Lhussiyn d ultmas

(Timuchuha)

Modérateur: amdyaz

Lhussiyn d ultmas

Messagede mbibany » Mer Juin 29, 2005 18:14

Lhusiyn d ultmas
Lhousayn et sa sœur


Il était une fois un garçon appelé Lhousayn qui avait une soeur appelée Fadma. Lui, il était berger et il aimait à jouer de la flûte et la fille restait à la maison. Leur père et leur mère n’étaient pas la, ils étaient partis pour un pays lointain en abandonnant leurs enfants. Lhousayn sortait tout seul faire paître ses moutons et laissait Fadma à la maison.
Un jour, Lhousayn dit a sa soeur :’’Il faut que tu m’accompagnes, pour Qu’on garde les animaux ensemble. Il ne faut pas que je parte chaque fois tout seul’’. Alors, ils sortirent tous les deux. Lui, il joua de la flûte, et elle, elle resta assise près de lui.
Chaque fois ils se reposaient un peu, ils marchaient un peu, jusqu'a ce qu’ils arrivent à un chemin lointain au milieu d’un foret. La ils aperçurent une maison, la propriété d’une ogresse. Arrivés, ils tournèrent autour de la maison.
L’ogresse les avait déjà vus et se mit a dire : Attrape-les, Ô sel de ma maison !. Attrape-les, Ô sel de ma maison!. Attrape-les, Ô sel de ma maison !
Le sel de sa maison les prit. L’ogresse les fit entrer et ils restèrent pour discuter. Elle leur dit :'’Il faut que vous alliez ramasser du bois pour faire cuire le pain. Lhousayn obéit et Fadma le suivit. Ils sortirent pour ramasser du bois et rencontrèrent un oiseau appelé Hôte près d’un étang. L’oiseau leur demanda :'’Ou allez-vous ?’’ Lhousayn lui répondit :'' Nous allons ramasser du bois pour madame l’ogresse''. L’oiseau Hôte leur dit : ''Moi, j’ai soif, je veux boire''.
Il faut que vous me remplissiez cet étang avec vos larmes. Apres, je veux vous montrer ce que vous allez faire. Lhousayn regarda Fadma, et ils dirent ensemble : D’accord. Le garçon pleura, mais la fille refusa de pleurer pour l’oiseau. Le frère lui dit : Il faut que tu pleures, pour que l’oiseau nous montre ce qu’on va faire. Elle ne voulut pas. Il prit une pierre, il la frappa et alors elle pleura des larmes rouges, mélangées avec le sang.
L’oiseau Hôte leur dit : D’accord, je vais vous aider et, en plus, je ramasserai du bois avec vous. Mais si l’ogresse vous dit : Venez, soufflez sur le feu, dis-lui : Ma mère ne m’a accoutumée qu’a rester a la maison. Quant a toi, dis-lui : Mon père m’a montré comment jouer de la flûte et comment garder les moutons.
Lhousayn et Fadma revinrent chez l’ogresse. Ils posèrent le bois près d’elle.
L’ogresse alluma le feu, mais le feu ne voulait pas prendre. Elle appela la fille et lui dit : Souffle !
La elle lui répondit : Moi, ma mère ne m’a accoutumée Qu’a rester à la maison. L’ogresse dit au garçon : Toi, souffle sur lui ! (Il refusa en disant : Mon père m’a montré comment jouer de la flûte et comment garder les moutons. Elle alla souffler sur le feu elle-même. Ils la jetérent dedans !

Harry Stroomer
ONZE CONTES BERBERES
Etudes et Documents Berbères, 15-16,1998
Raconté par Fadma Lbouzid, enregistré le 24mai1992.
mbibany
 
Messages: 695
Inscription: Jeu Mai 26, 2005 08:37

Retourner vers Contes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron