Ces prenoms que vous portez:Animaux du désert

Massinissa, Jugurtha, Koceila, Kahina, Mohand, Lounes, Belaid, Taos, ...

Modérateur: amdyaz

Ces prenoms que vous portez:Animaux du désert

Messagede mbibany » Ven Aoû 05, 2005 07:35


Ces prénoms que vous portez
Animaux du désert
Par M. A. Haddadou


* C’est chez les Touareg que l’on rencontre, aujourd’hui, en Algérie, le plus grand nombre de prénoms issus de noms d’animaux. Pratiquement tous les noms d’animaux sont utilisés dans l’onomastique, même ceux qui paraissent, pour les gens du Nord, rébarbatifs. En fait, ces noms s’intègrent aisément dans la symbolique locale, chaque animal présentant des qualités que l’on peut mettre en valeur. D’ailleurs, certains noms semblent avoir été utilisés, si l’on croit les stèles funéraires de l’Antiquité.
Parmi les noms rébarbatifs, on peut citer Aridal, de aridal (hyène mâle), un nom que l’on retrouve sous la forme YRDL dans l’Antiquité, à lire yerdel peut-être (il boite ?), le nom touareg semblant venir de ce verbe. Aridal a pour féminin Taridalt. Une variété d’hyène, l’hyène crocuta, tahuri, a fourni un prénom masculin, Tahuri. Le nom du chacal, uchchen dans les régions du Nord, ibeggi, est également utilisé comme prénom : Ibeggi, féminin Tebeggit ; il se peut qu’il s’agisse du même nom que le BGY, relevé sur les stèle funéraires de l’Antiquité.

Que dire du hibou, animal que l’on voit partout comme un mauvais présage, mais dont le nom est utilisé, dans le désert, comme prénom : Buhan? Toujours dans ce même ordre d’idées, citons le nom du hérisson, utilisé également comme prénom : Iknisi, féminin Tiknisit.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

** Parmi les noms d’animaux inattendus, employés comme prénoms chez les Touareg, on peut citer encore ceux de la souris, Akutay, et de la mouche, Tihit. Ce dernier nom semble connoter la petitesse et la joliesse, puisque, dans le langage, il est courant de comparer une belle fille à une mouche. C’est encore la grâce qui justifie l’utilisation des fennecs, ces adorables canidés du désert : Akhorhi pour le masculin, Takhorhit.

Les noms d’animaux moins rébarbatifs que le hibou ou la hyène, utilisés également comme prénoms, nous étonnent quand même. C’est le cas du nom du bœuf, Esu en touareg, et de la vache, Tesut : les gens du désert ne voient dans ces animaux que des symboles de force et de prospérité, alors que ceux du Nord les associent plutôt à la lourdeur, voire à la maladresse.

La même remarque vaut pour le nom du veau, Eberkew, symbole de force et de vigueur, et de son féminin, Teberkawt (génisse). On peut citer aussi le mouton, ou plus exactement le jeune mouton, ebeker, autre symbole de vigueur. On s’étonne encore que le nom de la tortue soit donné comme prénom, Eferghes ; en fait, cet animal passe, depuis l’antiquité, pour être un animal sacré chez les Berbères. Le chien est un animal trop vil pour que son nom soit choisi comme prénom, ce n’est pas le cas de celui du levraut, animal de chasse noble, qui fournit donc son nom comme prénom : Eberz’ewel.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*** Le nom du chameau est, comme on doit s’y attendre, employé comme prénom : Alem et son féminin Talemt, symbole de force, mais aussi animal providentiel sans lequel le nomade ne pourrait vivre. Il y a aussi des noms secondaires, relatifs à l’âge ou à la couleur de la bête. On citera l’exemple de Abhaw, de abhaw (chameau de couleur blonde), féminin Tabhawt, et Inabal, à lire î-n-âbal (celui du jeune chameau, c’est-à-dire pareil au jeune chameau en force, en rapidité). Les animaux sauvages ne sont pas en reste. Nous avons déjà cité le nom du lion, Ahar, et celui de la lionne, Tahart ; citons encore, parmi les félins, le nom du guépard, Amayas, qui s’est répandu, aujourd’hui, dans les régions du Nord (Kabylie, Aurès etc.).
On s’étonne que les Touareg utilisent des noms d’animaux qui ont disparu depuis longtemps du désert. C’est le cas de l’éléphant dont le nom est encore donné comme prénom : Elu pour les garçons, Telut pour les filles. On peut citer encore la girafe, Amdagh pour le mâle (variété courante Medeghen), Tamdeght pour la femelle.

Voilà longtemps que tous ces animaux ont disparu, mais si leurs noms sont restés dans la langue touareg, c’est justement grâce à l’onomastique, aux contes, aux légendes et aux proverbes qui ont justement pour caractéristique de conserver le souvenir des choses du passé !

Source Infosoir algerie.
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Noms ET Prenoms

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron