et tentatives de conversions forcées dans le temple bouddhiste de Mani Gram au Bangladesh
1986 : massacre de Comillatialla Taindong au Bangladesh, ayant pour but de pousser la minorité jummah bouddhiste à fuir vers l'Inde
1986 : début de la persécution de la tribu soudanaise des Nouba
1986 : mars: enlèvement de journalistes français au Liban par le Hezbollah
1986 : avril: enlèvement d'un professeur irlandais à Beyrouth par l'Organisation Islamique de l'Aube
1986 : avril: assassinat de 3 otages britanniques par le Hezbollah libanais
1986 : avril: tentative d'attentat à la bombe dans un avion à Londres par un membre du Jihad Islamque
1986 : mai: enlèvement à Beyrouthpar le Hezbollah de l'allemand C. Sontag agé de 84 ans
1986 : attaque au Pakistan par les islamistes d'Al Zulfikar de bureaux de compagnies aériennes étrangères: un mort
1986 : attentat à la bombe contre une raffinerie au Koweit revendiqué par le Jihad Islamique
1986 : juin: attentat à la bombe en Syrie contre un restaurant de Damas, par les Frères Musulmans: 20 morts
1986 : bombe au marché de Peshawar au Pakistan par les islamistes d'AL ZULFIKAR: un mort
1986 : le mouvement Al Jihad fait sauter un camion au Caire: 10 morts
1986 : arrestation de 36 yazidis de Mossoul, disparus depuis
1986 : la communauté bahaï en Iran est estimée à 350 000 personnes, persécutés officiellement
1986 : renforcement de la loi sur le blasphème au Pakistan
1986 : juin; discours de Rafsanjani sur l'égalité entre les sexes: " une des erreurs des Occidentaux est d'oublier... la différence en taille, énergie, voix, développement, force physique... les cerveaux des hommes sont plus grands..."
1986 : décembre: déclaration du chef du système judiciaire iranien: "votre femme est votre possession, en fait, votre esclave".
1986 : octobre: début d'émeutes islamistes à Assiout, qui durent 3 mois
1986 : la Ligue Arabe rédige un code pénal unifié qui reprend le code égyptien de 1982, avec remise en place des peines prévues par la sharia.
1986 : fondation en Grande Bretagne du mouvement extrémiste Hizbut Tahir par Omar Bakri Mohammed, dont le but est d'agresser juifs et homosexuels.
1986 : l'ayatollah Khomeyni crée un tribunal religieux spécial, qui juge les déviances dans l'interprétation du Coran.
1986 : mars: article du journal shiite Kayhan International sur "l'Apostasie péché capital en Islam":... le départ de l'islam pour l'athéisme est appelé apostasie... c'est la punition d'un apostat masculin volontaire. Comme vous le voyez, l'islam le considère comme un mort et aussi dans ses rapports avec la propriété et sa femme; ... un apostat féminin n'est pas exécuté mais emprisonné"
1986 : modification Criminal Law Amendment Act du code pénal pakistanais, par l'ajout de l'article 295C, qui permet " de condamner à la prison à vie ou à la peine de mort toute personne qui se rendrait coupable de diffamation directe ou indirecte contre le nom du prophète Mahomet.
1986 : aout: l'émir du Koweit dissout tous les conseils municipaux du pays
1986 : juillet: l'émir du Koweit suspend toute la constitution, dissout l'Assemblée, annule la liberté de la presse, et décide de gouverner par décrets
1986 : la police saoudienne découvre dans les bagages de pélerins iraniens à la Mecque 51 kilos d'explosifs.
1986 : tentative d'attentat à l'explosif à la Mecque par des extrémistes shiites
1987 : émeutes chiites à la Mecque; 402 morts dont beaucoup écrasés et piétinés pendant la panique
1987 : l'iranien Wahid Gordji, soupçonné d'être le responsable des attentats de Paris, se réfugie dans son ambassade
1987 : assassinat d'un chauffeur de taxi par le Jihad Islamique à Gaza
1987 : tentative de meurtre sur un ancien ministre égyptien par les Frères Musulmans
1987 : le Jihad Islamique fait exploser deux bombes au Koweit: contre une agence de voyages et surtout une raffinerie de pétrole, provoquant un énorme incendie
1987 : attentat à la bombe du Jihad Islamique au Koweit, contre une compagnie pétrolière; pas de victimes
1987 : arrestation à Paris d'un Tunisien détenant 14 kilos d'explosifs
1987 : à Gaza, des membres du Jihad Islamique défigurent une jeune fille à l'acide , coupable de manque de zèle contre Israël
1987 : explosion de deux bombes à Koweit City contre la Conférence Islamique; attentat revendiqué par les "Forces du Prophète Mohamet""
1987 : enlèvement de trois professeurs de l'université de Beyrouth (2 Américains, un Indien) par le Hezbollah
1987 : arrestation à Ankara de 3 Frères Musulmans syriens qui recrutaient des intégristes pour commenceder une campagne terroriste
1987 : combats entre deux groupes terrorites musulmans à Datu Piang (Philippines); 21 morts
1987 : enlèvement du prêtre anglican Terry Waite par le Hezbollah à Beyrouth, libéré un an après
1987 : le Hezbollah libanais enlève le journaliste français Roger Auque à Beyrouth
1987 : les Frères Musulmans dynamitent les installations de télécommunications d'Alep en Syrie
1987 : janvier: élimination du Mouvement Islamique Algérien
1987 : janvier: arrestation à Milan d'un membre du Hezbollah portant 11 kg d'explosifs
1987 : attentats en Egypte de l'organisation des "Sauvés des Flammes de l'Enfer"
1987 : succès électoral des Frères Musulmans en Egypte, à travers des hommes de paille
1987 : tentative d'assassinat de l'ancien ministre de l'intérieur égyptien par un membre de l'organisation islamiste "Survivants de l'Enfer"
1987 : période d'attaque contre les coptes par les islamistes égyptiens:destruction de magasins vidéo, de débits de boisson,de cinémas et pharmacies
1987 : autodafé à l'Université d'Ispahan: 80 000 livres sont brûlés
1987 : juillet: émeutes à la Mecque entre la police et les pélerins shiites: 400 morts dont 275 Iraniens
1987 : février: incendie d'une église copte à Sohag
1987 : création par les islamistes palestiniens du Mouvement de Résistance Islamique, ancêtre du Hamas
1987 : l'écrivain Kateb Yacine écrit dans le journal Awal: "L'Algérie arabo-islamique est une Algérie contre-nature, une Algérie qui est contraire à elle-même. C'est une Algérie qui s'est imposée par les armes, car l'islam ne se développe pas avec des bonbons et des roses, il se développe avec des larmes et du sang. Il croît dans l'oppression, la violence, le mépris, par la haine et les pires humiliations que l'on puisse faire à l'homme".
1987 : discours à Riyad devant l'assemblée mondiale de la jeunesse musulmane, du sheikh Al Uthaimin: "C'est notre opinion que quiconque revendique l'adhésion à une quelconque religion existante, autre que l'islam... est un incroyant. Il devra soumis à la repentance; s'il ne le fait pas, il devra être tué comme un apostat parce qu'il rejette le Coran."
1987 : déclaration d'Abou Bakr Jaber, chef de la section d'Orientation islamique de l'université de Médine: " Loin d'être une profonde manifestation d'intolérance...,l'interdiction (de célébrer un autre culte en Arabie) résulte d'une conception islamique selon laquelle l'ensemble du royaume est considéré par l'islam comme une mosquée où les deux religions se sauraient cohabiter. Ce complément d'information devrait permettre d'éviter à l'avenir de porter des jugements hâtifs sur le prétendu manque de liberté religieuse dans le régime saoudite."
1987 : août: après la révolte et le massacre d'au 400 Iraniens (et 649 blessés) à la Mecque, le quotidien officiel Oum el Qoura titre "Réussite de la maison du Hadj cette année".
1987 : octobre: à la conférence de la Ligue Islamique Mondiale, le roi Fahd justifie le massacre des pélerins Iraniens: "Il fallait réprimer la sédition pour la sauvegarde et la sécurité des lieux saints".
1987 : toute l'année, à partir de l'été, les Souadiens engagent une campagne de presse haîneuse contre les Iraniens, qui sont assimilés aux terroristes qarmates médiévaux
1988 : pogrom contre les coptes au Caire
1988 : début des pogroms anti-arméniens en Azerbaïdjan (ville de Soumgaït)
1988 : destruction du temple bouddhiste de Baghaichari au Bangladesh
1988 : assassinat de l'hojatoleslam Al Hakim à Khartoum par des inconnus
1988 : attentat à la bombe contre une raffinerie à Jubail en Arabie saoudite, revendiqué par le Jihad Islamique et le Hezbollah
1988 : attentat du Jihad Islamique contre la firme Avis au Koweit
1988 : mai: deux membres du Jihad Islamique explosent dans leur voiture piégée au Koweit
1988 : deux bars fréquentés par des occidentaux sont détruits par une bombe à Khartoum
1988 : aout: assassinat à Peshawar du mollah chiite Arif Hussein devant la mosquée par un sunnite
1988 : aout: saisie à Abidjan d'un stock d'armes et d'explosifs appartenant à Abdu Taqi, du Hezbollah iranien
1988 : assassinat par le Jihad Islamique d'un diplomate saoudien à Ankara
1988 : octobre: assassinat de l'ancien député turc Bahriye Uciok par des intégristes musulmans
1988 : saisie à Trinidad d'armes et de munitions dans un local du Jama'at al Muslim
1988 : décembre: assassinat du directeur de la mosquée de Bruxelles et de son bibliothécaire par l'organisation "Les Soldats du Droit": "Notre organisation poursuit les ennemis de dieu et de l'islam..."
1988 : les Soldats de Dieu blessent grièvement un diplomate saoudien à Karachi
1988 : destructions d'églises assyriennes dans le nord de l'Irak; exécutions et tortures
1988 : fin de la guerre Iran-Irak; environ un million de morts, dont 45 000 enfants iraniens fanatisés
1988 : novembre: les Versets Sataniques sont interdits en Inde, pour calmer la minorité musulmane
1988 : émeutes de la faim en Algérie; les forces de l'ordre sont surnommées "les juifs", en référence à l'intifada
1988 : octobre: après la publication des versets Sataniques, la Fondation Islamique de Leicester, animée par des Frères Musulmans, organise la campagne contre le livre, avec pétitions dans tout le pays.
1988 : octobre: création d'un Comité d'Action Islamique chez un diplomate saoudien à Londres pour amplifier la campagne contre les Versets Sataniques
1988 : novembre: condamnation des Versets Sataniques par l'OCI
1988 : décembre: l'attorney général du Royaume Uni déclare que les Versets Sataniques ne sont pas susceptibles d'être poursuivis
1988 : prise de contrôle par les islamistes égyptiens du bidonville d'Embaba (un million d'habitants), avec milices, apprentissage des arts martiaux,mafia, persécution des coptes et destruction de leurs glises.
1988 : la Ligue Islamique Mondiale, à travers sa branche de Peshawar, déclare avoir installé en Afghanistan 150 centres d'apprentissage coranique et 85 écoles islamiques
1988 : décembre: trois paysans sont assassinés par les GIA dans la région de Bou Ismael près de Tipasa en Algérie
1988 : seconde censure des romans de l'écrivain Naguib Mahfouz par l'université Al Azhar, juste après son prix Nobel de littérature
1988 : en Iran, rafle et persécution des professeurs et étudiants de l'université clandestine des bahaïs
1988 : les associations de descendants de Grecs Pontiques estiment à 250 000 le nombre de victimes des massacres commis par les Turcs entre 1919 et 1923 dans leur communauté.
1988 : août: adoption de la charte du mouvement Hamas: " Le programme du Mouvement de la Résistance Islamique est l'islam. De là, il tire ses idées, ses manières de penser et de comprendre l'univers, la vie et l'homme. Il s'en réfère pour juger de toutes ses conduites, et il en est inspiré de toutes ses conduites, et il en est inspiré pour prendre des mesures. Article 5: En adoptant l'islam comme manière de vivre, le mouvement retourne au moment de la naissance du message islamique, de son ancêtre vertueux, son exemple, et le Coran, sa constitution. Article 11: Le loi gouvernant la terre de Palestine est celle de la sharia islamique, et la même loi est valable pour toutes les terres que les musulmans ont conquis par la force... Article 12: le nationalisme, du point de vue du mouvement de résistance islamique, fait partie du credo religieux. Rien dans le nationalisme n'est plus signifiant ou plus grave qu'un ennemi qui menace la terre musulmane... Article 13: Il n'y a pas de solution à la question palestienne si ce n'est à travers le jihad. Article 27: ... la laïcité est en contradiction complète avec l'idéologie religieuse...
1988 : un pélerin chinois à la Mecque décide de regarder la pierre noire de la kaaba de trop près; il est bastonné par la police, qui tape sur d'autres fidèles javanais...
1988 : juin: publication de Recommandations du Conseil des Ministres d'Arabie Saoudite "pour chaque musulman arrivant sur les lieux saints". Pour le pélerin sur le site, sont interdits "tout rapport sexuel, tout acte pervers et toute polémique". Le guide rappelle fortement que l'année précédente, les pélerins chiites ont été écrasés par la répression des troubles.
1988 : ce sont toujours des eunuques qui trient les hommes et les femmes à la Mecque avant d'entrer dans les lieux saints.
1988 : l'Arabie Saoudite consacre 36% de son budget à ses forces de sécurité
1989 : incendie du temple bouddhiste de Tintilla au Bangladesh
1989 : destruction du temple bouddhiste de Baghaichari au Bangladesh; destruction de la statue du Bouddha
1989 : attaque du temple bouddhiste de Pujgang au Bangladesh
1989 : fatwa de l'imam Khomeini contre Salman Rushdie et ses éditeurs pour apostasie; il appelle "tout musulman zélé à les exécuter immédiatement partout où ils se trouvent"
1989 : le soudanais Al Tourabi, devant les tentatives de règlement de la guerre civile, déclare la guerre sainte
1989 : après un passage en prison, Al Tourabi devient l'inspirateur du régime soudanais, qui se lance dans le jihad contre les populations du sud; purification ethnique et extermination des Nouba
1989 : les Frères Musulmans du Soudan deviennt le Front National islamique
1989 : prise du pouvoir au Soudan du général El Béchir, sur ordre des islamistes
1989 : assassinat d'une diplomate saoudien à Bangkok par les Soldats du Droit ou le Jihad Islamique
1989 : émeute au Pakistan contre les Versets Sataniques de Rushdie: le centre culturel américain est attaqué par la foule et 5 personnes sont tuées
1989 : fondation du Front Islamique du Salut à Alger
1989 : avril: des intégristes posent une bombe au Fayoum et blessent 5 personnes
1989 : assassinat en Côte d'Ivoire d'un colonel français par le Hezbollah
1989 : juillet: au Caire, des intégristes enlèvent l'ancien ministre des cultes M. Hussein al Dhahabi et l'exécutent;ils exigeaient la libération d'autres extrémistes et la promesse que le pays suivrait "la voie de l'islam"
1989 : à Port of Spain (Trinidad), 250 membres de la Jama'at al Muslimin tentent un coup d'état en s'emparant du parlement, de la télévision et en prenant en otages une partie du gouvernement pendant 6 jours
1989 : attentat à la Mecque pendant le pélerinage par le Hezbollah: un mort
1989 : le chiite M. Mazeh est tué par sa bombe dans un hotel de Londres
1989 : attentat contre un club britannique à Bagdad par un groupe islamiste kurde
1989 : assassinat d'un diplomate saoudien à Beyrouth par le Jihad Islamique
1989 : novembre:à Peshawar attentat à la bombe contre l'éditeur sunnite du journal Al Jihad: 3 morts
1989 : décembre: le Jihad Islamique tente de tuer le ministre de l'intérieur égyptien
1989 : emprisonnement de deux bahaïs iraniens en attente d'exécution
1989 : arrestation de l'apostat iranien Hossein Soodmand, chrétien depuis 1964; il est poursuivi pour prosélytisme.
1989 : arrestation de l'ahmadi pakistanaisAhmad Nusrat pour des pamphlets anti-religieux; il reste 11 ans en prison, jusqu'à son procès
1989 : tentative de poursuite pour apostasie en Jordanie pour le journaliste et candidat aux éléctions Toujoan al Faisal, pour obtenir son diiverce d'avec son mari
1989 : juin: arrestation de l'apostat égyptien Abdul el Mohen
1989 : mort de Khomeini; 8 morts et des centaines de blessés dans les bousculades de ses funérailles
1989 : janvier: à Bradford, organisation d'un autodafé des Versets Sataniques par les associations musulmanes locales
1989 : février: 3 millions de dollars offerts contre la mort de Rushdie (un million seulement pour un non-iranien)
1989 : février: émeutes à Bombay contre les Versets Sataniques: 12 morts
1989 : manifestation à Paris contre les Versets Sataniques
1989 : septembre:demande de saisie des Versets Sataniques à Paris; appel rejeté
1989 : 20 000 manifestants à Londres contre les Versets Sataniques
1989 : l'ayatollah Rafsanjani encourage les Palestiniens à tuer des occidentaux
1989 : février: le contingent arabe des jihadistes, après la prise de Jalalabad, découpe en morceaux les prisonniers afghans "athées" et les mettent dans des caisses; scandale y compris chez les résistants afghans
1989 : au Soudan, création des ghost houses, villas où la torture est pratiquée contre les adversaires du régime islamique; l'idéologue Al Tourabi excuse ces pratiques
1989 : incidents à Peshawar entre les islamistes et les ONG occidentales
1989 : le Conseil Constitutionnel turc interdit le voile à l'unversité, en notant que "la République et la démocratie sont l'antithèse du régime de la sharia"
1989 : février: exécution des écrivains iraniens Amir Nikaiin, Monouchehr Behzadi, Djavid Misani, Abutorab Bagherazdeh
1989 : exécution des poètes iraniens Said Soltanpour et Rahman Hatefi
1989 : la police britannique n'arrête aucun des manifestants qui réclament la mort de Rushdie
1989 : massacre de chrétiens notamment arméniens en Azerbaidjan
1989 : juin: en Algérie à Ouargla, des islamistes brûle la famille d'une femme accusée d'avoir des "moeurs légères".
1989 : février: l'islamiste algérien Ali Belhadj écrit "les femmes sont productrices d'hommes, elles ne produisent pas de biens matériels... je répète que la femme doit rester chez elle et éduquer les hommes."
1989 : juillet: le prix Nobel de littérature Naguib Mafouz est victime d'une fatwa de mort
1989 : attaque contre les Versets Sataniques de la part de Douglas Hurd, ministre britannique de l'Intérieur:" les musulmans britanniques ont le droit de défendre leur foi et de protester contre un livre qui selon eux insulte et dénigne le prophète."
1989 : début de la carrière religieuse et militaire du mollah Omar, depuis son école coranique de SIngesar au sud du pays.
1989 : mars: une fatwa de Khomeyni élimine son dauphin pressenti Hossein Montazeri. Il avait dénoncé les exécutions illégales.
1989 : novembre: fatwa du bureau du mufti de la république libanaise: "...si l'homme ou la femme ne s'est pas repenti de son apostasie, mais persiste en son sein, alors il (elle) devra être mis à mort... "Tuez celui qui change de religion". Ceci se fonde sur une autorité de la Tradition, Al Boukhari...le supplice n'est pas précisé... Un apostat ne sera pas inhumé dans le cimetière musulman."
1989 : politique de purification ethnique en Mauritanie de la part de la minorité arabe qui expulse plus de 80 000 Maliens et Sénégalais.
1989 : la thèse d'A. Bdioui soutenue à l'université Lyon III est dénoncée comme antisémite par des associations et journaux antifascistes.
1989 : novembre: en Turquie (Istanbul?) une exposition de l'artiste Sema Undeger est détruite par une intervention des islamistes: destruction totale des oeuvres et de tout le mobilier.
Enigma
 
Messages: 37
Inscription: Sam Juil 29, 2006 13:04

Les crimes de l'islam des origines à l'époque actuelle XI

Messagede Enigma » Ven Oct 27, 2006 07:19

2000 : attaques islamistes en Ouzbekhistan
2000 : condamnation par le tribunal de Chiraz des 13 juifs accusés d'espionnage à de lourdes peines de prison
2000 : condamnation à 30 mois de prison de Mashallah Shamolvaezin, écrivain iranien, pour critique de la peine de mort, considérée comme une critique de la religion
2000 : le new York Times estime que les massacres islamistes en Algérie ont causé la mort de 100 000 personnes
2000 : condamnation à mort d'un Somalien Mohammed Omer Haji, au Yémen, pour apostasie
2000 : une vingtaine de coptes assassinés dans la province de Sohag
2000 : décapitation à Riyad du Soudanais Hassan ben Awad al Zubair pour "magie, charlatanisme et sorcellerie"
2000 : des villages de la région du Bahr el Ghazal (Soudan) sont détruits par des milices du Front National Islamique;enlèvement et conversion des enfants
2000 : le rapport d'Amnesty International sur la peine de mort en Arabie Saoudite estime que la situation n'a aucun rapport avec la religion pratiquée...
2000 : l'imam de Joenkoeping (Suède) est arrété par la police pour avoir déclaré "les musulmans apostats doivent mourir"; il était payé par l'Etat égyptien.
2000 : un ancien officier pakistanais M. Yusuf Ali est condamné à mort pour blasphème; il est accusé de se faire passer pour un prophète
2000 : le président pakistanais tente de modifier la loi sur le blasphème, mais il échoue devant la pression islamiste
2000 : campagne d'intimidation par les islamistes égyptiens contre un écrivain accusé de blasphème dans son roman "Un Festin d'Algues"
2000 : massacre de coptes à al Kosheh:21 morts chrétiens, 2 musulmans
2000 : deux Turcs convertis au christianisme, distribuant de la littérature chrétienne à côté d'Izmir ont été arrêtés
2000 : 300 personnes sont capturées et vendues comme esclaves par les Forces Populaires de Défense du régime de Khartoum dans la province d'Aweil-Est
2000 : selon l'UNICEF, 16000 personnes sont esclaves au Soudan; selon l'organisation Christian Solidarity International, environ 100 000, surtout des femmes et des enfants
2000 : rapport canadien sur les effets humains de l'exploitation pétrolière au Soudan
2000 : apparition de la peine d'amputation de la langue en Irak
2000 : l'auteur égyptiendu roman "blasphématoire" est officiellement accusé de blasphème par le département de la sûreté de l'Etat
2000 : émeutes au Caire contre la publication d'un roman jugé blasphématoire; plus de 10 000 étudiants d'Al Azhar réclament la mort de l'auteur et du ministre de la culture; on accuse l'auteur d'avoir dit "le Coran, c'est de la merde".
2000 : massacre de 1500 chrétiens à Kaduna (Nigéria)2
2000 : attaque contre les chrétiens dans l'archipel des Moluques (Indonésie)
2000 : au Zamfara, selon la charia, les hommes sont fouettés en public et un voleur de vaches a éré amputé d'une main
2000 : en Egypte, le professeur S. Ibrahim, auteur d'une étude sur le massacre des coptes à Koch'ch a été jugé devant la cour de sureté de l'Etat
2000 : fermeture de l'église protestante d'Izmir puis réouverture sur pressions internationales
2000 : protestations au Yémen contre la visite de touristes juifs
2000 : mai: fatwa du grand mufti de Sanaa au Yémen, interdisant tout contact avec les touristes juifs
2000 : mai: Muhammad Adam, employé à la morgue de la faculté de médecine de Sanaa, au Yémen avoue le rapt, le viol et le meurtre de 16 étudiantes
2000 : octobre: attentat contre le navire américain USS Cole dans le port d'Aden
2000 : Oussama Ben Laden se déclare satisfait de l'attentat contre l'USS Cole
2000 : massacre de 2000 chrétiens protestant contre la charia dans la ville de Kaduna au Nigéria
2000 : 70 candidats soutenus par les Frères Musulmans sont élus en Egypte, alors que cette organisation est illégale
2000 : juillet: en Egypte, assassinat du fermier copte Ayyas Musad qui cosntruisait une église près de Gizeh; arrestation du suspect, mais pas de procès
2000 : décembre: le père Hezkiyal Ghebriyel (75 ans) est battu et gravement blessé dans le village de Bardis
2000 : octobre: attaque par les Palestiniens d'une synagogue à Damas
2000 : février: exécution de 30 étudiants chiites en théologie
2000 : expulsion de 4000 familles chiites de Bagdad
2000 : avril: combats de rue à Najran en Arabie Saoudite entre sunnites et chiites; environ 45 morts
2000 : avril: deux enseignants ismaïliens saoudiens sont condamnés pour sorcellerie à 1500 coups de fouet
2000 : juillet: les Talibans interdisent totalement l'emploi des femmes
2000 : décembre: le pasteur et des fidèles de l'église d'Ismayli en Azerbaidjan sont arrêtés et interrogés par la police à la demande des autorités musulmanes locales
2000 : octobre: à Gazipur, au Bangladesh, des musulmans exigent que des hindous célèbrant une fête ne fasse pas de musique; le temple est envahi, la divinité est endommagée
2000 : aout: le gouvernement turc juge par contumace le théologien islamiste Fetullah Gulen qui veut transforme l'Etat en théocratie
2000 : arrestation à Diyarbakir du chrétien Kemal Timur pour insultes envers l'islam; acquitté ensuite
2000 : en Somalie, selon la loi, la torture est interdite, à moins qu'elle ne soit autorisée par des cours de justice islamiques en accord avec la sharia
2000 : A ABadeh en Iran, un officier de la garde révolutionnaire détruit avec un bulldozer un cimetière bahaï
2000 : octobre: l'âge légal au mariage des filles iraniennes passe de 9 à 15 ans; la loi est rejetée un mois après par le conseil des gardiens de la révolution
2000 : prrocès du religieux iranien Eshkevari devant une cour religieuse spéciale pour apostasie, déclaration de guerre à Dieu, négation des principes religieux, après une conférence à Berlin, où il avait exposé des idées réformistes; il est condamné à mort, puis à 30 mois de prison, sous la pression internationale
2000 : novembre: un cour révolutionnaire juge 17 intellectuels pour insultes envers l'islam; peines deprison, qui sont ensuite commuées
2000 : le gouverneur de Khartoum a Soudan interdit l'emploi des femmes dans tout métier ayant un contact avec le public
2000 : novembre: deux étudiants en théologie de Dushambe (Tadjikistan) posent une bombe devant une église protestante
2000 : condamnation à mort par décapitation de l'apostat yéménite Hajj Omar; libéré grâce aux pressions internationales et réfugié en Nouvelle Zélande
2000 : octobre: l'universitaire pakistanais Younus Shaik est arrêté pour avoir dit devant ses étudiants que Mahomet n'était pas né comme musulman
2000 : aout: Hassan Eshkevari, religieux iranien, est accusé d'apostasie, blasphème, hérésie, "guerre avec Dieu et corruption sur terre"
2000 : mai: l'ahmadi pakistanais Ahmad Nusrat est condamné à 2 mois de prison après 11 ans de préventive.
2000 : novembre: début de la campagne d'islamisation forcée dans les Moluques: 5800 cas
2000 : décembre: les 900 chrétiens de l'île de Kesui dans les Moluques sont maintenant musulmans.
2000 : conversions forcées généralisées dans l'île de Teor (Moluques)
2000 : au Bangladesh, depuis 8 ans, 162 femmes auraient été lapidées; l'estimation semble basse aux organisations de défense des droits de l'Homme
2000 : décembre: l'évêque des Moluques dénonce le groupe terroriste indonésien Laskar Jihad pour son rôle dans les massacres et conversions forcées dans l'archipel
2000 : conversions forcées généralisées dans l'île de Keswui (Moluques)
2000 : décapitation de 3 hommes à Jizan (Arabie Saoudite) pour sodomie, travestissement, mariage entre personnes du même sexe
2000 : novembre: Christina Sagat, chrétienne des Moluques est contrainte à la conversion et excisée de force.
2000 : juin: l'université Al Azhar exige par la voix de son président Ahmed Omar Hashem que le roman "Un Banquet pour les Algues" du Syrien haydar Haydar soit brûlé: " la liberté d'expression est bienvenue, mais tous les hommes de lettres doivent comprendre que cette liberté est restreinte par le respect de Dieu, du Prophète et des valeurs religieuses".
2000 : mai: le président d'Al Azhar dit des intellectuels qui critiquent la censure: "ils veulent la liberté absolue, sans respecter les valeurs et la morale religieuse".
2000 : novembre: le chef islamiste Metin Kaplan "calife de Cologne" est condamné à 4 ans de prison pour avoir lancé une fatwa de mort contre un rival; le procès a duré 10 mois et l'accusé a reçu le soutien de milliers de partisans.
2000 : février: au cours de son procès, Metin Kaplan déclare: "l'islam et la démocratie ne sont pas compatibles, c'est un procès de l'silam que l'on fait là".
2000 : avril: en Iran, le parlement conservateur adopte une loi restrictive sur la liberté de la presse:les journalistes doivent publier leurs sources, ils sont responsables devant les tribunaux et peuvent être interdits d'exercice.
2000 : janvier: retour en Allemagne de H. Hofer, après une condamnation à mort et deux ans de prison pour avoir eu une liaison avec une iranienne
2000 : février: condamnation à mort d'un étudiant iranien pour avoir été "en guerre contre Dieu" au cours des manifestations de l'été 1999
2000 : avril: annulation des résultat d'élections dans la province de Khalkhal en iran; les résultats étaient favorables aux réformateurs; émeutes et répression
2000 : avril: procès contre H. Kaviani, auteur d'une enquête sur les assassinats d'intellectuels iraniens en 1998
2000 : avril: emprisonnement de M. Chamsolvaezin pour "insultes envers l'islam"
2000 : avril: grève des "bazaris" iraniens contre les réformes
2000 : avril: fermeture de 14 journaux iraniens par les tribunaux
2000 : avril: manifestations des étudiants en théologie iranien contre les réformes; les écoles coraniques ferment en signe de protestation contre elles.
2000 : mai: en Iran, procès de l'universitaire A. Alavitabar et de la députée J. Kadivar pour avoir participé à un colloque en Allemagne, vu comme "manifestation anti-révolutionnaire"
2000 : mai: les miliciens islamistes iraniens battent des étudiants à l'université de Téhéran
2000 : juillet: l'Iran demande un mandat international de recherche pour E. Belanth, juif de Chiraz, accusé d'espionnage en favuer d'Israel.
2000 : aout: suspension du dernier journal autonome iranien, Bahar
2000 : aout: attaque de l'université de Khorramabad en Iran, par des islamistes armés, et des services de sécurité selon les étudiants
2000 : juin: fatwa de mort contre le réalisateur algérien M. Zemmouri, auteur du film "100% Arabica" consacré au raï
2000 : octobre: publication d'un iterview d'Alija Izetbegovic: "l'islam, qu'il soit présent dans les petites villes et dans les ruelles ou dans la société toute entière ne peut apporter que du bien. C'est ce que je crois.... je ne suis ni kémaliste, ni khmeyniste... toutefois, Khomeyni, en tant que grand croyant islamique, m'est spirituellement plus proche...
2000 : mai: décapitation du travailleur immigré Manuel Brona en Arabie Saoudite, pour tentative de meurtre (?)
2000 : mars: 122 prisonniers politiques sont exécutés dans la prison d'Abou Ghraib en Irak
2000 : en Irak, au moins 130 femmes ont été décapités en public sous prétexte d'outrages aux bonnes moeurs: les victimes sont parfois des prostituées, mais aussi des femmes d'imams, des médecins, présentatrices de télévision, gynécologues, enseignantes. 56 noms sont connus.
2000 : aout:en Irak, décapitation public d'Amina, femme d'un opposant, dans la ville de Rachidia
2000 : publication de "Le Mouvement Islamique en Occident" de Khurram Murad. Il y expose les objetifs et les méthodes devant aboutir à la suprématie de cette idéologie, notamment par la création d'une littérature spécifique pour les non-musulmans pour informer les journalistes, les hommes politiques et les universitaires.
2000 : mai: en Iran, arresatation l'universitaire et militant des droits de l'homme E. SAhabi pour avoir participé à un colloque en Allemagne, vu comme "manifestation anti-révolutionnaire"
2000 : décembre: la Jamaat Islamiya est soupçonnée d'avoir organisé au soir de Noêl une campagne d'attentats à la bombe contre des églises indonésiennes: 19 morts
2000 : juillet: processus d'islamisation de l'Etat nigérian du Kebbi avec l'adoption par le gouverneur Aliero de la sharia. La loi doit s'appliquer à tous les habitants.
2000 : décembre: la veille de Noël, des bombes sont posées devant une trentaine d'églises indonésiennes: 16 morts et nombreux blessé
2000 : août: tentative d' assassinat par le Jemaah Islamiyah de l'ambassadeur des Philippines en Indonésie; deux morts
2000 : le responsable chrétien nigerian Fred Odutola décompte 875 chrétiens tués dans l'Etat de Kaduna, avec la destruction d'au moins 800 églises
2000 : février: extrait d'une lettre de Bill Clinton sur la situation des bahaïs en Iran: "...il est clair que ces trois personnes ont été arrêtées, inculpées et condamnées à mort en raison de leur foi religieuse. Exécuter des gens en raison de l'exercice de leur foi est contraire aux droits de l'homme les plus élémentaires".
2000 : le mollah Omar émet une fatwa condamnant à mort tout musulmanse convertissant à une autre religion, et à 5 ans de prison pour possession de littérature anti-islamique
2000 : novembre: 4 personnes ont été condamnées en Malaisie (Etat de Kelantan) par la haute cour de sharia à 3 ans de prison pour apostasie.
2000 : février: condamnation à la lapidation de Kartini bint Karim, indonésienne, par un tribunal islamique des Emirats Arabes unis, pour adultère; sous pression internationale, sa peine est commuée en emprisonnement
2000 : octobre: le rapporteur spécial des Nations Unies sur l'intolérance religieuse décompte 26 fatwas au Bangladesh "destinées à étouffer toute émancipation des femmes."
2000 : octobre: meurtre du rabbin Lieberman au cours du saccage de la tombe de Joseph
2000 : octobre: incendie de la synagogue historique de Jéricho
2000 : novembre: attaque du tombeau de Rachel à Bethléem
2000 : l'Arabie Saoudite ratifie la convention pour l'élimination des discriminations envers les femmes; depuis, elles n'ont toujours pas de permis de conduire, de carte d'identité nominatives, n'ont pas de liberté de mouvement, et aucun droit de garde des enfants.
2000 : selon le ministère du travail saoudien, 19 000 domestiques ont fuit leurs employeurs cette année: absence de salaires, mauvais traitements, manque de nourriture.
2000 : en Arabie Saoudite, le prix d'un travailleur philippin est de 533$
2000 : le rapporteur de l'ONU sur l'intolérance religieuse décompte au moins 26 fatwas au Bangladesh "destinées à étouffer toute émancipation des femmes"
2000 : avril: en Arabie Saoudite, la police attaque la mosquée ismaélienne de Najran; deux morts
2000 : avril: en Arabie Saoudite, le journaliste isamélien Saleh al Harith est condamné à 7 ans de prison pour avoir mentionné l'attaque de la mosquée de Najran
2000 : octobre: à Dinajpur (Bangladesh), 4 musulmans brûlent le temple hindou
Enigma
 
Messages: 37
Inscription: Sam Juil 29, 2006 13:04

Conquête de l’Algérie : crimes de guerre et crimes contr

Messagede mbibany » Mar Oct 31, 2006 10:28


Conquête de l’Algérie : crimes de guerre et crimes contre l’humanité


article de la rubrique les deux rives de la Méditerranée > la période française de l’Algérie
date de publication : juillet 2003

Extrait du livre "Parler des camps, penser les génocides", de Sadek Sellam, Albin Michel 1999.


La politique de la France en Algérie aurait dû reposer sur la convention dans laquelle le général de Bourmont promettait, lors de la prise d’Alger le 5 juillet 1830, que

« l’exercice de la religion mahométane restera libre ; la liberté de toutes les classes d’habitants, leur religion, leurs propriétés, leur commerce ne recevront aucune atteinte. Les femmes seront respectées. Le général en chef en prend l’engagement sur l’honneur. » [1]

Le non-respect de cette « parole donnée à l’Islam » (L. Massignon), qui fut à l’origine de la durable crise de confiance entre la France et les musulmans d’Algérie, commença deux mois après cet engagement solennel, lorsque le successeur de Bourmont, le général Clauzel, inaugura la politique de privation de la religion musulmane de ses moyens d’existence par la confiscation des habous (biens de main-morte servant à l’entretien des lieux de culte, au financement de l’enseignement religieux et de l’action de bienfaisance) [2]. C’est que les références au droit et à la morale durent être relativisées au profit de la conquête militaire [3] et des besoins de la colonisation terrienne, dont les appétits conduisirent au labour d’un grand nombre de cimetières musulmans [4].

La « pacification », qui dura jusqu’au « nettoyage de la Kabylie » en 1857, fut obtenue au prix de la systématisation des razzias par le général Lamoricière et la politique de la « terre brûlée » du maréchal Bugeaud. De nombreuses affaires datant des débuts de la conquête confirment que l’armée d’Afrique accepta de mener une « guerre sans lois » (Pierre Montagnon), dans laquelle la fin justifiait souvent les moyens. Certaines opérations s’apparentaient à des crimes de guerre caractérisés. L’un des plus spectaculaires actes de cruauté froide, classable parmi cette catégorie de violences, fut le massacre, en avril 1832, de la petite tribu des Ouffia qui fut décidé par le gouvernement policier du duc de Rovigo. Soupçonnée d’avoir commis un vol dont avait été victime un cheikh rallié à la France qui se rendait à Alger en provenance de Constantine, la tribu des Ouffia fut exterminée près de Maison-Carrée, « sans enquête, ni preuve [5] ».

"Tout ce qui vivait fut voué à la mort ; tout ce qui pouvait être pris fut enlevé, on ne fit aucune distinction d’âge ni de sexe. Cependant l’humanité d’un petit nombre d’officiers sauva quelques femmes et quelques enfants. En revenant de cette funeste expédition, plusieurs de nos cavaliers portaient des têtes au bout de leurs lances et une d’elles servir, dit-on, à un horrible festin." [6]

Cette expédition fit une centaine de morts et un butin de deux mille moutons, sept cents bœufs et une trentaine de chameaux qui furent vendus de gré à gré sur le marché de Bab Azoun où l’on « voyait des bracelets encore attachés au poignet coupé et des boucles d’oreilles sanglantes !!! [7] ». Il fut reconnu que les voleurs appartenaient à une autre tribu, mais le cheikh des Ouffia fut condamné à mort et exécuté. Sa grâce fut refusée par le duc de Rovigo qui, pour satisfaire ses « convenances personnelles » (Pellissier de Reynaud), voulut « en toute tranquillité de conscience laisser aller la justice ».

La généralisation de la guerre fut à l’origine d’autres formes de violence qui devraient être rangées facilement aujourd’hui dans la catégorie des « crimes contre l’humanité ». C’est le cas notamment de la pratique des enfumades et des emmurements qui provoquaient à chaque fois la mort de plusieurs centaines de personnes par asphyxie. L’existence de ces « chambres à gaz » de fortune fut révélée lors de la répression de l’insurrection menée dans le Dahra en 1845 par un jeune chef maraboutique d’une vingtaine d’années surnommé Boumaza (l’homme à la chèvre), qui s’attribuait le titre messianique de « maître de l’heure » Devant les difficultés à réprimer cette insurrection, le colonel Pélissier décida de poursuivre les Ouled Riah qui s’étaient retranchés par centaines dans des grottes de montagne. Des fascines enflammées furent placées, et systématiquement entretenues, devant les issues des grottes où s’était réfugiée une partie de la tribu. Le lendemain, on trouva des centaines de cadavres (d’hommes, de femmes et d’enfants) amoncelés. Il y eut au moins cinq cents victimes ; on parla même d’un millier de morts. A la suite de l’invitation du gouvernement à « répudier avec horreur, pour l’honneur de la France » (Montalembert) ce « meurtre consommé avec préméditation sur un ennemi sans défense » (prince de la Moskowa), le maréchal Soult (alors ministre de la Guerre) fut amené à « déplorer » ce forfait. Au ministre qui ne voulait pas croire « que le colonel ait eu des ordres pour employer de tels moyens », Bugeaud - qui demanda aux membres de la Chambre des pairs de lui indiquer des procédés plus moraux lui permettant de gagner la guerre - répondit qu’il prenait « toute la responsabilité de cet acte », car il avait prescrit d’en user ainsi « à la dernière extrémité ».

L’année précédente, le général Cavaignac avait utilisé le même procédé pour obtenir la reddition de la tribu des Sbéahs. Le général Canrobert en a donné le récit suivant :

"On pétarada l’entrée de la grotte et on y accumula des fagots de broussailles. Le soir, le feu fut allumé. Le lendemain quelques Sbéahs se présentèrent à l’entrée de la grotte, demandant l’aman à nos postes avancés. Leurs compagnons, les femmes et les enfants étaient morts." [8]

Quelques semaines après l’affaire des Ouled Riah, le colonel SaintArnaud montra autant de discrétion que le général Cavaignac l’année précédente lorsqu’il emmura d’autres Sbéahs :

"Je fais hermétiquement boucher toutes les issues et je fais un vaste cimetière. La terre couvrira à jamais les cadavres de ces fanatiques. Personne n’est descendu dans les cavernes ; personne... que moi ne sait qu’il y a là-dessous cinq cents brigands qui n’égorgeront plus les Français. Un rapport confidentiel a tout dit au maréchal simplement, sans poésie terrible ni images." [9]

Selon quelques survivants, les bœufs, excités par la privation d’air, avaient écrasé les gens à terre, augmentant ainsi le nombre des victimes de ce « vaste cimetière » demeuré fermé et où, selon un observateur qui écrivait en 1864, « tous, hommes, femmes, enfants, troupeaux, sont encore Idem. [10] ». Faute de pouvoir enfumer, Canrobert pratiqua aussi l’emmurement dans une expédition au nord du Dahra.

" Comme il n’y a pas de bois, je bouche l’entrée de la caverne avec des pierres. Si j’avais fait autrement un grand nombre de nos soldats seraient tombés inutilement sous les balles arabes."

De ces quatre sinistres aventures de grottes, seule l’affaire des Ouled Riah fut « médiatisée ». Car Bugeaud, qui était en expédition, ne put arrêter le rapport du colonel Pelissier qui finit entre les mains du prince de la Moskowa. Pour C. A. Julien, « il est probable que la pratique - des enfumades et des emmurements - fut plus fréquente qu’il ne paraît ». Il convient de préciser que l’armée française a eu recours à l’emmurement des grottes pendant la guerre de 1954 à 1962.

Les habitudes prises durant les opérations de la conquête ont survécu à la « pacification [11] », et les méthodes utilisées pour réprimer les grandes insurrections ne furent pas plus morales. L’atmosphère dans laquelle furent tués près de deux mille « indigènes » pour réprimer la révolte menée en 1871-1872 par le bachaga El Moqrani avec l’aide du chef de la confrérie des Rahmanya, le cheikh E1 Haddad, justifia l’internement des chefs insurgés dans des bagnes comme celui de Cayenne et la confiscation des biens des tribus, qui entraîna un exode massif de la Kabylie vers la Mitidja et le Constantinois.

Ces mesures inspirèrent les dispositions du « système de l’indigénat » qui, en instituant un droit à deux vitesses, légalisa, à l’intention des « indigènes musulmans non naturalisés », le séquestre (qui avait été supprimé en France par l’Ancien Régime), les commissions disciplinaires, puis les tribunaux répressifs (qui ignoraient la séparation du judiciaire et du policier) et le principe de la responsabilité collective. En parachevant ce dispositif juridique d’exception au moment du Centenaire de la révolution de 1789, la IIIe République renonça à l’universalité des Droits de l’homme et tourna résolument le dos à la formule d’un des révolutionnaires : « Que périssent les colonies pour que vivent les principes. »

Le triomphalisme colonial permit même d’envisager d’assurer la parité démographique entre Européens et musulmans en réduisant, par la guerre ou par la politique, le nombre de ces derniers, dans la foulée des grandes famines des années 1860, qui furent provoquées notamment par la disparition des silos collectifs consécutive à la ruine de l’économie traditionnelle. Selon les déductions faites du recensement approximatif de 1872, près de six cent mille musulmans ont disparu à partir de 1861, à la suite de la désagrégation du système économique traditionnel précipitée par la politique de « cantonnement » que le général Lapasset résuma en deux mots : « vol et spoliation [12] » On croyait alors à « une diminution inéluctable des populations indigènes frappées par le choc d’une civilisation supérieure. Ainsi en avait-il été en Amérique lors de l’arrivée des Européens, et d’aucuns, en Algérie surtout, prophétisaient la "disparition fatale de la race indigène" [13] ».

C’est sans doute de cette époque que date l’élaboration d’un scénario d’« extermination des indigènes » décrit dans des archives inédites que mentionnait récemment un ancien archiviste de la préfecture d’Alger [14]. En 1892, cette « solution finale » était encore évoquée, mais pour mieux la réfuter, par le positiviste islamophile Charles Mismer, qui parlait des musulmans d’Algérie en ces termes :


" Les convertir est impossible : jamais leur Dieu ne capitulera devant la Trinité chrétienne !... Les détruire, comme des Peaux-Rouges, est également impossible : à défaut du monde civilisé, leur nombre et leur vaillance les protégeraient. Reste la justice." [15]


Les quelques mesures de justice prises par Clemenceau en 1919, en hommage aux quatre-vingt mille soldats musulmans morts pendant la guerre de 1914-1918, contribuèrent à faire oublier ces velléités et à estomper les souvenirs des brutalités de la conquête et des méthodes utilisées dans la répression des révoltes, comme celles de Margueritte (1901) et des Aurès (1916). Jusqu’à ce que la tentative de participation des Algériens du Constantinois à la célébration de la victoire contre le nazisme, le 8 mai 1945, tourne à 1’émeute et conduise à une répression implacable, qui remit à l’ordre du jour tous les traumatismes passés que l’on croyait atténués par le sentiment de la « fraternité d’armes » de la Deuxième Guerre mondiale (au cours de laquelle douze mille soldats musulmans algériens furent tués) et les promesses successives de faire évoluer le sort des « indigènes ».

La répression menée conjointement par l’armée (y compris l’aviation et les navires de guerre en rade de Bougie et Djidjelli qui bombardèrent l’arrière-pays), la police et les milices [16] des colons, fit plusieurs milliers de morts, dans la région de Sétif et de Kherrata notamment.

"Jamais depuis 1842, et le maréchal de Saint-Arnaud, l’Algérie n’avait connu, même aux jours les plus sombres de son histoire, de répression plus féroce contre un peuple sans défense...

Sur les routes, à travers les sentiers, dans les champs, dans les rivières, et dans les ravins, ce n était que cadavres entrouverts où s’engouffrait la gueule sanglante de chiens affamés... Çà et là des villages entièrement rasés éléments d’une humanité primitive- fuyant sous les balles meurtrières des civilisés. Dans les charniers de morts peut-être étaient-ils quelques coupables. Il y avait sûrement en tout cas des dizaines d’innocents." [17]

Ce drame a fait l’objet d’une bataille de chiffres qui dure jusqu’à nos jours. M. Kaddache résume ainsi les différents bilans avancés :

Le gouvernement de la Libération parla de 1 500 morts musulmans, les militaires de 6 000 à 8 000, les milieux américains parlèrent de 35 000 et même de 80 000. Les militants algériens retinrent le chiffre de 45 000 ( [18].


Selon Ageron, « la répression judiciaire toucha près de cinq mille suspects arrêtés. Les tribunaux militaires prononcèrent près de mille quatre cents condamnations dont une centaine à la peine de mort. On ne compta que vingt à vingt-huit exécutions. Le P.P.A. (Parti du peuple algérien) parla aussitôt de "génocide" [19] ». Jacques Berque donne une idée de la singulière ambiance dans laquelle fut menée cette répression. Il rapporte les récits d’un officier des affaires indigènes qui y participa à la tête d’un goum marocain :

" On avait bombardé, en dépit du tricolore arboré, des hameaux présumés rebelles, ou pour l’exemple. Dans l’auditoire, plusieurs officiers dirent assez haut que ce n’était pas agir en soldats. L’orateur lui-même clamait sa réprobation devant l’hypocrisie d’un maire colon qui, après lui avoir élogieusement présenté des conseillers communaux, l’avait pris à part pour lui demander de fusiller l’un d’entre eux, musulman, coupable, paraît-il, de menées antifrançaises. Même pour le sabreur, c’en fut trop..." [20].


---------------------------------------------------------------------------------------

Notes

[1] Charles-André Julien, Histoire de l’Algérie contemporaine. La conquête et les débuts de la colonisation (1827-1871), Paris, P.U.F, 2 édition, 1979, p. 55.

[2] On estime à deux millions d’hectares la superficie des terres « habous » confisquées et à plusieurs dizaines le nombre de mosquées fermées. Les religieux qui refusaient de faciliter ces confiscations furent voués à l’internement et à l’exil, comme le mufti malékite Belkebabti qui fut enfermé en Corse avant d’être expulsé à Alexandrie en 1848.

[3] La dureté de la conquête a par exemple été décrite avec une brutale franchise par un sabreur sans états d’âme, L. F. de Montagnac, dont les récits viennent de faire l’objet d’une réédition. Voir Lettres d’un soldat. Algérie (1837-1845), préface de S. Sellam, Vernon, éd. Christian Destremau, 1998.

[4] Les profanations des cimetières donnèrent lieu à un étrange trafic destiné à utiliser les ossements humains pour faire du noir animal destiné à la fabrication du sucre. « Le fait rapporté à Abdelkader [...] amena l’émir à proscrire le sucre blanc au nom de la religion en 1838 », cf. C.-A. Julien, op. cit., p. 90.

[5] C.-A. Julien, op. cit., p. 92.

[6] Pellissier de Reynaud, cité par C.-A. Julien, ibid., p. 92.

[7] Selon Si Hamdan Ben Othman Khodja, notable algérois qui dénonça la brutalité de la conquête dans L’Aperçu historique et statistique sur la Régence d Alger, traduction française de l’ouvrage arabe Le Miroir, parue à Paris en 1833. Dans des lettres datant des années 1890, Bizet mentionne encore les boucles d’oreilles sanglantes pour mieux opposer les horreurs des expéditions de l’armée coloniale à la tendresse des relations qu’il a pu avoir avec des femmes arabes en Algérie. Ces horreurs sont également attestées par les récits concernant les paris sur le sexe des fœtus des femmes enceintes que prenaient certains soldats de l’armée d’Afrique qui utilisaient leur baïonnette pour désigner le gagnant !

[8] C.-A. Julien, op. cit, p. 320. « Aman » signifie sûreté.

[9] Ibid., p. 321.

[10] Idem.

[11] En période de paix, la vie d’un « indigène » n’inspirait pas plus de respect comme l’a montré l’affaire Doineau, le chef du Bureau arabe de Tlemcen qui, en 1856, se déguisa en Arabe pour abattre l’Agha et empêcher celui-ci d’aller à Alger se plaindre de ses exactions.

[12] Charles-Robert Ageron, Histoire de l’Algérie contemporaine, t. II (1871-1954), Paris, P.U.F., 1979, pp. 12 et 14.

[13] Idem.

[14] Certains colons continuaient d’envisager cette « solution », comme ce maire du Constantinois qui déclare, en mai 1955, au nouveau commandant de gendarmerie : « [...] "Ce qu’il nous faut ici, c’est une bonne Saint-Barthélemy !", et s’étonne du haut-le-corps du gendarme... qui était protestant », cf. F. Sarrazin, « L’Afrique du Nord et notre destin » Esprit, nov. 1955, p. 1662.

[15] C. Mismer, Souvenirs du monde musulman, Paris, Hachette, 1892, p. 320. Plus récemment, Jules Roy a étonné B. Pivot qui l’interrogeait sur Mémoires d’un barbare, en déclarant : « Nous aurions exterminé les Arabes en Algérie si nous avions eu les moyens, et s’ils n’étaient pas nombreux. »

[16] Mahfoud Kaddache, Histoire du nationalisme algérien (1919-1951), t. II, Alger, 2e éd. Enal, 1993, p. 716.

[17] Le Courrier algérien du 26 mai 1946, cité par M. Kaddache, op. cit., p. 717.

[18] M. Kaddache, op. cit., p. 718.18.

[19] C.-R. Ageron, op. cit., p. 575. Pour sa part, Kaddache parle de douze mille arrestations dans tout le territoire algérien et de plusieurs centaines de condamnations aux travaux forcés à perpétuité.

[20] Jacques Berque, Mémoires des deux rives, Paris, Seuil, 1989, p. 116.

[21] Bachir Boumaza est originaire de la région qui fut frappée par cette répression au moment où il sortait de l’adolescence. Militant du M.T.L.D. puis du F.L.N., il fut arrêté et torturé en France en 1957.
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Réponse à ENIGMA

Messagede BOUKABRINE » Jeu Nov 02, 2006 17:39

Je vous presente ci dessous une autre lecture des grandes dates de l'Islam editée cette fois par un MUSULMAN BERBERE en l'occurence Moussa ALLEM parue dans http://www.oumma.com.

Je vous laisse le soin de comparer avec ce que vous avez tiré de http://www.atheisme.org

Les grandes dates de l’Islam Par Moussa Allem

Les faits, les actes concernant le passé, la vie de l’humanité, d’une société, d’une personne doivent être connus de tous. Récits de faits réels, l’Histoire comme discipline, s’apparente à la science. Elle est une activité de connaissance qui mène à la conscience, d’abord parce que l’islam est une religion du savoir, et ensuite parce que, et c’est un lieu commun que de le dire, on ne peut envisager l’avenir lorsque l’on est ignorant de son histoire !

Ce que je vous propose ici, par amour de l’Histoire et parce que je suis musulman, est un condensé d’histoire humaine certes mais ô combien spécifique ! Spécifique en ce que cet épisode qui va de 571 à 1991 après Jésus –Christ, offre d’intelligible. La liste des dates et des faits n’est absolument pas exhaustive, mais nous donne quelques points importants pour l’histoire de l’islam, liée de façon très claire à l’Occident, bien que certains veulent nous faire croire que les musulmans viennent seulement d’arriver en Europe. Alors chères sœurs et frères, faites appel à votre intellect et bon voyage au cœur du temps !

Moussa ALLEM


Quelques repères avant l’avènement de l’islam :



En France :

481 – 511 : Clovis roi des Francs est baptisé par Saint Rémi à Reims en 496.

511 à 629 : règnes de Thierry 1er , Théodobert ou Thibert, Théodebald ou Thibault, Clodomir, Childebert 1er et Clotaire 1er , Caribert,Gontran, Chilpéric 1er , Clotaire 2

629 à 638 : règne du roi Dagobert

531 - 579 : Chosroès 1er règne en Perse ( Iran actuel )

610 à 641 : Héraclius 1er, empereur Byzantin

571 : année de l’éléphant, naissance de Mouhammad (SAW) à La Mecque, de Amina et de Abdallah ibnou Abd al Moutalib

595 : Mouhammad épouse Khadija, qu’Allah l’agrée

610 : première Révélation Coranique, 26 Ramadhan, dans la grotte de Hira, près de La Mecque. La révélation continuera pendant 22 ans. ( 23 selon certaines sources )

612 : début de la prédication de Mouhammad à la Mecque, où les tribus arabes venaient adorer 360 idoles dans la Ka’ba et des divinités païennes : Alat, Houbal, Azat, Manat…

615 : Abyssinie ( actuelle Ethiopie ) : Le Négus reçoit favorablement les émissaires du Prophète dirigés par Djaffar Ibnou Abi Talib

619 : Al Isra oul Mi’raj, Ascension et Voyage Nocturne du Prophète de La Mecque à la Mosquée éloignée de Jérusalem. Décès de Khadija, son épouse

622 : Al Hijra, émigration du Prophète vers la ville de Yathrib, qui deviendra ’ Madinatourraçoul ’ ou Médine ( la ville de l’Envoyé ). Le Calife Oumar ibnoul Khattab, qu’Allah l’agrée, instituera cette année comme point de départ du calendrier musulman.

624 : victoire de Badr sur les Mecquois dirigés par Abou Soufiane ; Allah ordonne le changement de Qibla ( la prière est dirigée vers La Mecque et non plus vers Jérusalem ) et fixation du jeûne du mois de Ramadhan.

625 : bataille de Ohod, an 3 de l’Hégire ou le Prophète fut blessé et son oncle Hamza, tué. Les musulmans fléchissent et furent désemparés pour avoir désobéi au Prophète.

627 : bataille du Fossé ( Al Khandaq ) avec les Mecquois. Stratagème de Salman Al farissi qui sauve Médine. Défaite des Banou Qoreidha, alliés des Mecquois.

628 : convention entre les musulmans et les Mecquois à Houdeibya : trêve de dix ans avec garantie de sécurité réciproque et promesse de laisser les musulmans faire le Hadj ( Pèlerinage Canonique ) l’année suivante, après évacuation de La Mecque pendant trois jours. Grand succès diplomatique du Prophète.

628 : le Prophète(SAW) reçoit une délégation d’évêques chrétiens nestoriens ( qui considèrent deux personnes en Jésus - Christ : Divine et Humaine ) Les Nestoriens sont alors en Arabie, en Perse et en Irak. Malgré des divergences théologiques, le Prophète leur permet de célébrer la messe des ’ Rameaux ’ dans une partie de sa mosquée à Médine.

629 : deux mille musulmans font le Hadj à la Mecque ( an 7 de l’Hégire ), en compensation du Pèlerinage manqué de 628 selon les accords de Houdeibya.

630 : reddition de La Mecque aux musulmans sans combat. Après violation du traité de Houdeibya par les Qoraichites, Mouhammad entre triomphalement et pacifiquement à La Mecque et pardonne à tous ses adversaires y compris Abou Soufiane.

631 : pèlerinage et Sermon de l’Adieu. A son retour à Médine, le Prophète dit à Khoumm : ’ Pour quiconque je suis un ami, Ali est mon ami : Ô Dieu soit ami de celui dont il est l’ami et l’ennemi de celui dont il est l’ennemi. ’

632 : mort du Prophète, le 8 juin, trois mois après cet unique Pèlerinage, sans laisser d’héritier mâle, ni de successeur désigné. Abou Bakr, qu’Allah l’agrée, est élu Calife ( Khalifa ), selon la concertation. Durant son Khalifat, l’islam se stabilise en Arabie et amorce la conquête de la Syrie et de la Perse. Abou Bakr décédera en 624.

634 : Omar Ibnoul Khattab, deuxième Calife de l’islam ( mort en 644 ). Désigné par Abou Bakr, il est l’artisan de l’expansion musulmane.

636 : conquête de la Syrie. Bataille de Yarmouq : victoire de Khalid Ibnou Walid sur les Byzantins. Mou’awia est gouverneur de la Syrie.

637 : Khalid Ibnou Walid, vainqueur des Perses à Qad issia.

638 : prise de Jérusalem ( Al Qods, La Sainte ) par Omar, qu’il n’occupe que partiellement. Il refuse de prier dans l’Eglise de la Nativité pour ne pas en faire une tradition.

642 : conquête de l’Egypte ( Misr ) par Amr Ibnoul Aç. Prise d’Alexandrie par les musulmans et conquête de la Perse.

644 : khalifat de Othman ibnou Affan, qu’Allah l’agrée. Compilation définitive, sous forme de livre, du Coran.

656 : khalifat de Ali ibnou Abi Talib. Il quitte Médine pour Bassora ( Basra ) en Irak. L’élection régulière de ces quatre Califes les désigne sous le terme : ’ Khoulafa rachidoune ’, les Califes bien guidés.

657 : bataille de Siffine entre Ali et Mou’awia. Ali sous la pression d’une partie de ses compagnons accepte l’arbitrage de Abou Moussa et de Amr ibnoul Aç. Une autre partie rejette cet arbitrage : les Kharijittes ( khawaridjes )qui assassinent Ali.

661 : début du pouvoir dynastique en islam avec les Omeyyades à Damas, inauguré par Mou’awia, fils de Abou Soufiane. Son fils Yazid va lui succéder ( 680 )

665 : conquête arabe du Maghreb par Ouqba Ibnou Nafi

670 : Fondation de Kaïrouan par Ouqba Ibnou Nafi. Prise de Carthage

671 : Reprise de la conquête du Maghreb par Ouqba Ibnou Nafi. Les Berbères devenus rapidement musulmans participent à la conquête de l’Espagne sous le général Moussa Ibnou Nossaïr.

680 : le deuxième concile de Constantinople condamne l’Islam sur qui il jette un anathème retiré par le concile Vatican II ( 1962 – 1965 )

680 : bataille de Kerballa en Irak. Massacre de Houssaïn fils de Ali et petit – fils du Prophète(SAW) par les troupes de Yazid.

691 : achèvement de la Mosquée du Rocher ( Masjid Omar ), construite à l’endroit même ou pria le Calife entrant en vainqueur à Jérusalem.

708 : conquête des Baléares par Ibnou Nossaïr

711 : Tariq Ibnou Ziyad franchit Gibraltar ( Djabal Tariq, la montagne de Tariq ) et conquête de l’Espagne. Dès 721, les Arabes commencent leurs incursions au-delà des Pyrénées, traversent la Gascogne et enlèvent Bordeaux. Ils resteront près de quatre siècles en Languedoc – Roussillon.

718 : les Arabes sont repoussés devant Constantinople.

728 : Mort de Hassan Al Basri et de Wasil Ibnou Ata, en 740, fondateurs du rationalisme Mou’tazilite.

732 : Charles Martel arrête les Arabes à Poitiers. Cette histoire est controversée de nos jours. En fait de bataille, il se serait agit d’un simple accrochage.

750 : les Abassides à Baghdad jusqu’en 1258. Après le massacre des Omeyyades, l’un d’eux en réchappe et fonde la dynastie Omeyyade d’Espagne.

756 : Omeyyades d’Espagne, fondation de l’émirat de Cordoue avec le prince Abderrahmane.

780 – 809 : Règne de Haroun Ar Rachid à Baghdad.

800 : Charlemagne, empereur d’Occident. Bonnes relations avec Haroun Ar Rachid, mais il combat les Omeyyades d’Espagne.

813 – 833 : Règne de son fils, le Calife éclairé, Al Ma’Moun. C’est le temps des grandes œuvres scientifiques et philosophiques gréco – latines. Fondation de Beitoul Hikma, La Maison de La Sagesse.

827 : le rationalisme Mou’tazilite est la doctrine officielle du Khalifat.

Khalifat Fatimides en Sicile.

1037 : mort de Ibnou Sina ( Avicenne ), né à Ispahan en 980. Médecin, philosophe, encyclopédiste, mystique, il fut l’élève de Tabari.

Il a écrit Le Canon, Le Shifa et Le Cantica.

1054 : arrivée des Banou Hilal en Afrique du Nord poussés par les Fatimides d’Egypte. Les Banou Hilal arabisent l’Afrique du Nord.

1055 : prise de Baghdad par les Turcs Seldjoukides.

1095 : début de la première croisade depuis Clermont, initiée par Pierre l’Ermite soutenu par le Pape Urbain II.

1090 – 1124 : Hassan Ibnou Al Sabbah fonde la secte secrète ismaëlienne des ’ Haschaschine ’, les consommateurs de Haschisch ( en français cela a donné ’ assassins ’ ) dans la forteresse d’Alamut en Iran.

Cette secte terrorisa la Syrie, l’Iran, l’Irak par des meurtres violents. Son extermination eut lieu en Syrie par le sultan Mamelouyk Beybars.

1099 : prise de Jérusalem par les Croisés dirigés par Godefroy de Bouillon. Des massacres effroyables eurent lieu ( lire ’ Les Croisades vues par les Arabes ’ de Amin MALOUF )

1111 : mort de Mouhammad Abou Hamid Al GHAZALI ( latinisé en Algazel ). Ce grand mystique, est l’auteur, entre autres, de ’ Revivification des sciences religieuses ’, Ihya Ouloum Ed dine.

1130 : dynastie des Almohades ( al Mouwahidoune ), d’Espagne jusqu’en 1269.

1258 : destruction de Baghdad et de sa très riche bibliothèque, par les Mongols d’HulaguKhan. Fin des Abassides. C’est la cause indirecte de la décadence de l’Andalousie musulmane.

1270 : huitième croisade, dirigée par le Roi de France, saint Louis qui meurt à Tunis le 25 août 1270.

1325 : Ibnou Batoutta voyage à travers le monde oriental.

1332 : Ibnou Khaldoun, dernière lumière de la science arabe d’observation sociale. Il a écrit Al Mouqadima ( les Polégomènes )

1336 : Timour Lane ( Tamerlan ), grand capitaine islamisé, petit-fils de Gengis Khan originaire du Turkestan ( Samarkand ) prend la majeure partie de l’Asie antérieure, envahit la Chine, l’Inde et Byzance.

1420 : prise de Fès par las Banou Wattas.

1453 : prise de Constantinople par les Turcs Ottomans. Avènement de la dynastie Ottomane et fin de l’empire Byzantin. Début de la Renaissance en Europe.

1492 : chute de Grenade. La ’ Reconquista ’ est achevée par Isabelle la Catholique et Ferdinand d’Aragon. C’est la période de l’Inquisition avec Torquémada, dominicain espagnol qui fit exécuter des milliers de gens.

Découverte de Cuba et de saint - Domingue, puis de l’Amérique par Christophe Colomb.

1520 : règne de Soliman le Magnifique à Constantinople. Son alliance avec François 1er sauve la France contre Charles Quint. Les Turcs campent à Toulon ( 1543 –44 ). La France est décrétée Dar As Soulh, ou territoire de la Réconciliation par le Khalifat Ottoman.

1529 : les frères Barberousse et Kheireddine sont maîtres d’Alger qu’ils défendent contre les menaces de Charles Quint. Ils fondent La Régence sous domination turque, en alliance avec la France.

1574 : prise de Tunis par les Turcs. Installation d’un Bey.

1609 : expulsion des derniers musulmans ( Morisques ) d’Espagne. L’inquisition ne laissant de choix que la conversion ou la persécution.

1617 : ouverture de la Mosquée Bleue du sultan Ahmet à Istanbul.

1660 : début de la dynastie Alaouite qui règne actuellement sur le Maroc.

1745 : début du ’ Wahabisme ’ en Arabie. Prise de Ryiadh par la dynastie Saoudienne en 1768 et de La Mecque en 1803.

1796 : fondation de la dynastie Qajar, en Perse.

1798 : campagne d’Egypte avec Napoléon Bonaparte.

1823 : conquête du Soudan, par les Egyptiens.

1830 : début de la colonisation en Algérie.

1881 : protectorat français en Tunisie.

1882 : protectorat britannique sur l’Egypte.

1912 : protectorat français sur le Maroc.

1916 : accord SYKES – PICOT, sur le partage anglo – français et russe sur l’Empire Ottoman.

1917 : déclaration BALFOUR qui crée un foyer national juif en Palestine.

1920 : mandat français sur la Syrie et le Liban, mandat britannique sur la Palestine et l’Irak.

1921 : Rezah Shah prend le pouvoir en Iran.

1922 : indépendance de l’Egypte.

1923 : proclamation de la République turque par Mutapha KEMAL ’ Attaturk ’ qui devient président.

Abdallah, roi de Transjordanie et Fouad, roi d’Egypte.

1924 : Attaturk abolit le Califat.

1924 : Reza Shah fonde la dynastie PAHLAVI en Iran.

1926 : inauguration de la Grande Mosquée de Paris, construite en hommage aux soldats musulmans des colonies morts pour la France en 1914 – 18.

1927 : l’Angleterre reconnaît l’indépendance de l’Arabie. Ibnou Séoud devient roi du Hedjaz.

1928 : Hassan AL BANNA fonde, en Egypte, l’ ’ Association des Frères Musulmans ’, qui prône ’ la solution islamique ’ à tous les problèmes de la Oumma ( communauté musulmane ).

Hassan AL BANNA est assassiné en 1949. A la suite d’un attentat manqué contre NASSER en 1954, une terrible répression s’abattit et Syed KOTB, théoricien du mouvement est exécuté en 1965. Les militants se dispersent alors en Europe ( Genève, Londres…)

1930 : Indépendance de l’Irak

1931 : le Cheikh Abdoul Hamid Ibnou BADIS fonde en Algérie, l’association des Oulémas avec, entre autres, Bachir IBRAHIMI et ELOQBI. Ce mouvement prône un islam réformiste ( Islah ) selon la pensée de Djamal Edinne Al AFGHANI et de Mouhammad ABDOU.

1945 : la France quitte la Syrie et le Liban.

1947 : séparatisme musulman en Inde, naissance du Pakistan

1948 : proclamation de l’Etat d’Israël

1949 : indépendance de l’Indonésie.

1959 : proclamation de la République en Tunisie. Habib BOURGUIBA, président.

1961 : mort de Mouhammad V, Hassan II devient roi du Maroc.

1962 : indépendance de l’Algérie.

1966 : le parti laïque Baath dirige la Syrie.

1967 : guerre des six jours entre l’Egypte et Israël

1968 : le part Baath dirige l’Irak

1969 : Mou’ammar Al GHADAFI, colonel de l’armée, destitue le roi Idriss et prend le pouvoir en Libye.

1970 : Anouar AL SADATE succède à NASSER en Egypte. Coup d’Etat de Hafez AL ASSAD, en Syrie et de Saddam HOUSSAÏN en Irak.

1973 : guerre du ’ Kippour ’ entre l’Egypte et Israël.

1er choc pétrolier

1979 : L’aytoullah Khomeiny prend le pouvoir à Téhéran.

1980 – 1988 : guerre entre l’Iran et l’Irak

1991 : guerre du Golfe.

Moussa Allem
Responsable associatif, animateur d’un groupe de dialogue islamo - chrétien, concepteur et coordinateur de divers projets sociaux, sportifs, économiques, culturels et cultuels.
BOUKABRINE
 
Messages: 7
Inscription: Mar Oct 17, 2006 10:48

Précédente

Retourner vers Vos propositions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron